Justice

Trafic de Rivotril: 7 ans de prison pour le chef de réseau

Jeudi 7 Décembre 2017 - 20:32

Plus de 80.000 cachets de Rivotril sont entrés sur le territoire réunionnais depuis 2014. Et ce grâce à Antonio Rodrigues et ses mules. Le cerveau du réseau d’importation a fait entrer les cachets de Madagascar, d’où il est originaire. Avec 18 condamnations à son encontre pour des faits de vol, d’escroquerie mais aussi de viol et de tentative de meurtre sur un avocat, il reconnaît devant le tribunal correctionnel être l’organisateur d’un réseau qu’il a fait naître depuis la maison d’arrêt du Port.
 
C’est d’ailleurs en détention qu’il a rencontré un autre prévenu mis en cause ce jeudi, Mohamed Assoumani. S’il a déjà été condamné pour trafic de Rivotril et Artane, il maintient aujourd’hui avoir mis sa boutique de Saint-Denis à disposition pour certains échanges entre Antonio Rodrigues et ses mules sans savoir de quoi il s’agissait réellement. Une déclaration soutenue par le chef de la bande qui dit avoir "caché" ses activités du propriétaire de la boutique.
 
Cachés dans des serviettes hygiéniques
 
Il affirme par contre que l’une des quatre mules, sa "co-organisatrice", avait effectué environ neuf voyages entre La Réunion et Madagascar pour transporter des cachets de Rivotril. La quinquagénaire quant à elle, maintient son implication dans le trafic "seulement dans les derniers voyages". C’est d’ailleurs cette Réunionnaise qui avait été interpellée à l’aéroport Roland Garros avec 4000 cachets de Rivotril en septembre 2016. Elle aurait rencontré Antonio Rodrigues alors qu’elle rendait visite à son fils en prison. Elle aurait ensuite accepté de conduire la compagne du prisonnier à la maison d’arrêt lors de visites et se serait liée d’amitié avec lui. "J’étais dans une grande détresse psychologique, mon fils était en prison et j’avais perdu mon travail", explique-t-elle.
 
Même scénario pour une autre mule, responsable de l’importation de 60.000 cachets. Cette mère de famille dont le fils était gravement malade et pour lequel il a fallu lâcher son travail et enchaîner les voyages en métropole. Selon son avocate, elle était "désespérée" mais aussi "inconsciente", ne sachant pas combien de cachets elle transportait ces derniers étant insérés dans des serviettes hygiéniques.
 
La troisième, qui avait obtenu le contact d’Antonio Rodrigues par son entourage aux Camélias, était en difficulté d’argent. Deux voyages plus tard, dont un seul a été fructueux, elle serait tombée enceinte et aurait abandonné l’activité.
 
La compagne d’Antonio Rodrigues, également devant le tribunal, une petite femme fébrile et malade, dit n’avoir pas été au courant au début de leur relation avant de se douter ce qu’il se passait. Cette dernière avait effectué un seul voyage en tant que mule pour importer environ 3000 cachets.
 
"Envoyez 10 ans, on verra si je reste pacifique"
 
Ces femmes, vulnérables et faibles, se tiennent à côté d’Antonio Rodrigues, calme et réservé en première partie d’audience. Mais au fur et à mesure, il perd patience et interpelle les juges : "Faut que je quitte ce pays", avant de faire allusion aux huit ans de prison pour viol. "Si j’avais eu le droit de rentrer chez moi, vous n’auriez plus entendu parler de moi et il n’y aurait pas eu tout ces gens (montrant les mules et Mohamed Assoumani, ndlr). Envoyez dix ans, on verra si je reste pacifique".
 
Et lors des réquisitions de la procureure, il craque et crie dans la salle. Escorté par la police jusqu’à la geôle, il s’exclame : "Vous avez lâché un produit dangereux sur votre pays de merde !".
 

Antonio Rodrigues a été condamné à 7 ans de prison. Trois ans pour Mohamed Assoumani. Concernant les femmes, la "co-organisatrice" et la mère de famille écopent de 3 ans dont 2 avec sursis, et les deux autres d'un an avec sursis. Les amendes douanières varient entre 4600 et 140.000 euros.
 
SH
Lu 3884 fois



1.Posté par jean claude payet le 07/12/2017 22:57

beh comment on va faire pour faire chier le monde?

2.Posté par Jean marie le 08/12/2017 10:14 (depuis mobile)

Zot i voit quand i laisse tte kalité la merde rentre su le caillou,n''a trop mélange la race komela,i ponde seulement après.la douane doit fouille tte Do moune sans exception,et su chaque départ,va calmer les ardeurs c sur...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter