MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"Toutes les femmes sont volages, toutes !"


Par Jules Bénard - Publié le Samedi 30 Mai 2015 à 21:03 | Lu 1478 fois

"Toutes les femmes sont volages, toutes !"
Robert Rocca et Jacques Grello, deux chansonniers des années 60, totalement oubliés hélas, disaient : "Toutes les femmes sont volages, toutes ! Et heureusement, sinon, avec qui tromperions-nous nos femmes, si toutes les femmes étaient fidèles ?"

Boutade évidemment, histoire de dérider le lecteur avant propos.

Pour faire pièce à ces deux malicieux petits bonshommes, je dirai : "Toutes les femmes sont admirables, toutes ! Même quand elles nous font chier, qu’elles nous critiquent, qu’elles nous trompent ou, comme chantait Georges, qu’elles laissent trop de cailloux dans les lentilles, elles sont encore formidables".

Parce qu’elles nous supportent, nous aiment. Vous vous rendez compte ? Supporter un mec suant, soufflant, ruant, deux minutes, parfois moins, pour en subir les conséquences neuf mois durant !...

On me dit que j’ai souvent tendance à mettre les femmes sur un piédestal. Je reconnais. Mais comment faire autrement ?

Il y a évidemment les femmes célèbres, devant lesquelles on ne peut que s’incliner. Rigoberta Menchu, dont le dévouement acharné à la cause indienne lui a valu le Nobel. Aung San Su Kyi, dont l’obstination a fait plier les juntes birmanes là où les hommes avaient tous échoué. Mère Térésa… Il y en a tant mais je ne saurais passer sous silence notre Simone nationale, qui a accepté d’être la femme la plus haïe de France, haïe par toute la droite et les religieux de toute tendance, pour libérer les femmes d’une grossesse non désirée.

Mais pourquoi, direz-vous, aller chercher la qualité chez les célébrités ? Vous dites juste et c’est précisément là où je voulais en venir.

Si j’admire LA femme, c’est chaque jour pour ses mille qualités. Existe-t-il un féminin au mot dévouement ? Oui, et même plusieurs : patience, obstination, acharnement, passion, compréhension, que l’on rencontre dans chacun de leurs gestes quotidiens. Ainsi… Il a mal au dos ? Elle le masse avec patience. Il a une petite fièvre ? Le pauvre chéri ! Elle lui prépare sa tisane. Il rentre fatigué du boulot ? Avec compréhension, elle lui sert son ti charrette. Le marmaille pleure à minuit ? Elle se lève.

Elle a des douleurs au bas ventre en pleine nuit ? Allons bon ! Encore "ses" bobos mensuels. Elle a mal à la gorge ? Merde ! En plein PSG/OM ! Le marmaille pleure à minuit ? Hein, la vieille, allez soigne in coup ti couillon là, va !

Jour après jour, année après année, elles s’acharnent à s’occuper des ours égoïstes que nous sommes. Il y en a même qui le paient très, trop cher.

Ils ont été peu, à travers l’Histoire, à rendre leur honneur aux femmes. Jésus fut le premier, qui rendit sa dignité à la femme dite frivole. Marie-Madeleine la pécheresse fut sa préférée.
Molière en fit des êtres qu’il présenta moins inférieures, moins frivoles que ce qu’elles paraissaient avant.

De Gaulle leur accorda enfin le droit de vote : après la Résistance, elles l’avaient plus que mérité.

Alors oui, "toutes, toutes, toutes les femmes sont belles", nous dit un chanteur dont j’ai oublié le nom. D’Ava Gardner à Sharon Stone et autres ; mais aussi nos compagnes de chaque jour, elles sont merveilleuses et je les place sur un piédestal plutôt mille fois qu’une.

C’est d’ailleurs pourquoi moi, défenseur acharné de l’orthodoxie linguistique française, je m’élève contre ce je considère comme une aberration grammaticale. Je ne supporte pas d’entendre "madame LE président" sous prétexte que "le masculin l’emporte sur le féminin". Où ça ou la vu ça ?

Dans un réflexe machiste, lorsqu’une femme se hisse à une présidence, dans le dessein de l’aider à mieux bosser sans doute, on lui accole une petite dose de masculin : LE président. Parce que la présidente serait la femme du président.

Navré… Lorsque Margie était à la tête de la Région, je voyais une très belle présidente… même en pantalons.

Lorsqu’on appelait tante Yvonne "madame la présidente", elle répliquait malicieusement :
"Je ne suis pas une présidente. Je ne suis que l’épouse du Général… même quand il parle de lui à la troisième personne".

Bonne fête à toutes. On vous aime.

Jules Bénard





1.Posté par KLD le 30/05/2015 23:55

ben , vive les femmes , une femme président du CR , ce serait top !!!!! avec not femme du CG............ la, la Réunion se distinguerait !!!!!!

2.Posté par vaste hypocrisie le 31/05/2015 09:27

Quelle vaste hypocrisie que cette journée de fêtes des mères! Que pensent ces femmes de pouvoir, procureurs, juges en tout genre, personnes assermentées, femme notaires,..; qui fichent la vie en l'air sans état d'âme de d'autres femmes les 364 autres jours de l'année!
Leurs conscience en ce jour est-elle en paix!

3.Posté par EKOLO le 31/05/2015 11:55

Et pourquoi pas une femme à la présidence de la République ?
On compte déjà une blonde en lice ...

4.Posté par polo974 le 31/05/2015 16:43

"""
On me dit que j’ai souvent tendance à mettre les femmes sur un piédestal. Je reconnais. Mais comment faire autrement ?
"""

moqueur, je complète la question: "Mais comment faire autrement pour regarder sous les jupons?"

sinon, bel article, mais quand même, dire que Jésus fut le premier à rendre honneur aux femmes, c'est un brin "christiano-centrique"...

5.Posté par Jules Bénard le 31/05/2015 18:18

à posté 4 polo974 : votre humour est salutaire. Mais il n'y a pas que le piédestal. Les bouches d'égout, tiens. Ou une chaussure bien cirée. Ou attendre les coups de vent salvateurs.
Pour le reste, je ne suis pas chrétien, encore moins catho. Je me réfère juste aux Evangiles, seuls passages de la Bible qui ne prennent pas les gens pour des demeurés.
A part ça, toujours ravi de vous lire. Bien cordialement.

6.Posté par Heva le 31/05/2015 19:16

La France et La Reunion sont loin d'être au top en matière d'accession des femmes à des postes à haute responsabilité.
On se souvient de la dureté des propos envers Edith Cresson, première femme nommée Premier Ministre en France, et la seule d'ailleurs.
On se souvient des cacailleries et autres glousseries que la ministre Delphine Batho avait dû subir.
On se souvient des insultes et remarques misogyne des candidats vers Segoléne Royal ...
L'île Maurice aura bientôt une présidente de la République.

7.Posté par Porto le 03/06/2015 15:02

@6 posté par Heva
"On se souvient des insultes et remarques misogyne des candidats vers Segoléne Royal ..."

Et aujourd'hui... Mme Najat Vallaud Belkacem :

"La nouvelle ministre et les rumeurs

Il en est un qu'elle n'est pas près de revoir : Yves de Kerdrel. Le patron de "Valeurs actuelles" lui a consacré sa une à la rentrée en la baptisant "l'ayatollah" et en la dépeignant comme la "ministre de la Rééducation nationale". "Minute" n'a pas été en reste dans la surenchère nauséabonde et raciste. Dans son viseur : ses racines marocaines et ses prises de position féministes. Pour la droite intégriste, la nouvelle ministre est l'impie, la "Khmère rose" qui veut "imposer la théorie du genre". Les rumeurs les plus vicieuses prolifèrent sur les réseaux sociaux, un sinistre pastiche de sa carte d'identité resurgit pour démontrer qu'elle maquille son identité arabe. Et, couronnant le tout, une fausse circulaire est diffusée annonçant l'enseignement de l'arabe à l'école !

L'imitation de l'en-tête du ministère de l'Education nationale décide, cette fois, Najat Vallaud-Belkacem à porter plainte contre X pour usurpation. Sinon, elle ne bronche pas.
Ma double nationalité franco-marocaine, j'en suis fière", dit-elle.

Ces assauts ne l'intimident pas, ils donnent raison à son engagement."

Source : "L'OBS politique"

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes