MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tout un fromage pour un petit pain


- Publié le Jeudi 27 Octobre 2016 à 15:20 | Lu 705 fois

Tout un fromage pour un petit pain
Lundi 24 octobre, sur Europe 1, était interviewé Jean-François Copé, maire de Meaux et candidat à la primaire de Droite. A un moment de l’échange avec les journalistes, a fusé la question qui tue : " quel est le prix d’un petit pain au chocolat ? ". Question qui est essentielle sûrement pour répondre à l’attente des français dans notre monde gaulois impitoyable et qui a  dû être longuement préparée par une équipe vicieuse dans le seul but de déstabiliser , voire de ridiculiser Jean-François. Car , bien sûr, celui n’a pas pu répondre exactement. C’est vous dire le haut niveau des journalistes de cette émission. Quel a été le but recherché si non de mettre un peu de piment de gauche dans une émission bien fade. De l’audimat en quelque sorte. Jean-François Copé, piégé, a bien tenté en vain de donner une réponse " diététique "  à cette question sans aucun intérêt pour l’avenir de la France. Mais encore eut-il fallu que les bonimenteurs qui ont tenté de vendre leur détritus de fond d’interview aient l’esprit suffisamment ouvert pour comprendre qu’ils savaient atteint les limites de l’intelligence,  et qu’ ils avaient fait une intrusion profonde dans le machiavélisme et la bêtise.

Alors, ca qui devait arriva : les réseaux sociaux, la Presse audio et autre, les opposants de toutes sorte de Droite et de Gauche se sont emparés de cette " croustillante "  affaire n’ayant rien à se mettre " sous la dent ". Le moucatage étant le sport national, tout a été entendu, dit ou écrit à propos de cette « affaire d’Etat ». Car, bien sûr, le français n’a pas d’autres priorités dans son quotidien bien mal en point !

Mais je prends le lecteur réunionnais responsable à témoin :

Qui peut me dire le prix du ticket de bus s’il ne le prend jamais ?

Qui peut me dire le prix du litre de Diesel ou d’essence s’il ne conduit pas ?

Qui peut me dire le prix du Kilo de tomates s’il ne va pas au marché ?

Qui peut me dire le prix du kilo de riz s’il mange au pain et inversement ?

Etc, etc, etc……

Alors, je terminerai par le conclusion de Jean-François Copé : "De  Gaulle ne faisait pas ses courses !"……

Alain NIVET
Bellepierre




1.Posté par Bil le 27/10/2016 15:43 (depuis mobile)

Alain???

2.Posté par gramounfm le 27/10/2016 14:15

C'est Jean-François COPÉ

3.Posté par NATIVEL le 27/10/2016 17:03

Très bon article de Jean François NIVET !!!

4.Posté par alain NIVET le 27/10/2016 17:54

Comme le lecteur averti l'a rectifié de lui-même, il ne s'agit pas de "Alain", mais bien de "Jean-François Copé;
A la relecture de mon texte, et constatant ma bourde, je me suis empressé d'envoyer un texte corrigé aux deux quotidiens locaux et à Zinfo ! Pour ce qui concerne Zinfo, c'etait trop tard. !
Merci de votre compréhension.

Alain NIVET

5.Posté par République le 27/10/2016 18:17

Ceux qui s'offusquent de l'utilisation de ces techniques de déstabilisation à la télévision ne se retrouvent pas souvent dans le camp de l'argumentation dans le débat politique, pressés qu'ils sont par les raccourcis, les amalgames, les oublis volontaires quant à la complexité des sujets traités, de déstabiliser l'adversaire ou plus simplement de casser le moindre commencement d'adhésion à une thèse ou encore de carrément insulter leurs opposants. En fait, ceux-là n'ont pas beaucoup de respect pour le peuple. Face à Giscard en 81, Mitterrand s'en est plus ou moins tiré à propos du cours du mark du jour lors d'une confrontation à la télévision où le niveau et la tenue entre les deux débatteurs étaient bons ; Jean-François Copé aurait pu en faire autant face à des journalistes en parlant des mini-pains au chocolat à 10 centimes. L'essentiel pour préparer le choix des électeurs n'est pas sur ce plan. Quant aux « vendeurs de détritus » dans le champ politique, certains n'ont pas les bonnes lunettes pour les repérer...

6.Posté par GIRONDIN le 27/10/2016 21:34

Mais je prends le lecteur réunionnais responsable à témoin :
Évidemment Mr Jean François Nivet ne voit pas:
- le rapport avec le pain au chocolat de Ali Mohamed Coppé ?
- entre 10 cts et 1€ il faut multiplier par 10! Il me semble qu'au CE2 ils appellent ça "ordre de grandeur".

Il pourra toujours organiser un sarkoton pour rembourser son boulanger ! Comme pour la dernière campagne il n'était pas au courant !

La vie lé belle même

7.Posté par Dazibao le 28/10/2016 01:29

Copé il ne connait même pas le prix de la montre Rolex Daytona (25 000€) que lui a offert son pote Tiakedine, celui qui est intervenu dans le bizness entre Sarkozy/Guéant et Kadhafi.


Toujours aussi con, Copélovici a déclaré à un journaliste qu'il ne sait plus où il a rangé cette montre en or blanc.
............................

"En juin 2014, après sa démission de la présidence de l'UMP, il annonce reprendre son activité d'avocat après son inscription au barreau de Paris. Début 2015, il donne des cours en anglais à Sciences-Po Paris".

En sus il est Député et Maire de Meaux et président de la communauté d'agglomération du pays de Meaux.


Comment trouve-il le temps d'occuper tous ces postes, d'autant qu'il a perdu sa montre Tiakédine?

8.Posté par polo974 le 31/10/2016 15:28

Donc "jean-François" Nivet "savai(en)t atteint les limites de l’intelligence"...

Mort de rire.

Quand un politique se plante d'un facteur 10 sur le prix d'un viennoiserie classique, il est dans les choux à la crème...

Allez, Nivet, je te donne un billet de 50, tu m'en rends un de 500, ça marche ? ? ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes