MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tout le monde se fout de l'écologie


Par Dr Bruno Bourgeon, président d'AID - Publié le Lundi 25 Mai 2015 à 15:10 | Lu 313 fois

Le thermomètre se réchauffe, les espèces s’effacent, le temps s’épuise. Les populations fuient leur terre et frappent à la porte des nantis. De nouvelles maladies émergent. Mais rien de cela ne produit l’électrochoc. "C’est une triste chose de songer que la nature nous parle et que le genre humain n’écoute pas", écrivait Victor Hugo.

Nous sommes conditionnés pour nier toute empathie envers cette planète. A huit mois de la COP 21, la dégradation de l’environnement ne préoccupe pas les Français, et passe après l’emploi, l’immigration, la hausse des prix, les inégalités, l’insécurité, l’éducation et le logement, mais devant les banlieues. Or tous ces points ont une solution écologique. Et des progrès ont été faits : en 20 ans, on consomme 2 t de moins de matière, en 15 ans, 3% de moins d’eau. Mais tout ceci est insuffisant. Il y a des réactions de blocage.

Les dirigeants font de la résistance

Les questions écologiques ne font pas partie de la pensée politique : 12 ministres en 15 ans, contre 6 ministres de la Défense, coupes budgétaires à répétition, disparition de l’écotaxe votée à 6 reprises. La centralisation de l’état, les corps administratifs peu sensibles à ces questions systémiques, l’expérimentation et la culture françaises ambivalentes à l’égard de la nature, sont des explications.

Les écologistes pas très vendeurs

Les partis politiques "écologistes" et les organisations environnementales ne se font pas entendre. Le discours d’EELV est trop conceptuel, les cadres considèrent que leurs idées étant les meilleures, elles s’imposeront d’elles-mêmes. Souvent perçues en France comme sous-fifres de l’action publique, les associations environnementales doivent se réinventer. Or, que ce soit en matière de transports, d’habitat, d’alimentation, de consommation, de simples citoyens inventent de nouvelles vies : pourquoi ne pas les soutenir ?

 

Tout le monde se fout de l'écologie
Les entreprises qui avancent en reculant

Les entreprises ont évolué dans leurs discours ces 15 dernières années ; elles ont conscience des enjeux environnementaux. Mais il est des freins puissants : les produits chimiques, la production de CO2 pour les véhicules, les résistances agricoles. Les savoir-faire sont là, mais repenser le modèle, convaincre les actionnaires : impossible.

Le dialogue de sourds avec les scientifiques

La science reste perçue comme facteur de progrès, mais une majorité de personnes remet en cause l’indépendance du scientifique vis-à-vis des groupes de pression. Si en plus ils communiquent sur le long terme… Cependant, le GIEC a réussi à marquer les esprits à force de discours alarmistes. Le climat est au centre des préoccupations environnementales des Français, après les pollutions de l’air et de l’eau¸ même François Hollande en a pris conscience en novembre 2014.

Le réveil religieux

La Pape François travaille à la rédaction d’une encyclique disant la position de l’Eglise catholique sur les relations entre l’Homme et la Nature. L’Homme a été trop loin dans la maîtrise de son milieu, risquant l’autodestruction. Et chercher un discours écologiste dans les textes sacrés n’est pas chose aisée…

Et nous ?

Les gouvernants, les entreprises, les collectivités ne prennent pas la mesure de leurs responsabilités. Naomi Klein prétend que la solution ne peut venir que de nous-mêmes. Or nous sommes peu adeptes du changement. A fortiori pour des bénéfices lointains, car nos préoccupations sont à court terme : se nourrir, s’abriter, se reproduire. Lorsque l’intérêt personnel prime, pas facile de changer. Seuls les enfants peuvent apprendre à mettre en place de nouvelles habitudes pour protéger la planète. Apprendre que l’écologie répond aux besoins concrets et immédiats.


Bruno Bourgeon, président d’AID, repris de Terra éco
http://aid97400.re




1.Posté par Zbob le 26/05/2015 11:30

Oui, à commencer par les écolos eux mêmes! je parle des écolos français qui ne s'occupent que de leurs fesses , pardon, de leur carrière...au contraire des écolos allemands qui eux , lorsqu'ils sont au pouvoir font avancer les choses pas comme la Ségo ( un pas en avant 3 pas en arrière) qui n'est revenu que parce qu'elle veut encore et toujours récupérer son François et le pouvoir...

2.Posté par KLD le 26/05/2015 14:57

fectivement les écolos allemands ont du répondant ! vivement le retour de Cohn Bendit en France !!!!!!

3.Posté par ecolo de salon le 26/05/2015 17:48

je confirme, on s'en fout de l'écologie,et même totalement !

4.Posté par Tout le monde se fou de l''''écologie SAUF NASION RENIONE le 27/05/2015 12:10

Nous avons un projet phare pour la Réunion!
Façe aux désordes climatiques et surtout à l'empoisonnement intempestif de nos sols!
Une fois élu à la région, nous débloquerons une situation innaceptable celle de la dépendance alimentaire!

Notre projet est agroécologique et nous comptons redonner aux rénionés leurs dignités!
Un plan "urgençe céréalesé sera mis en place pour créer des centaines et des centaines d'emploi!

Un programme d'ouverture vers la mer dans le but de ramener le poisson à la Réunion!
Tous les poissons mangés dans nos cantines viennent de l'exportation!

Cela fait 69 ans que les départementalistes gèrent la société réunionnaise et les résultats sont catastrophiques et leurs bilans méritent d'être traduit en justice !

Avec un projet phare et choc intitulé "Po un environman rénioné", nous installerons dés que nous serons élus la sécurité alimentaire!

Nous développerons les filières d'exportation ! Les chinois veulent du géranium, le monde entier veut notre café !

Rejoingnez l'équipe d'Aniel Boyer NASION RENIONE "po un environman rénioné"

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes