Océan Indien

"Tout le monde doit se bouger pour Mayotte"

Lundi 15 Juin 2015 - 19:01

Zinfos a reçu ce courrier d'un groupe de jeunes qui a décidé "de se bouger pour Mayotte".
Très actif dans l'ile, ils ont interpellé le Premier ministre avant, pendant et après sa visite.
En guise de bilan, ils ont publié un courrier que nous reproduisons volontiers ci-dessous.


Quand un haut responsable politique nous rend visite à Mayotte, c’est toujours la même musique, on lui masque la réalité. Pourtant la situation actuelle ne fait sourire personne ! Il fallait donc se mobiliser pour que nos messages soient entendus, dans l’esprit BTM.

L’esprit BTM ce sont plus d’une trentaine de courriers à l’attention du Premier Ministre, ce sont des centaines de partages des publications, des centaines de commentaires, de "likes", de clics, de photos de profil communes…

L’esprit BTM c’est aussi la mobilisation des médias, tout support confondu, pour mettre en lumière le paradoxe d’une visite dans un pays en crise. Après tout, à force de relayer des faits divers tous les jours, lorsqu’on a "le pouvoir" en face de soi, on ne peut s’empêcher de le mettre en face de la réalité !

L’esprit BTM c’est l’arrivée d’un petit journal satirique, le BTMytho, qui rêvait d’une visite ministérielle pas comme les autres. Vous dire qu’il sortira tous les week-ends serait un mytho, mais l’enterrer serait une connerie…

La palme de l’esprit BTM revient à "Ton Petit Dom " qui a installé des 4 par 3 partout dans l’île et sur les réseaux sociaux avec des messages forts à l’adresse de Manuel Valls!

Bref, on savait bien qu’il n’allait pas sortir sa baguette magique et on a su l’accueillir comme il se doit, parce qu’à Mayotte l’hospitalité n’est pas une option.

Ce qu’il faudra retenir de sa visite c'est la BTMobilisation pour le faire réagir. D'ailleurs, lors de son discours au conseil départemental il a répondu au collectif en définissant parfaitement l'esprit BTM: "j'ai lu dans la presse mahoraise bouge-toi Manu... On se bouge ! Mais ce n’est pas seulement Manu, tout le monde doit se bouger pour Mayotte".

Rassurez-vous Monsieur le Premier Ministre, on fera même mieux... Mayotte fera bouger le BTMonde!

Le collectif BTM.
Lu 1171 fois



1.Posté par kafir le 15/06/2015 19:58

Hé les amis un proverbe Arabe dit que la vérité c'est comme le jour elle s’éclaircit avec le temps .
Rendez-vous en decembre pour les régionales pour un vote" bolé "

kafir

2.Posté par david Vincent le 15/06/2015 20:35

J'aimerais connaître une seule raison pour que je bouge pour Adbul Aziz au nom prémédité " Abdul reste assis " .

3.Posté par M''''zoungou le 15/06/2015 20:49

Je vis à Mayotte depuis 15 ans et je n'ai jamais entendu parler de BTM, sauf sur Zinfos aujourd'hui. Un grand merci à la presse réunionnaise pour nous informer de ce qui se passe à Mayotte!

4.Posté par techer le 15/06/2015 23:40

les mahorais se sont fait bernés par la départementalisation qui a de département que le nom, poussés a l'éxile ils airent a la réunion et a marseille alors que leurs souhaits est de vivre paisiblement dans leur belle Ïle, trop tard le m2 est de 500€ a mamoudzou alors qu'il était a 1 € quand ils l'ont quitté.Être Français ça un coût que les mahorais pensaient être exemptés de payer!!!

5.Posté par Riviere le 16/06/2015 10:55

Post4 par Techer. pensez vous que tous les mahorais sont à MArseille ou à la Réunion ? Il y a bien des réunionnais a Mada, Maurice, Mayotte, Paris, etc... Est ce qu'ils se sont fait berner par la depertementalisation ? 85 % des mahorais n'ont pas besoin d'acheter des terrains à 500 euros le m2. Ils sont déjà propriétaires des terrains hérités de générations en générations. Ce sont les réunionnais qui se sont trouvés sans abris au lendemain de la départementalisation de leur île et Saint-Gilles n'est plus réunionnais.

6.Posté par dègue le 16/06/2015 19:50

post 5 : "Ce sont les réunionnais qui se sont trouvés sans abris au lendemain de la départementalisation de leur île et Saint-Gilles n'est plus réunionnais." c'est l'hôpital qui se fout de la charité ou quoi là ; Mr rivière, revoyez votre copie, les réunionnais ont vendu et continu de vendre grassement le moindre m2 du cailloux...

7.Posté par dègue le 16/06/2015 19:52

post 5 : "Ce sont les réunionnais qui se sont trouvés sans abris au lendemain de la départementalisation de leur île et Saint-Gilles n'est plus réunionnais." c'est l'hôpital qui se fout de la charité ou quoi là ; Mr rivière, revoyez votre copie, les réunionnais ont vendu et continuent de vendre grassement le moindre m2 du cailloux...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues