MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tout le bonheur qui illumina le visage de Bruny ...


- Publié le Jeudi 10 Septembre 2015 à 14:02 | Lu 733 fois

Tout le bonheur qui illumina le visage de Bruny ...
J’en ai bien conscience : parler de cacao en visant une filière à créer dans notre agriculture peut sembler relever de l’utopie. Et pourtant...
On a encore en mémoire un récent article paru dans la presse locale, article consacré à l’entreprise « Mascarin » qui a décidé d’augmenter sa capacité de production de chocolat. 

Bruny Payet, l’ancien secrétaire général de la CGTR, nous avait alors appelé pour nous faire part de son sentiment : " A une certaine époque, nous disait-il en substance, on pouvait voir dans de nombreuses cours de réunionnais un ou plusieurs pieds de cacao. Le cacaotier poussait à La Réunion. Au moment où nous savons que, à courte échéance, la canne à sucre est menacée, notamment parce que la France a réglé son problème et ne va pas longtemps encore subventionner cette production, oui, pourquoi ne pas penser  à essayer autre chose ? "

La réussite de "Mascarin" et la volonté affichée des dirigeants de cette entreprise d’aller plus loin jusqu’à faire du chocolat réunionnais un produit d’excellence plaident pour que l’idée de notre vieux camarade ne soit pas rejetée. Tel était en tout cas mon sentiment.

Ce jeudi 10 Septembre, tôt le matin, j’étais au Port chez Bruny, accompagné du responsable d’une association qui milite pour le développement du cacaotier dans notre île et à qui j’avais fait part de ce que m’avait dit l’ancien syndicaliste. Il ne m’appartient pas de donner ici le nom de cette personne. Le moment venu, cela se fera tout naturellement. Ce que je veux dire aujourd’hui, c’est le bonheur qui illumina le visage de Bruny lorsque lui furent  remis deux plants de cacao. 

En quinze minutes bien remplies, ils échangèrent sur la question, l’un parlant avec enthousiasme de l’Histoire réunionnaise  de cet arbuste, l’autre de tout ce que cette plantation pourrait apporter comme base précieuse au développement d’un domaine de notre industrie agro alimentaire...

Les deux plants seront mis en terre, sur un terrain situé à Pierrefonds, là où, à défaut de pluies, l’eau d’irrigation existe. Ce sera fait par des proches  de Bruny. Un Bruny qui, je pouvais le voir,  n’a jamais cessé, à 93 ans passés, de penser à l’avenir de son île.
 
 Raymond Lauret
 




1.Posté par Les cocos font dans le cacao le 10/09/2015 17:17

Trois plants de cacao et la sphère coco bruisse de la solution miracle pour relancer la filière agro alimentaire .

Qui peut croire sérieusement que le cacao est la solution de la filière agro alim de la réninion ? On va le cultiver dans des jardins ouvriers ?

2.Posté par ben le 10/09/2015 18:16

si ça peut remplacer un peu de la canne pourquoi pas mais si comme le café pays vendu à la reunion 350 euros le kg grillé le chocolat sera cher le gout pays

3.Posté par KLD le 10/09/2015 19:56

plus de bardeau , plus de géranium , plus de fer blanc , plus de pilon , plus de café ....... bon , néna le bois de goyavier , nou lé sauvé.

4.Posté par li le 10/09/2015 22:35

Nou, nu na zust le droi kémandé
Alé...zou
Fé disparèt' tout'
Meme a nou..

5.Posté par 1portois le 10/09/2015 23:49

Après avoir construit Le PORT et la route des tamarins, sauvé les berges de la Rivière des Galets, planté le banian de la glacière, SUPER RAYMOND va sauver l'agriculture pays en plantant du cacao.
Au fait il pense quoi Bruny de l'actuel CGTR, tu penses quoi toi de la vente d'EDENA?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes