Courrier des lecteurs

Tout changer

Vendredi 23 Novembre 2018 - 10:17

La grande force des gilets jaunes réunionnais est aussi sa limite. Ce large mouvement citoyen et spontané dans lequel l’ensemble du peuple réunionnais se retrouve force l’admiration.

Mais représenter tout le monde peut conduire à ne représenter personne.

Je soutiens ce mouvement depuis le 1er jour.

Face à la politique injuste et inefficace de casse sociale systématique organisée par le Gouvernement Macron, il est primordial de lutter pour faire entendre haut et fort la voix du peuple.

Politique injuste, car elle fait porter aux plus faibles le poids des cadeaux faits aux plus riches.

Politique inefficace, car à part un objectif strictement comptable, il n’y a aucune vision pour la société française et réunionnaise.

Mon soutien à ce mouvement citoyen est toujours total.

Mais je ne suis pas pleinement satisfait par les 5 revendications de la plate-forme des gilets jaunes.

Chacune de ces demandes méritent une analyse approfondie. Mais ces revendications uniquement économiques me paraissent insuffisantes.

Notre île est à un momentum charnière de son histoire. C’est l’occasion de mettre à plat l’intégralité de notre modèle de société.  

Que voulons-nous pour nos enfants ? 

Uniquement des mesurettes à court-terme qui seront obsolètes au prochain quinquennat ? 

Il est temps de tout mettre sur la table et de refonder notre société. L’heure de la renaissance de la Réunion est venue.

Toutes les problématiques sont liées, aucune ne saurait être solutionnée seule sans une prise en compte des autres.

Emploi, transports, octroi de mer, crise requin, développement des hauts, logement, redistribution équitable des richesses, agriculture, santé publique, transition écologique, mobilité dans l’île et en dehors de l’île, positionnement indo-océanique, éducation, accès aux soins, organisation institutionnelle etc...  

Tous les sujets doivent être mis sur la table maintenant, sans tabous, par tous, pour tous.

L’heure des petites mesurettes n’est plus. C’est un véritable big-bang sociétal dont la Réunion a besoin.
Sébastien GUYON
Lu 482 fois



1.Posté par JORI le 23/11/2018 14:06

Vous avez oublié les intérêts des uns et des autres qui passent avant l'intérêt général et qui freinent tout changement.
Si vous voulez vraiment ce changement, il ne faut pas avoir d'amis car nombreux seraient les grincements de dents.
Croyez vous qu'un élu qui s'augmente de 6800€ pense réellement à l'intérêt général??.
Qu'on me rappelle quel est le salaire moyen à la Réunion!!.

2.Posté par L'Ardéchoise le 23/11/2018 18:24

Et à trop vouloir, l'on obtient rien !
Surtout quand "l'ensemble du peuple réunionnais" n'est représenté que par une minorité.
Si cette minorité était l'ensemble, cela ferait peu de monde sur cette île et certains problèmes ne se poseraient plus (voir votre chapitre "Emploi, transports...").
"...les cadeaux faits aux plus riches." ?
Commencez par reprendre ceux faits à vos élus et à quelques patrons !

3.Posté par polo974 le 23/11/2018 20:24

""" Notre île est à un momentum charnière de son histoire. """

ça fait chic d’utiliser des mots con-pliqués, mais encore faut-il en connaître la définition...

4.Posté par Luc-Laurent Salvador le 24/11/2018 07:45

Je suis d'accord avec vous, il y a là une opportunité rare de rebattre les cartes du jeu réunionnais car l'exaspération est profonde et le mouvement s'appuie sur une forte mobilisation avec, qui plus est, un fort soutien de la population.

Les objections concernant les groupes d'intérêts particuliers qui s'inviteraient à la table des négociations ou qui y seraient d'office ne doivent pas nous arrêter car c'est exactement ça la démocratie : concilier les intérêts particuliers de manière à préserver l'intérêt général, la condition sine qua non étant que tout le monde ait la parole et, en particulier, la majorité silencieuse, celle qui subit, cad, les diffiérennts usagers, les malades, etc.

Si on veut se tenir à cette idée que c'est tout le monde qui doit pouvoir s'exprimer et que la parole ne doit donc pas pouvoir être captée par des "représentants" éventuellement suspects d'être sous l'influence de groupements d'intérêts particuliers, il nous faudrait revenir aux sources grecques de la démocratie c'est-à-dire au principe du tirage au sort.

Dans un article qui n'a malheureusement pas été publié ici, je suggérais comment cela pourrait se passer, avec l'envoi à la table de discussion d'un "émissaire" ou d'un "mandataire" de chaque "groupe de besoins" pourrait-on dire. La différence entre "représentant" et "mandataire" étant que ce dernier est juste un porte-parole des orientations choisies par le "groupe de besoins" dont il est issu par simple tirage au sort (donc aucune élection autre que celle faite par le hasard !).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 16:52 Va-t-on retrouver la Veuve ?

Lundi 16 Septembre 2019 - 14:24 Ensemble vivons la paix