MENU ZINFOS
Société

Tous les élus testés ont du glyphosate dans leurs urines


Par - Publié le Mardi 29 Octobre 2019 à 16:58 | Lu 7797 fois

Oasis Réunion à la mairie de Saint-Denis le 17 septembre
Oasis Réunion à la mairie de Saint-Denis le 17 septembre
Les résultats sont édifiants : 100% des échantillons d’urine analysés par le collectif Oasis présentent du glyphosate en quantité supérieure à la moyenne nationale, et bien au-dessus des recommandations de l’OMS. C’est que notre île est en deuxième position sur le podium des régions françaises qui utilisent le plus d’herbicides, contenant cette molécule controversée.
 
"En moyenne, les urines testées lors de cette première campagne contiennent 11 fois la quantité de glyphosate recommandée dans l’eau potable par l’Organisation mondiale de la santé", explique Simon Vienne, coordinateur du collectif de consommateurs Oasis Réunion.
 
Un résultat qui ne l’étonne pas vraiment : ces taux, bien que supérieurs, restent proches de la moyenne nationale.
 
Il faut tout de même noter que l’un des échantillons présente un taux 30 fois supérieur à cette recommandation. Le maire de Salazie, Stéphane Fouassin, qui a participé à la campagne, a découvert un taux de glyphosate 7 fois supérieur dans ses urines.
 
"Tous les habitants de La Réunion ont du glyphosate dans leur organisme, j’en suis persuadé. Aujourd’hui le consommateur n’a pas le choix, même s’il veut éviter le glyphosate il ne peut pas faire autrement que de l’ingérer malgré lui. Bien que reconnu perturbateur endocrinien avéré, et cancérogène probable, la molécule est présente partout : dans l’eau potable, dans les aliments du bétail, et dans les produits importés", nous confie Simon.
 
 

Une nouvelle opération prévue en novembre
 
Afin d’obtenir une moyenne plus représentative de la population réunionnaise, Oasis Réunion s’apprête à lancer une nouvelle campagne en sélectionnant un plus grand nombre de volontaires :
 
"Nous voulons tester 150 personnes issues de toutes les professions, et toutes les classes d’âge de l’île. L’objectif est d’être le plus représentatif possible même si le test coûte cher et qu’on ne peut pas le faire à plus grande échelle."
 
L’objectif est d’avoir en main des données pour interpeller les pouvoirs publics et demander une sortie rapide du glyphosate, "et demander une nourriture bio, éthique, locale et durable à La Réunion, parce que notre système actuel ne satisfait ni le consommateur, ni l’agriculteur", ajoute le coordinateur de Oasis Réunion.
 
Simon Vienne voit plus loin : cette révolution de l’alimentaire est d’autant plus nécessaire que nous ne savons pas à quelles difficultés sera confrontée notre avec le réchauffement climatique : "C’est une question de sécurité alimentaire dans toute la zone Océan Indien. On risque de faire face à des conflits, des dysfonctionnements dans les saisons, de nouvelles pestes, ce genre de risques auxquels on ne pourra faire face si l’on dépend de l’importation."


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Fredo974 le 29/10/2019 17:48 (depuis mobile)

Combien de tests réalisés ? Une trentaine , je crois ? Statistiquement non significatif !

2.Posté par Mort de rire !!! 😂 😂 😂 le 29/10/2019 19:21 (depuis mobile)

Ils oublient de préciser quel test a été utilisé ! Ils ont pris le ELISA (scandale biotech) qui réagit aussi avec l''''AMPA que l''''on trouve notamment dans les lessives...
Avec un autre test plus précis, curieusement, des agriculteurs sont négatifs...

3.Posté par Fidel Gastro le 29/10/2019 19:23


Alors ils n ont plus qu a pratiquer Amaroli
le monde comprendra mieux les enjeux a n en point douter

4.Posté par Pascal le 29/10/2019 19:57 (depuis mobile)

Ils ont aussi de la nicotine , de l'alcool du sucre dans leurs urines ?... Plus de cent mille morts par an avec ces 3 produits !.. combien de morts avec le glyphosate ...zéro !.. allô quoi mais allô quoi

5.Posté par ange noir le 30/10/2019 00:11

Dans l'eau potable ? ok ... on va tous mourir entre nous alors ? viva la vida

6.Posté par Pascale le 30/10/2019 05:42

Qui a payé pour leurs tests? Le contribuable?
Les pauvres, il n'y a qu'eux qui ont du poison dans leurs corps... ces chers élus qui ne consomment pas comme nous mais vivent comme on le fait à l’Élysée.... poulet bio, aucun additifs et conservateurs... pas de poison pour nos chers élus... tellement riches...

7.Posté par Philippe974 le 30/10/2019 07:01

Post 1 : n'a pas compris qu'il s'agit d'un test estiné à sensibiliser [ des élus]b et non d'une statistique représentative. L'article précise même que ce test sera refait à plus grande échelle (150), mais non suffisante, pour des questions de coûts. D'ailleurs, ces tests à grande échelle ont été faits ailleurs. Ca n'a que peu d'intérêt de tester ce qui est déjà prouvé depuis de nombreuses années. A moins que la Réunion soit une terre d'exception (!) protégée des radiations, des produits chimiques, des changements climatiques... pas de la connerie, en tous cas !

Post 4 : oui, et les guerres dans le monde, et le chômage, et puis ceci ou cela. Il y a toujours des gens pour essayer de détourner un sujet en parlant d'autre chose qui n'a rien à voir. Lutter contre l'alcoolisme ne t'empêchera pas de mourir prématurément d'un cancer de la vessie, du foie ou des reins parce tu as bouffé des saloperies pendant des années ou de payer tes produits 10x plus chers parce qu'on en récoltera de moins en moins, parce que plus d'abeilles (entre autres insectes), parce que ... au grands profits des industries chimiques. Tu me fais penser à la maxime "quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt".

8.Posté par Fred974 le 30/10/2019 08:34 (depuis mobile)

T le gars l état autorisé mosanto à vendre du poison à son peuple pourquoi n est il pas arrêté chercher erreur lol

9.Posté par Le Jacobin le 30/10/2019 10:23

Je me disait bien que tous ces détournements de fonds étaient liés à un traumatisme, nous venons d'identifier le responsable: LE GLYPHOSATE.

Veuillez pardonnez nos Zébus Messieurs Dames !

Voler devient un métier !

10.Posté par Enirsem le 30/10/2019 11:53

Quand on voit çà , on peut affirmer que l'on nous empoisonne sans aucun scrupule ........
https://www.youtube.com/watch?v=0TYKVVtsWvs

11.Posté par A mon avis le 30/10/2019 11:56

Incroyables tous ces commentaires qui critiquent les tests ou les élus au lieu de s'indigner de ce qu'on nous fait ingurgiter de force.
On se focalise sur le glyphosate, mais combien d'autres pesticides nous fait-on ingurgiter "de force" ?

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/bayer-le-nombre-de-requetes-visant-le-glyphosate-aux-etats-unis-explose_3681237.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/

12.Posté par TICOQ le 30/10/2019 15:45

Le test de dépistage au THC c'est pour quand pour nos zélus ?

13.Posté par Fredo974 le 30/10/2019 16:11 (depuis mobile)

Philippe 974

Ton test ne sert à rien, il ne prouve rien..

14.Posté par le taz le 30/10/2019 17:45

oui.... et alors ????

et en quelle quantité ? c'est mortel ?


on oserait faire le même test pour savoir si on a un peu de tabac dans les poumons ????

fumeur actifs et tous les autres passifs ?


encore un caprice des écolos pour imposer leur dictature de la vie préhistorique...
quel bonheur....

15.Posté par A mon avis le 30/10/2019 20:31

Pour faire le point sur le glyphosate et les tests :

https://www.zinfos974.com/La-vraie-valeur-du-glyphotest_a145817.html

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes