Océan Indien

Tous les élus de Mayotte écrivent à F. Hollande pour obtenir les moyens de la départementalisation

Vendredi 7 Juin 2013 - 17:35

Tous les élus de Mayotte écrivent à F. Hollande pour obtenir les moyens de la départementalisation
Mayotte n'est officiellement département français que depuis quelques mois et, à compter du 1er janvier 2014, elle deviendra une région ultrapériphérique de l'Union européenne. Avec pour conséquence un afflux important de capitaux destinés à permettre sa mise au niveau avec les autres régions d'Europe.

Ce que la Réunion a mis près de 70 ans à construire, Mayotte devra le faire en 20 ou 30 ans...

La tache est immense. Juste deux données pour réaliser le travail à accomplir : le niveau de vie moyen à Mayotte est six fois inférieur à la moyenne nationale et le taux de chômage officieux avoisinerait les 50%. Le chiffre étant inexistant sur le site de l'Insee, force est de se fier aux estimations des Mahorais. Et encore avons-nous pris une fourchette basse par rapport aux chiffres qui circulent...

Tout est donc à faire. Et pour cela, les élus mahorais ont besoin d'argent. Or, à leur grande surprise, ils ont découvert que l'enveloppe des fonds structurels européens dont le territoire allait disposer pour les sept prochaines années a été diminuée de 275 millions d'euros. Au regard des critères prévalant dans toutes les autres régions européennes, cette somme aurait dû être de 475 millions d'euros. Et Mayotte est la seule à subir une telle décote.

Difficile de comprendre que ce soit le département le plus en retard qui soit le seul pénalisé ! C'est la raison pour laquelle l'ensemble des parlementaires de l'île, toutes tendances confondues, sont montés au créneau en écrivant une lettre au président de la République, lettre que Zinfos publie en exclusivité ci-dessous.

On retrouve au bas de ce courrier les signatures de Daniel Zaïdani, le président du Conseil général de Mayotte, du Mouvement départementaliste mahorais (centre gauche), de Thani Mohamed Soilihi, sénateur PS, de Abdourahmane Soilihi, sénateur maire UMP de Mamoudzou, de Boinali Saïd Toumbou, député apparenté PS et de Ibrahim Aboubacar, député PS. A également signé le document le député européen Younous Omarjee, député européen d'origine réunionnaise et membre de l'Alliance.

Il s'agit donc d'une véritable union nationale des élus, de tous bords politiques, pour demander solennellement au président de la République de donner à Mayotte les moyens de son développement. Moyens financiers, mais aussi humains car les différentes collectivités de Mayotte manquent cruellement de cadres de haut niveau, et il est donc également demandé à l'Etat d'assurer sa part de responsabilité dans ce domaine également.

Cette mise à niveau est d'autant plus vitale qu'à la même date, soit le 1er janvier 2014, Mayotte devra parallèlement respecter tout ou partie de ses obligations liées dorénavant à son statut de région ultrapériphirique. Par exemple, aujourd'hui, la plus grosse partie des eaux usées des deux îles partent directement à la mer. Seule une petite station d'épuration fonctionne, tandis que l'autre toute neuve, n'a toujours pas été raccordée et que les travaux sont finis depuis un moment déjà. Or, la mise à niveau aux normes européennes, vitale pour préserver le lagon, est estimée à elle seule à 600 millions d'euros. Comment faire sans l'aide de l'Europe?

Tous les élus de Mayotte écrivent à F. Hollande pour obtenir les moyens de la départementalisation

Tous les élus de Mayotte écrivent à F. Hollande pour obtenir les moyens de la départementalisation

Tous les élus de Mayotte écrivent à F. Hollande pour obtenir les moyens de la départementalisation
Pierrot Dupuy
Lu 2062 fois



1.Posté par Papagayo le 07/06/2013 20:38

On est pas sorti de l'auberge avec cette bande de pieds nickelés....

2.Posté par Amiral La Po le 08/06/2013 09:02

Ouvrons le porte-monnaie et servez vous "amis" mahorais!!!!!

3.Posté par polo974 le 08/06/2013 21:23

""" Ce que la Réunion a mis près de 70 ans à construire, Mayotte devra le faire en 20 ou 30 ans... """

Au nom de quel raison absurde devraient-elles et ils (pourraient-elles et ils) aller 3 ou 4 fois plus vite?

Surtout si c'est pour faire les mêmes conneries...

4.Posté par KAFIR le 08/06/2013 21:47

Il n'y a aucun désamour entre l'hexagone et Mayotte la française. Il sera difficile au Président de la République François Hollande, de ne pas prêter une oreille attentive à cet appel pour le dialogue social et les difficultés que Mayotte rencontre actuellement. Ce jeune Département mérite une attention particulière. Les élus en sont bien conscient et semblent prévaloir des relations privilégiées exagérément entre les deux assemblées et l'île au parfum. Courage et merci aux élus.

KAFIR

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter