MENU ZINFOS
Société

Tous avec Liam: "Les aides existent mais ne suffisent pas"


Polyhandicapé, Liam doit subir une lourde opération à Nantes. À quelques semaines du départ, ses parents témoignent du combat quotidien pour qu'un sourire continue d'illuminer le visage de leur enfant.

Par - Publié le Mercredi 4 Décembre 2019 à 15:53 | Lu 3849 fois

Liam garde le sourire, mais la douleur est là. Une douleur intense, chronique, due aux contractions de ces muscles, surtout des jambes. 

En 2015, la vie du petit garçon et celle de toute sa famille a basculé. Liam a un an et demi. Alors qu’il s’amuse dans un parc de jeux, un autre enfant installé sur une balançoire vient accidentellement le percuter au niveau de la tête et du thorax. Liam arrête immédiatement de respirer et son coeur cesse de battre. Les secours finissent par le réanimer. Mais les longues minutes durant lesquelles son coeur s’est arrêté ont causé de graves lésions cérébrales. Liam est aujourd’hui polyhandicapé et suit un traitement quotidien. 

"À cause des lésions cérébrales, son cerveau envoie de mauvaises informations à ses muscles qui sont tout le temps sollicités et cela entraîne des malformations osseuses", explique sa mère, Aurélie. Pour le soulager, des injections de toxine botulique sont réalisées tous les 3 à 4 mois, "mais les effets sont limités dans le temps". Les médecins ont donc opté pour une radicellectomie qui consiste à tester et sectionner les petits nerfs de la colonne vertébrale en cause dans les mouvements involontaires. "C’est la dernière solution qui nous reste pour soulager ses douleurs".

Toute la famille sera-t-elle réunie pour aider Liam à traverser cette nouvelle épreuve?
Toute la famille sera-t-elle réunie pour aider Liam à traverser cette nouvelle épreuve?
D'abord prévue à La Réunion, l'opération se fera à Nantes

Un chirurgien nantais devait venir pratiquer la lourde opération et opérer également huit autres enfants, mais finalement c’est à la famille de se déplacer au Pays de la Loire. Le rendez-vous avec l’anesthésiste est prévu pour le 6 janvier prochain et l’opération 10 jours plus tard. "Et rien n’est fait à cette heure. Nous ne savons pas quand nous allons partir, où nous serons logés, si le billet du papa sera pris en charge… ", déplore Aurélie. Le couple, parent de 4 enfants, se sent livré à lui même. Difficile de se préparer à affronter cette nouvelle épreuve quand les informations manquent, ajoute Lindo, le père. 

Après l’opération suivront également trois mois minimum de rééducation. Seule, loin de ses proches, Aurélie aura dû mal à tenir. Lindo et Maé, le frère jumeau de Liam, sont indispensables à sa guérison. L’association Ptit Coeur organise ainsi le 15 décembre prochain un événement sur le front de mer de St-Paul.  "Aujourd’hui la solidarité, morale et pas que financière, c’est tout ce que nous avons. Les aides existent mais ne suffisent pas. Il faut se battre et se justifier pour les avoir". Une cagnotte a également été créée.

Plus largement Lindo veut témoigner du regard peu complaisant et du manque de compréhension face au handicap. Salarié dans une grand surface de St-Pierre, Lindo est aujourd’hui en arrêt maladie. Muté du Port à St-Pierre, l’homme a cédé sous la pression de sa hiérarchie. "Je subissais beaucoup de réflexion sur mes absences pourtant justifiées quand j’accompagnais Liam à l’hôpital des enfants à St-Denis pour ses injections". Des jours de congés posés mais pourtant non payés. "Nous devons nous battre sans cesse pour faire valoir nos droits". Aurélie a, elle, arrêté de travailler pour s’occuper pleinement de Liam. Aujourd’hui, elle est maman, aidante, infirmière, kinésithérapeute… "On a toutes les casquettes, on n'a pas le choix", plaisante-t-elle. Face au handicap, c’est surtout sa tenue de guerrière qu’elle doit revêtir. "Tous les jours, on se lève, on brandit notre bouclier, nos armes et on avance". 


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Écurie d'augias le 04/12/2019 18:06 (depuis mobile)

Y a pas un ou plusieurs députés et sénateurs qui peuvznt mettre à disposition leur miles ????? Bande de.. #@&#*!

2.Posté par Sonia le 05/12/2019 00:03 (depuis mobile)

Je suis la maman d'un petit Liyam aussi, Polyhandicapé aussi. Je suis originaire de La Réunion, mais depuis 2015 je vis en Vendée à 50 min de Nantes.
Mon fils doit lui aussi se faire opérer à Nantes le 8 janvier 2019 contactez moi, je peux vous aider

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes