MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Toujours plus de malades à Mayotte, toujours plus de transferts vers La Réunion...


La situation s’aggrave à Mayotte. Il suffit de lire tous les jours la presse de l’ile aux Parfums pour en prendre conscience. Un article de Mayotte Hebdo nous apprend par exemple que le CHM (centre hospitalier de Mayotte) vient de vivre des jours critiques, au point de se retrouver au bord de la rupture. La seule solution ? Désengorger les lis de réa en envoyant les malades les plus graves en direction de La Réunion à raison de deux vols de 3 malades à chaque fois, chaque jour. Au risque de saturer le service de réa de La Réunion…

Par - Publié le Jeudi 18 Février 2021 à 00:53 | Lu 7392 fois

"C’est très critique par moment", confie à Mayotte Hebdo le Dr Christophe Caralp, le chef du pôle URSEC du CHM. "C’est très critique par moments. Nous avons eu jusqu’à 33 patients dans le box des urgences". Et le problème, c’est que le pire est encore à venir puisqu’on attend le pic des arrivées en réanimation uniquement pour début mars. D’ici là, les médecins du CHM attendent "entre 40 et 60 nouvelles entrées par semaine".
 
Autre problème : Sur ces entrées, "70% sont porteurs du variant sud-africain", à en croire "Les Nouvelles de Mayotte".
 
Au point que le médecin avoue craindre "de devoir prendre en charge des intubés ventilés en dehors de la réanimation, avec un risque de 24 heures d’attente avant de pouvoir les envoyer" vers La Réunion.
 
Des Mahorais sont très peu nombreux à porter le masque et à respecter les gestes barrière
 
La solution la plus simple, pour ne pas dire la plus évidente, serait que la population respecte les gestes barrière, le port du masque ainsi que le confinement qui a été instauré depuis le 5 févier dernier. Il n’en est malheureusement rien.
 
D’après tous les témoignages que nous avons reçus et au vu des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, il apparait que rares sont ceux qui portent le masque. Quant au confinement...

Les Mahorais de ce qu’on nous rapporte de plusieurs sources, préfèrent faire confiance à la protection divine plutôt que d’écouter les conseils des autorités.
 
Dans ces conditions, tout repose donc sur la capacité des structures de santé à absorber le flux de malades. Et quand les capacités du CHM sont dépassées, alors même que les soignants mahorais ont reçu le renfort de militaires du service de Santé et que la transformation de la salle de réveil du CHM en salle de réa a permis de récupérer 5 lits supplémentaires, il ne s’agit que de gouttes d’eau dans l’océan des arrivées quotidiennes.

Ne restent que les évacuations sanitaires vers La Réunion et bientôt vers la métropole

Ne reste alors plus que la solution de l’évacuation sanitaire vers le CHU de La Réunion qui met quotidiennement 6 lits à disposition afin d’accueillir les Evasan de Mayotte.
 
Les patients évacués vers notre ile, dont beaucoup sont des clandestins arrivés en kwassa kwassa à Mayotte, sont souvent les plus gravement atteints. On privilégie "les intubés ventilés qui présentent moins de contraintes médicales que ceux assis, à haut risque de dégradation durant le vol", nous apprend Mayotte Hebdo.
 
Mais il ne faut pas croire que ces transferts soient simples. Selon Mayotte 1ère, "un transfert d'un patient vers Saint-Denis ou Saint-Pierre, c'est 8 h porte à porte. Il faut qu'il prenne l'ambulance, la barge, il faut qu'il soit manipulé pour être transporté dans l'avion. A chaque étape de la manipulation, il y a un risque pour le patient, que son état se dégrade, qu'il décède pendant le transfert".
 
Et malgré ces rapatriements, le nombre de décès reste très élevé. "4 hier, 3 avant-hier", selon Les Nouvelles de Mayotte. Sans compter ceux qui décèdent à La Réunion. Le tout pour une population de 270.000 habitants. Si l’on voulait faire une comparaison avec La Réunion, il faudrait quasiment multiplier ces chiffres par 3 !

La Réunion risque d'être à son tour saturée
 
Le risque, c’est que les différents services de réa de La Réunion se retrouvent à leur tour saturés, sachant qu’un malade gravement atteint reste hospitalisé pendant environ deux mois. On a déjà rouvert la semaine dernière celui du CHOR dans l’Ouest, et malgré cela on atteint un taux d’occupation de 40% sur l’ensemble de l’ile.

Que se passera-t-il lorsque Mayotte connaitra son pic de malades prévu pour début mars ? Et que se passera-t-il si La Réunion est à son tour touchée par une nouvelle vague ?
 
La seule solution consisterait alors à évacuer nos malades vers la métropole grâce à un Boeing 777-300 spécialement aménagé. C’est même "acté", selon le Dr Christophe Caralp, dans des propos repris par Mayotte Hebdo.
 
Pourquoi ne pas les envoyer directement de Mayotte au lieu de les faire transiter par La Réunion, ce qui double quasiment les temps de transfert ? A cause de la piste trop courte de l’ile aux Parfums. Sauf si on utilise l’A400M de l’armée de l’Air, une solution apparemment également à l’étude, mais qui pose d’autres problèmes, notamment à cause d’un rayon d’action trop faible de l’avion qui l’obligerait à faire une escale technique à Djibouti. Ou à être ravitaillé en vol…
 
En attendant, la situation continue à se dégrader à Mayotte. "Il y aura des dizaines de morts par jour. Il y a des patients qui seront aux urgences qui ne pourront plus monter en réanimation", affirme le Dr Renaud Blondé, le chef du service réanimation du CHM sur Mayotte 1ère
 


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par TICOQ le 18/02/2021 05:38

Ce qui me fait surtout peur, c'est de devoir aller aux urgences pour autre chose que le Covid et de me faire soigner sur le trottoir, faute de place........

2.Posté par Selon monluc le 18/02/2021 05:47

... confie à Mayotte Hebdo...
... D’après tous les témoignages...
... nous apprend Mayotte Hebdo....
... Selon Mayotte 1ère,...
... selon Les Nouvelles de Mayotte....
... dans des propos repris par Mayotte Hebdo...
... sur Mayotte 1ère…

🥱

3.Posté par kokalimem le 18/02/2021 06:19

irrespectueux et moralement condamnable de faire peser sur les Réunionnais cette épée de Damocles. Bien évidemment qu'il faut une solidarité régionale, mais la, elle plombe le territoire d'accueil et n'a plus lieu d'être sous risque d'avoir deux territoires en zone rouge. On s'aperçoit aussi que le confinement mahorais fonctionne très bien...

4.Posté par Mouais le 18/02/2021 06:27

"Les Mahorais de ce qu’on nous rapporte de plusieurs sources, préfèrent faire confiance à la protection divine plutôt que d’écouter les conseils des autorités."... Après si c'est aussi audible que chez nous, on peut comprendre... Spécial dédicace à Mr Le Préfet et Mme La Directrice de l'ARS !

5.Posté par tantine le 18/02/2021 06:42

pourquoi les mahorais tombent malades et décèdent ? sont ils "soignés" avec la méthode doliprane+reste out kaz ?

et pourquoi les evasan sont des comoriens venus en kwassa kwassa ?

ne serait ce pas parce qu'ils ont d'autres maladies ou un état de santé ou des conditions de vie (pas d'eau, promiscuité etc) qui les prédispose aux formes graves ?

quel âge ont-ils ? pourquoi pas de vraies infos pour qu'on comprenne ?

ps : c'est à mourir de rire de dire que le vaccin ne marche pas sur les variants alors qu'il ne marchait déjà pas sur les variants actuels puisque fait pour sur le covid du printemps dernier pour lesquels il ne marchait pas non plus !!! essaie t-on de nous faire oublier qu'être vacciné n'empêche pas d'attraper le covid ni de le refiler et qu'on a signalé maintenant des milliers de cas de personnes qui l'ont eu APRES avoir été vaccinées ?

6.Posté par Mardevirin le 18/02/2021 07:03

Qu’ attendent les autorités pour installer un hôpital de campagne ? Toujours mieux ,et moins cher d’etre soigné chez soi .

7.Posté par fgant le 18/02/2021 07:11

Oui peut-être le seul moment ou la reunion est un peu solidaire....tant qu'à partager le gâteau il faut aussi partager les mauvais cadeau....et oui c'est cela France....pas que le 5 et indemnite et j'en passe...

8.Posté par yo le 18/02/2021 07:31

Comment dire que c'est pas étonnant

9.Posté par Forza le 18/02/2021 07:53

J'ATTEND DE VOIR LA REACTION DES CREOLES LE JOURS OU LEURS GRAMOUN VONT ATTRAPPER LE COVID OU UNE AUTRE INFECTION EST FAUTE DE PLACE DANS NOS HOPITAUX POUR EUX.....LES MEDECINS VONT ANNONCER AUX FAMILLES QU'IL FAUT FAIRE UN CHOIXEST COMME PLUS DE PLACE ILS PEUVEUT LES RAMENER A LA CASE QUE DE TOUTE FACON ILS SONT CONDANNE AUTANT QU'IL MEURENT EN FAMILLE .... FAUT JUSTE CE RAPPELER EN METROPOLE A UN MOMENT FAUTE DE PLACE IL A FALLUT CHOISIR!!!!! QUI MEURT QUI VIE

10.Posté par Cool le 18/02/2021 07:55

😂😂😂fin du monde prévu ..... pour bientôt!!!! Alors on se fait une méga teuf pour fêter ça?????

11.Posté par Radical le 18/02/2021 08:22

Mayotte lé francais,
Kossa les autorités donc le préfet i fait la bas !!! Fait respect les règles comme ici pou fait avec nous .
Et ici la rénion, kossa les autorités donc le préfet la pou fait avec nous .
Si li wa le band cas la pou augmenté , mette couvre feu partout souplé, attend pas les chiffres pou fait son travail .
Li koner pas dicton ( vaut mieux prévenir que guérir ?)
Ali li attend arrivé , après li guéri.
Préfet incompétent.
C de son faute si zordi nou lé a la ,
Après i mette lo tèr si rénioné .

12.Posté par JOKER le 18/02/2021 08:26

Hélas à la Réunion on constatons la même chose et personnellement à l'Université. Beaucoup de Mahorais ne portent pas le masque et font l'objet de rappels réguliers et inutiles ....

13.Posté par Romain le 18/02/2021 10:21

Post 1 . C'est la vie Ticoq.

Si tu tombes malade en temps de guerre tu passeras après d'autres urgences.
Si une catastrophe naturelle frappe La Reunion, là aussi ça peut faire déborder les hôpitaux.

On est en pandémie et le système de santé est en crise depuis des années.

Et les mahorais ils sont ni plus ni moins que les Reunionnais, ils tombent malades comme tous le monde et aucun être humain ne doit être prioritaire sur un autre du fait de son statut ou encore pire du hasard de sa naissance....
L'exceptionnel est de se faire soigner, la normalité est de mourir.
On prend souvent le problème à l'envers enfants gâtés que nous sommes.

14.Posté par jlr le 18/02/2021 10:53

@5tantine : " c'est à mourir de rire " ? Faites-le ! .

15.Posté par Abd le 18/02/2021 11:14

Il faut voir la réalité sur place avant d écrire un article, beaucoup de mahorais porte des masques, beaucoup respecte le confinement mais comme d habitude on ne doit pas stigmatiser, il faut aller à Mamoudzou dans les quartiers défavorisés ou à Koungou pour voir que les gens ne respectent rien ils disent que le coronavirus n existe pas. Après on va pointer du doigt au mahorais. Il faut aller filmer dans les villages où il y a des mahorais déjà il y a très peu de circulation et la police municipale et la gendarmerie verbalise parce qu’ils ont des papiers. Mais ceux qui n’ont pas de papiers on les laisse tranquille.

16.Posté par Encore une très sérieuse question !!! le 18/02/2021 11:22

Mayotte, DEPARTEMENT FRANCAIS, pour le meilleur, notamment le 5 de chaque mois, entre autres ....mais qui refuse, quand ça l'arrange de respecter les lois françaises...!!!
Bien, fort de ce constat, on fait quoi, on continue ?
Autre question, face à cette situation, une réaction ferme et sans appel des autorités s'impose, PV de 135 euros...ah oui, j'oubliais " moi la pas l'argent ! ", et comme les prestations sociales sont insaisissables...
A ce sujet, un contrôle plus rigoureux des droits aux prestations sociales s'impose, notamment, un double contrôle - IMMEDIAT - de l'authenticité des pièces d'identité et des documents administratifs. Eh oui, combien d'ouvertures de droits aux prestations sociales et comptes bancaires, ouverts avec de faux documents ???
Grâce, notamment, au laxisme....ou complicité, des agents chargés du traitement, lors de l'accueil des demandeurs de prestations !!!!

17.Posté par seb le 18/02/2021 11:33

Combien coûte au contribuable ces transferts de personnes en fin de vie?

18.Posté par Fanfan le 18/02/2021 12:25

C'est horrible comme raisonnement, on devrait garder des lits disponibles "au cas ou" et refuser de soigner les Mahorais ??

19.Posté par Additif " encore une très sérieuse question " le 18/02/2021 12:46

ce que tu écris dans ton post. est malheureusement vrai à Mayotte, mais aussi à La Réunion ...!!!
Question : ces fraudes aux prestations sociales et bien sûr tout ce qui y est lié : aides diverses et variées ( logements sociaux, billets d'avion dits de " continuité territoriale ", récemment quelqu'un me disait passer 15 jours par mois en métropole ....) combien coûtent-elles aux contribuables ???
Ils existent des appareils de détection de fausses pièces d'identité , voire de faux documents administratifs, pourquoi ne sont-ils pas utilisés par les organismes sociaux et les agences de la banque spécialisée dans les virements sociaux ???
A qui profitent ces fraudes qui vont coûter des sommes considérables au fil des années ???

20.Posté par Lop le 18/02/2021 13:02

C est bizzard pour les réunionnais la covid c est la faute des touristes qui viennent par million à la Réunion.,mais à Mayotte c est la faute des mahorais qui ne respectent rien étonnant non

21.Posté par Citronnelle le 18/02/2021 13:02

https://www.zinfos974.com/Covid-19-a-Mayotte-Une-partie-de-la-population-considere-que-c-est-une-maladie-de-Mzungu-les-blancs_a154723.html

Certains considèreraient que la covid est une maladie de Mzungu

22.Posté par Citronnelle le 18/02/2021 13:09

13.Posté par Romain le 18/02/2021 10:21
"les mahorais ils sont ni plus ni moins que les Reunionnais, ils tombent malades comme tous le monde"

Vrai, mais ils ne sont pas exemptés de faire attention.

23.Posté par Labelvie le 18/02/2021 13:26

Autrement dit, ça commence à sentir mauvais dans l'île aux parfums!

24.Posté par Dans Les Tranchées le 18/02/2021 15:34

«Un transfert d'un patient vers Saint-Denis ou Saint-Pierre, c'est 8 h porte à porte. Il faut qu'il prenne l'ambulance, la barge, il faut qu'il soit manipulé pour être transporté dans l'avion. A chaque étape de la manipulation, il y a un risque pour le patient, que son état se dégrade, qu'il décède pendant le transfert »

Mais je souhaiterai juste savoir pourquoi «l’on» s’obstine à les transporter vers la Réunion au lieu de mettre sur place un hôpital de campagne, cela éviterait d’ajouter de la souffrance.
Il y a certainement des paramètres que je ne capte pas dans cette organisation 🤔

25.Posté par Pascale le 18/02/2021 18:10

Je me demande comment les malades peuvent venir des Comores sachant qu'il a officiellement moins de 4000 cas aux Comores pour 135 décès!!! Vous allez me dire c'est parce que les malades migrent par kwassa kwassa mais j'en doute++++ on se fou de nous tout simplement!

26.Posté par JORI le 18/02/2021 21:52

5.Posté par tantine le 18/02/2021 06:42
Peut on attraper la grippe après avoir été vacciné contre la grippe ?? 😂 😂 😂

27.Posté par JORI le 18/02/2021 21:55

25.Posté par Pascule le 18/02/2021 18:10
"on se fou de nous tout simplement!", tout comme vous savez si bien le faire. 😂 😂 😂

28.Posté par Lucifer le 19/02/2021 13:38

Bande de cons de c'est la continuité territoriale, ils ont le droit de venir.
Comme eux on n'est une colonie esclave un jour esclave toujours.
=
Un sous merde de la France

29.Posté par Lop le 19/02/2021 19:07

Poste 28 aveç une tel mentalité ne t étonne pas de ne rien faire de ta vie
Et'la sous merde ça ne peut être que toi sale''''"'''''

30.Posté par Ouais... le 20/02/2021 15:08

Encore une fois, on paye le manque d entraide international, les pays développé, doivent apporter de l aide et créer des infrastructures viable, leurs permettant de rester chez eux. Ne pas regarder la misère humaine en face, entraînera toujours cette problématique...

31.Posté par Ouais... le 24/02/2021 16:54

Il est vrai que les politiques mahorais, font porter la responsabilité aux clandestins. dans cette article, il est dit que les gestes barrières ne sont appliqués, que très rarement. Que leur confiance est placée du côté spirituel. On se demande, quand même ce qui les pousse à ne pas obeir aux loi françaises. Est-ce un état religieux dans l état ? Nous avons un dicton qui me semble tout à fait approprié: aides-toi et le Ciel t'aidera

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes