Education

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion

Vendredi 1 Juillet 2016 - 13:57

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion
Après huit ans à la tête de l’Université de La Réunion, Mohamed Rochdi laissera sa place aujourd’hui à un des trois candidats à la présidence. Le nouveau conseil d’administration de l’université se réunira en formation plénière pour élire le nouveau président.
 
En mai dernier, les personnels ont voté afin d’élire leurs différents représentants, dont ceux du conseil d’administration.
 
Trois candidats se sont présentés pour succéder à Mohamed Rochdi : Jean-Pierre Chabriat, Gilles Lajoie et Frédéric Miranville.

14h00: Les trois candidats prennent place. L'occasion pour chacun d'entre-eux de revenir sur leur projet pour l'Université de La Réunion. "J'ai de l'ambition pour la jeunesse réunionnaise pour qu'elle puisse changer le modèle de développement de La Réunion" déclare  Jean-Pierre Chabriat en début de séance. 

Pour Gilles Lajoie: "Deux défis sont à relever : celui de l'excellence à l'international et la formation pour tous les bacheliers notamment pour ceux issus des filières professionnelles". 

 " Je souhaite mettre l'accent sur le développement pédagogique, organiser des opérations de jumelage avec les universités les plus renommées et introduire une nouvelle politique afin de lever des fonds", évoque Frédéric Miranville.

15h25: Fin de la présentation des candidats et début du premier tour.

15h50: Aucun des trois candidats n'a été élu à l'issue du premier tour de vote.  Jean-Pierre Chabriat et Gilles Lajoie font tout de même la course en tête. 

16h21: Après une petite pause, Mohamed Rochdi lance le deuxième tour du vote.

16h30: Toujours pas de président élu à la tête de l'Université de La Réunion au terme du deuxième tour. Gilles Lajoie obtient 17 voies, Jean-Pierre Chabriat 16 et Frédéric Miranville 3. Le Conseil va procéder à un troisième tour.

16h45: Suspension de séance à la demande de Frédéric Miranville. 

17h44: Après un troisième tour de vote, les résultats s'avèrent identiques au deuxième tour. Il n'y aura pas de président élu à la tête de l'Université de la Réunion ce vendredi.

18h15: Comme la procédure le prévoit, le recteur de l'Académie de La Réunion assure les fonctions de président de l'Université. Cependant dès lundi, Velayoudom Marimoutou pourrait nommer un administrateur le temps qu'un nouveau scrutin soit organisé d'ici 15 jours au plus tôt. De nouveaux candidats pourraient ainsi entrer dans la course ou même se retirer. 

Les tractations ont déjà commencé ce soir entre Jean-Pierre Chabriat, Gilles Lajoie et Frédéric Miranville.

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion
 Jean-Pierre Chabriat est depuis 2007, le doyen de la Faculté des Sciences et Tecnologies à l’Université de La Réunion et le directeur du Laboratoire d’Energétique, d’Electronique. Son programme s’articule autour de plusieurs axes: établir un climat serein, organiser une gouvernance responsable, construire des campus durables ou encore développer la recherche.
 

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion
Arrivé à l’Université de La Réunion en 1998, Gilles Lajoie a exercé en tant que vice président de l’Université en charge du Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) puis comme Délégué régional à la recherche et à la technologie (D2RT) pour la Réunion et Mayotte.  A la tête de l’Université, il compte en autres: positionner l’ Université dans un hub régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation; développer une culture d’établissement par des stratégies ambitieuses partagées et penser une gouvernance de l’ouverture.
 

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion
Frédéric Miranville, également professeur des Universités est vice-président du Pôle de Compétitivité Qualitropic et conseiller du CESER de La Réunion. Si il est élu, il souhaite "incarner un nouveau mode de gouvernance" avec pour projet notamment une gouvernance représentative, responsable et transparente; garantir une évolution vers des éco-campus ou amener l'Université vers une recherche fondamentale et appliquée indépendante, partenariale et différenciée.

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion

Toujours pas de président à l'Université de La Réunion
Lu 4458 fois



1.Posté par Halte au virus de grippe gauchiste dans l'université le 01/07/2016 14:35

redonnons a l'université ses lettres de noblesse. Virons tous ces parasites d'extrème gauche qui gangrènent le système éducatif.

2.Posté par ZembroKaf le 01/07/2016 14:42

Peut on avoir la liste du C.A..merci !!!

3.Posté par Clementine le 01/07/2016 15:24

Jean-Pierre est serein et reste concentré, Gilles est fatigué et semble abattu, Frédérique fait jeune cadre dynamique sur la photo.
Que le meilleur gagne pour que l'on puisse enfin se mettre au travail.

4.Posté par Reponse au post 2 le 01/07/2016 15:36

Bonne question, mais la transparence ne va pas de soi et reste limitée à l'entre-soi.
C'est donc un secret qui n'est pas actuellement dévoilé aux profanes.
Il nous faut attendre que le site de l'université de La Réunion veuille enfin donner la liste des membres des conseils à l'instar des sites des autres universités. Ce serait une nouveauté, petite certes, mais significative.

5.Posté par Resultats en direct le 01/07/2016 16:35

mêmes résultats au premier et au deuxième tour : pas de majorité
Frédéric Miranville joue-t-il les prolongations ?
Attendons le troisième et dernier tour pour aujourd'hui ...

6.Posté par Resultats en direct le 01/07/2016 18:02

Au troisième tour de scrutin, ont obtenu :
Jean-Pierre Chabriat : 16 voix
Gilles Lajoie : 17 voix
Frédéric Miranville : 3 voix
Félicitations ! Tout est bloqué.

7.Posté par l'UNEF s'enfonce dans la médiocrité le 01/07/2016 16:07

En soutenant G.Lajoie, l'UNEF signe son arrêt de mort !
G.Lajoie et ses alcooliques (:)) ne laisseront que des miettes à cette association de profiteurs !
Vite tournons cette page de la médiocrité internationale !

8.Posté par Oups ! le 01/07/2016 18:48

Le CREFOM ne vote pas ?

9.Posté par kld le 01/07/2016 19:07

post 1 , merci pour ce moment , la bétise de deux trois certains ( comme on dit en créole, pour les malcomprenants) me rassure sur la mienne , merci.

10.Posté par JORI le 01/07/2016 19:35

Dans le cadre de la régionalisation de l'emploi et comme il est le seul capable de défendre la Réunion et sa jeunesse, les petites mains de la Région proposent que leur mentor super cumulard D.Robert préside l'université.

11.Posté par Moifredo lemagnifique le 01/07/2016 20:56

Dis donc mon Gilou je t'ai dit soit rayonnant , c'est quoi cette tronche ?
Tu n'est pas à une tournée de pti punch avec notre camarade de la CGTR , mon coco! Tu candidates pour représenter nous les meilleurs.
Faudra sérieusement te relooker mon Gilou .
Notre amie de l' IRD à Tana est prête à t' accueillir penses-y et reviens- nous en forme.

12.Posté par mystèremystère le 01/07/2016 20:58

Qui est le membre du CA qui a voté pour Miranville et sa collègue ?
Il faudra beaucoup de salive à Miranville pour expliquer à qui veut l' entendre qu' avec 3 voix il est le roi de la partie.

13.Posté par ANIN le 01/07/2016 20:59

Miranville devrait donner un coup de main à l'autre candidat réunionnais pour que la présidence soit exercée par quelqu'un du territoire. C'est une faute historique qu'il commet !!
L'excellence de Lajoie.....c'est ce que prônaît le sortant ...
il faut arrêter la poursuite de cette politique de copains et coquins, le seul capable de donner un coup de pied dans la fourmilière c'est Chabriat. C'est vrai que la position de l'unef paraît bizarre, ainsi que la CGT qui tous deux soutiennent Lajoie : il faudrait rendre public les votes comme à l'assemblée nationale, on verrait le visage de ceux qui veulent un réunionnais à la tête de l'université et ceux qui se cachent en jouant contre leurs propres concitoyens.

14.Posté par Alimentaire le 01/07/2016 23:25

Moi j' ai une vice -présidence.
Moi j 'ai un logement de fonction
Moi plus qu'une vice-présidence et un logement de fonction , bande de nazes , j' ai un droit de tirage .
Moi plus qu' une vice-présidence , un logement de fonction, un droit de tirage, bande de super-nazes j' ai un boulot à la mairie de Saint- Denis et un Maillot .
Moi je suis Lajoie et je dis (chuuuuut ) merci Zilbert.

15.Posté par Et les Jeunes dans tout ça ? le 02/07/2016 09:32

Pendant que ces rigolos font leur concours de kékette, qui se préoccupe des jeunes dans tout ça ?
Ils n'en ont strictement rien à faire, en tous les cas je peux le dire pour Frédéric Miranville que j'ai vu "à l'oeuvre" et qui s'en moque royalement, sa seule préoccupation étant les calculs politiques au service de son ambition personnelle, et je peux le dire aussi pour Gilles Lajoie qui est très sympathique mais dont personne ne peut sérieusement croire que c'est un bosseur.
Aucune opinion sur le 3° que je ne connais pas

16.Posté par Eric le 02/07/2016 13:00

Lajoie reste le meilleur investissement pour l'Université et les étudiants de la réunion, on parle de copinage... c'est le cas de tous.... par contre Lajoie est un rassembleur et justement lui seul propose de réunir toute les tendances afin de mettre fin a toutes ces distensions qui nuisent a l'Université... pour l'avenir alon met ensamb !

17.Posté par Bonux le 02/07/2016 17:02

16
vous avez de ces termes " meilleur investissement " assurément mais êtes-vous certain que c'est pour l' université ?

18.Posté par Eric erreur le 02/07/2016 17:41

Post 16.
Eric, je croyais que c'était Miranville le rassembleur. Bon, nous n'avons pas les mêmes sources d'information ! Tous les candidats sont rassembleurs, mais chacun suit sa voie (continuité, changement, outsider).
Vous parlez de copinage comme si c'était normal (ce serait le cas de tous les candidats ?). Bravo ! Le système de copinage devrait-il durer pour que les mêmes continuent d'en profiter ?
Là où je ne comprends pas, c'est que les étudiants devraient être complices de copinage et que la réunion de toutes les tendances serait profitable aux étudiants. J'ai dû mal lire.
Eric, vérifiez votre texte avant d'émettre des messages de propagande.
En conclusion, les étudiants réfléchissent librement et sans peur de l'avenir, et certains doivent arrêter leurs pressions et leurs annonces de lendemain qui fâche. Les étudiants n'ont rien à craindre, mais tout à gagner en changeant réellement la gouvernance de leur université.

19.Posté par li le 02/07/2016 20:11

Ouep, pas de liste nominative des membres du ca sur le site univ, juste une histoire de collèges composées de. ..
Bon ben avec un zoom sur la photo 3 on peut en avoir un aperçu, et un peu plus avec des outils...

20.Posté par A post 16 le 03/07/2016 07:36

Lajoie : il est surtout faux.
Ami personnel de ROCHDI, il est du système ROCHDI. C est la continuité, il en a profité à fond
Il n'a pas enseigné depuis 10 ans
Pas de compétences en recherche
Aucun travail de terrain

et il est professeur avec promotions très rapides
Demandez lui son CV

21.Posté par Eric le 04/07/2016 17:26

Oui, meilleur investissement, pas dans le sens financier du terme, mais pour les étudiants et l'Université de la Réunion... mais ça n'est que mon opinion
Quant au copinage il se pratique partout... l'ignorer serait se boucher les yeux... il faut simplement le limiter et s'il se fait au détriment d'un fonctionnement optimal, le dénoncer et le combattre...
Chacun a son libre arbitre et son expérience, je ne fais pas de propagande mais j'exprime mon opinion et pour moi c'est Lajoie qui a à la fois le meilleur profil et le meilleur projet pour l'Université de la Réunion.

22.Posté par Eric Erreur bis le 04/07/2016 20:50

Je respecte votre opinion, mais je ne comprends pas pourquoi vous ne vous opposez pas au copinage, ne serait-ce que pour le réduire le plus possible, pas simplement le limiter.
Je propose la tolérance zéro pour éviter que notre société ne s'embourbe dans les petits arrangements entre amis.
Quant aux profils et projets des candidats, je crains que vous n'ayez pas lu tous les projets, ni les CV.
Le profil de Lajoie, c'est d'abord la continuité (il l'a annoncée dès décembre 2015, avant de la cacher car ce n'était pas vendeur). Vous souhaitez poursuivre la politique précédente, cela m'inquiète tout particulièrement pour les étudiants.

23.Posté par Eric le 05/07/2016 09:53

22) au bout d'un moment que vous connaissez des gens avec qui vous avez déjà bossé il y a a forcement des liens qui se créent et en plus si vous savez que ces gens sont compétents vous n'allez pas vous priver de leur savoir faire non ? ce serait comme se " couper un bras " et risquer de mettre en péril un fonctionnement de structure... c'est tout ce que je veux dire. Après le copinage juste pour placer des gens incompétents la il faut le combattre. Voila ! donc que le plus compétent gagne !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >