MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Titularisation: Revendication profesionnelle à l'origine du déséspoir des agents communaux de Saint-Denis


- Publié le Lundi 25 Mars 2013 à 09:19 | Lu 441 fois

Titularisation: Revendication profesionnelle à l'origine du déséspoir des agents communaux de Saint-Denis
Après la mutilation d’un agent technique communal employé à la Mairie de Saint Denis depuis 40 ans, au mois d’octobre 2012 en signe de désespoir face à l’omerta du Maire relative aux promesses de titularisation, c’est au tour, d’un autre employé communal qui a menacé de se jeter du 5e étage de la Mairie pour la même revendication professionnelle. Simple coïncidence ou cri de détresse d’un personnel communal ?

Tout porte à croire qu’il s’agit d’une réelle souffrance vécue par les employés communaux. En effet, cet employé communal justifiant de 30 ans d’ancienneté aurait pu être titularisé depuis fort longtemps sous les mandatures précédentes à celles de Gilbert Annette. Selon les analyses éditoriales, on ne peut donc imputer la faute à Gilbert Annette, l’actuel maire de Saint Denis. Cependant et à la différence de ses autres prédécesseurs, Gilbert Annette, durant sa campagne électorale en 2007 et 2008, avait fait de la titularisation du personnel communal dionysien, son fer de lance. Souvenez-vous, dans ses multiples interventions électorales, Gilbert Annette avait même cité, à plusieurs reprises, le nom de certains employés communaux comme des archétypes d’employés modèles à titulariser. Force est de constater que ces mêmes employés communaux, n’étaient pas présents sur sa liste des 30 employés primés à la titularisation en octobre 2012. Où sont les promesses de titularisation de 2008 ? Tous les employés y ont cru et au final, seuls 30 employés ont décroché le jack-pot ? Qui sont ces primés ? Quels sont les vrais critères objectifs de titularisation ? Une chose est sûre, c’est qu’il a dû utiliser certainement et pour plusieurs cas, son pouvoir de dérogation pour titulariser les employés communaux qui ont signé un contrat en CDD ou CDI bien après mars 2012.

Par ailleurs, ce qui est surtout reproché à Gilbert Annette, aussi bien par les parlementaires socialistes que par les employés communaux, c’est le non-respect de la parole donnée. Les agents communaux sont meurtris car les promesses non tenues. Ils ont l’impression d’avoir été trahis et utilisés. Voilà la vraie souffrance des employés communaux : cette dignité bafouée et ce manque de reconnaissance qui les rongent à petits feux et qui les poussent à des actes suicidaires.

La titularisation est possible, sans fragiliser le budget communal. Un effort conséquent peut bien évidemment être consenti, sans faire des « écarts » et qui ne risquent pas de fragiliser le budget de fonctionnement et mettre la commune sous « tutelle ». De manière plus précise, des écarts conséquents ont été réalisés sans pour autant que cela choque les citoyens. L’exemple le plus criant est l’augmentation exponentielle des dépenses liées à la communication ; le téléphone ; les voyages ; les dépenses liées à l’utilisation des voitures et le parc automobile ; le personnel affecté au service de communication du cabinet (de 9 à 23 agents) ; la culture, les fêtes et les réceptions multiples. Autant de dépenses de fonctionnement qui engendrent un accroissement du budget (les charges de fonctionnement sont passées de 164.888.000 € en 2008 à 206.165.000 € en 2011, soit une augmentation de 12,5 % -  source JDN 2012). Avec un résultat comptable de 10.165.000 €, la Mairie de Saint Denis, peut se permettre largement de titulariser en diminuant considérablement ses dépenses de fonctionnement précitées.

Au regard des chiffres annoncés, titulariser 100 agents par an, cela ne va surtout pas mettre la commune sous tutelle (sic, Gilbert Annette, mars 2013). A titre indicatif et pour apporter la lumière aux dionysiens, les charges de fonctionnement de la Mairie de Saint Denis représentent 1305 €/habitant alors que la moyenne des villes de France/habitant est de 644 €. La Mairie de Saint Denis dépense donc beaucoup plus que la moyenne des communes de France. Les produits de fonctionnement sont de 1466 €/habitant à Saint Denis contre 816 €/habitant en moyenne pour les villes de France. Les recettes sont plus donc conséquentes à Saint Denis par rapport à la moyenne française.

D’autres mesures phares en gestion des ressources humaines relatives à la valorisation effective des agents passent par une optimisation des retraites, des mutuelles, des augmentations réelles et palpables des salaires. In fine, pour augmenter le pouvoir d’achat des agents communaux, beaucoup reste à faire et il existe encore des marges de manœuvre faciles à mettre en place, du moment que le personnel communal soit au placé au cœur des préoccupations de l’exécutif de la collectivité. Ce n’est, à l’évidence, pas celles de l’équipe municipale actuelle ! Tant que le personnel des collectivités restera un produit électoral pour la conquête du pouvoir, les élus auront encore de beaux jours devant eux et les personnels connaitront encore bien des désillusions.

Margaret ROBERT MUCY
Dr en Gestion des Ressources Humaines




1.Posté par Lex le 25/03/2013 13:36

aucun intérêt de titulariser un CDI qui a 40 ans de carrière car il ne pourra jamais percevoir une retraite de fonctionnaire car il faut cotiser à nouveau 17 ans pour percevoir la retraite d un fonctionnaire qui parfois n est pas plus élevé que celle d un CDI car tout dépend du salaire de base ( pour les petits CDI et les petits fonctionnaires : c est généralement eux qui peinent et se plaignent).
Il faut arrêter de raconter des salades aux petites gens :
il est mieux d avoir un CDI solide que d être un petit fonctionnaire C avec un indice terminale faible dans son échelle : n est pas Mme.MURCY;

2.Posté par Collectif Gardien Nout Pei le 25/03/2013 18:53

Bravo Margaret

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/03/2013 20:08

je suggère à madame Murcy de se plonger puisqu'il est accessible, au rapport Ernst & Young du début des années 2000 à l'arrivée de RPV .. sur la qualité des RH de la mairie de st denis..


4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/03/2013 20:11

ce n'est pas le personnel communal qui doit être placé au coeur des préoccupations de l'exécutif..mais le service rendu au public ! grave erreur d'appréciation "docteur"...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes