MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tit Payet est dangereux !


Par Bertel de Vacoa - Publié le Jeudi 25 Juin 2015 à 16:03 | Lu 566 fois

Tit Payet est dangereux !
Il fait doux en ce soir de janvier, la lune éclaire la rue, rendant inutile le lampadaire. Ti Payet rentre chez lui un peu plus tard que d’habitude. En effet, commercial n’est pas un métier avec des horaires fixes et il savait que cette journée de samedi allait être chargée. C’est pour cela qu’il avait décidé d’attendre le lendemain pour rejoindre femme et enfants dans les hauts, chez les beaux-parents qui doivent fêter leurs 30 ans de mariage.

En pleine nuit, il est réveillé par un bruit suspect et se retrouve nez à nez avec deux silhouettes inhabituelles dans son séjour. A peine a-t-il le temps de réaliser qu’il sent une vive douleur à la mâchoire. Lui, le pacifique, comprend pourtant vite qu’il vient de recevoir un coup de poing. Légèrement sonné, son cerveau analyse en un dixième de seconde la situation : il s’est fait cambrioler par deux individus, il a pris un coup, ils sont partis, il faut vite faire l’inventaire de ce qui manque et prévenir la police…

Sauf qu’ils ne sont pas partis. En fait, ils venaient juste d’entrer dans la maison. Et il voit alors clairement sa sacoche contenant tous ses papiers et une petite somme dans la main d’un des individus ainsi que le trousseau de clés de la voiture dans l’autre, pendant qu’ils fouillent encore les tiroirs.

Cela va très vite, il paraît qu’on ne réfléchit pas vraiment dans ces cas-là. Ti Payet trouve cela injuste. La prise de risques, il connaît, mais dans son métier… Femme et enfants ne risquent rien, bien à l’abri loin d’ici… Comment va-t-il faire demain pour aller à la fête s’il n’a plus de voiture… et son travail… les papiers…

C’est allé très vite. Ti Payet s’est relevé, a foncé vers la porte d’entrée et s’interpose maintenant entre les individus et la sortie. Tout aussi rapidement, une lame jaillit, elle se positionne sous son menton et, pour mieux marquer sa présence, elle commence à se faire sentir. Ti Payet s’écarte de la porte, sort de chez lui, tend la main, sans trop savoir pourquoi et elle se pose sur un bâton posé là, contre la porte d’entrée, à l’extérieur, son bâton de randonnée, celui qui ressemble à un bâton de ski, mal rangé mais providentiel.

C’est allé encore plus vite. Ti Payet a fait tourner le bâton, a frappé, fait tourner et frappé… la sacoche est tombée… et Ti Payet s’est retrouvé seul. La police est venue. Les clés de voiture ont été retrouvées dans la cour… pas la lame mais quelques traces de sang dans l’allée.

Une plainte a été déposée… contre Ti Payet pour blessures volontaires. On ne passe pas inaperçu avec un œil atrophié et un poignet cassé, c’est dur un bâton de ski….. La famille du gentil voleur, un pauvre jeune mutilé… (sic) a demandé des dommages et intérêts. Ti Payet a été condamné. Ti Payet est dangereux !!!

Moi je ne suis pas dangereux. J’ai adopté un ancien chien d’aveugle. Sa mission consiste à accueillir les amis qui viennent à la maison et à les raccompagner jusqu’à la sortie afin qu’ils ne heurtent aucun obstacle dans le noir. Je ne ferme d’ailleurs jamais les volets, de peur qu’ils se blessent en tentant de les ouvrir.




1.Posté par Choupette le 26/06/2015 13:51

Respect à Ti Payet.

Par sa condamnation, le juge reconnaît que c'est bien lui, Ti Payet, qui a eu l'honneur de rosser ces détritus.

Comme ça n'a aucune morale et encore moins d'intelligence, au lieu de se taire, ils pensent contrecarrer l'action.

Moralité : il vaut mieux avoir peur de celui qui a causé les blessures.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes