MENU ZINFOS
Faits-divers

Tirs de flash-ball à St-Benoît: La victime avait 4.60 gr/l d'alcool dans le sang


Ce vendredi, deux frères bénédictins étaient côte à côte à la barre du tribunal correctionnel pour des violences commises ensemble avec une arme.

Par Isabelle Serre - Publié le Vendredi 20 Août 2021 à 15:43

L’aîné, Jean-David T., est un individu inséré et sans casier alors que le plus jeune, Dimitri, 28 ans, a un parcours de vie beaucoup moins lisse. Déjà condamné plusieurs fois pour des violences, il avait interdiction de détenir une arme et de paraître au centre de St-Benoît. 
 
Il cache son arme dans un caniveau
 
Malgré cela, le 13 août dernier, une vive altercation avec un passant très alcoolisé a éclaté devant le domicile des deux frères. "Je suis allé chercher mon arme qui reste cachée dans un caniveau car ma mère avait été menacée", raconte Jean-David T.  Le trentenaire explique qu’il a tiré  pour se défendre alors que l’autre le tenait fermement par le cou. 
 
Le problème c’est que personne n’a cru à cette version. Les témoignages et les circonstances laissent en effet planer un doute sur ces déclarations. Le frère aurait peut-être travesti la réalité pour éviter à l’autre une peine sévère au vu de son passif.  "Vous avez fait un malaise ce matin pendant votre déferrement. Vous êtes sûr que vous n’essayez pas de couvrir votre jeune frère ?" questionne directement la présidente au début de l’audience de comparution immédiate. Mais Jean-David T. n’en démord pas. 
 
L’aîné veut dédouaner son frère 
 
Le jour des faits, la fratrie avait disparu sans demander son reste et avait été recherchée plusieurs jours par les gendarmes. "Votre mère a raconté des bobards pour vous couvrir", a précisé la présidente. 
Quant à la victime, ayant tout de même reçu trois tirs, dont un dans la bouche, "vu son état d’alcoolisation, 4.60g/l, on ne peut pas qualifier son témoignage de sérieux", a lancé l’avocat du plus jeune. 
 
Mais rien à faire. Pour la représentante de la société, il n’y a pas de différence à faire entre les deux frères. "Ils ont agi ensemble. Celui qui a tiré sur la victime n’est pas celui qui fait des aveux", a estimé Fanny Gauvin. Celle-ci a requis 2 ans de prison ferme et la révocation de 5 mois supplémentaires d’un précédent sursis pour le plus jeune avec un maintien en détention. Pour l’autre, 1 an avec sursis.

Le tribunal a suivi à la lettre ces réquisitions. Dimitri dort en prison. Il lui est interdit de détenir une arme et de paraître à St-Benoît. Même obligation pour Jean-David avec une interdiction de se rendre dans la rue où se sont déroulés les faits. 
 




1.Posté par Sinamoulénamoulensamb le 20/08/2021 19:09

Totor 4.6 grammes !! Ôté ça i appel un gros léfé .bravo man .

2.Posté par Fredo974 le 20/08/2021 20:20

Peu de sang !😂

3.Posté par Babeuf le 20/08/2021 21:41

Je savais pas qu'il y avait un couvent de Bénédictins à Saint-Benoît! !


4.Posté par mito77 le 22/08/2021 09:33

Je ne sais pas comment on peut encore bien marché; j'ai déjà essayé avec plus d'un litre de johny walker bu sous l'arrêt de bus. Bien entendu je buvais lentement au fil de mes rencontres, j'enquillais une petite gorgée; mais faut dire que à la fin de la journée pour marcher droit c'était compliqué; j'avais le dos courbé.

Alors, 4,6gr d'alcool, ça pèse lourd. Comment tenait-il debout ?

5.Posté par AUCUNE SOUMISSION le 23/08/2021 10:09

Champion du monde pour le taux d alccol
Appelez le GUINNESS des records

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes