Océan Indien

Tir de flash-ball sur un enfant: Le gendarme condamné à deux ans de prison avec sursis

Samedi 21 Mars 2015 - 07:23

Le gendarme accusé d'avoir volontairement tiré au flash-ball en 2011 à Mayotte, en marge d'une manifestation contre la vie chère, a été condamné à une peine de deux ans de prison avec sursis.

Les Assises de Mamoudzou à Mayotte ont ainsi confirmé les violences volontaires ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente.

Le 8 octobre 2011, le gendarme est en pleine intervention pour disperser des jeunes à l'origine d'un barrage non loin du port de Moroni. Le jeune Nassuir âgé de 9 ans se baigne sur une plage voisine avec des membres de sa famille.

Il se retrouve face au gendarme qui tire avec son flashball estimant avoir agi en état de légitime défense. Hospitalisé à la Réunion, Nassuir perdra finalement l'usage de son oeil.
Lu 1250 fois



1.Posté par ladi lafé le 21/03/2015 08:05 (depuis mobile)

"Port de Moroni ? Le jeune Nassuir se baignait avec des membres de sa famille "? J''en ris encore. En fait le gardien du port de Longoni a appelé les forces de l''ordre car des enfants jetaient des pierres vers lui depuis la plage

2.Posté par noe le 21/03/2015 12:34

On doit plomber les criminels et non des enfants venus voir l'ambiance ...

3.Posté par kafir le 21/03/2015 12:47

Si la défaillance du haut commandement a Mayotte n'était qu'un accident fortuit, cela ne porterait pas à conséquence et je m'en tiendrais là. Hélas mille fois hélas , nous avons affaire à une manifestation de plus d'un fléau chronique que l'on peu appeler le ' Mal militaire Français " J'aurais beaucoup à dire sur la question , mais cela m'éloignerais trop du sujet . D'autres vicissitudes Franco-Françaises nous attendent sur place . A moi la maréchaussée !

kafir

4.Posté par Yabos le 21/03/2015 13:03

J'ai du mal à croire qu'un gendarme caparaçonné de la tête aux pieds se sentir en danger face à un enfant de 9 ans même avec des galets et considérer qu'il est en état de légitime defense!!!!! Cela relève du ridicule et notamment au niveau de la peine.

5.Posté par Boulgoum le 21/03/2015 20:03

1. Deux ans avec sursis quand le gamin prend une mutilation à vie.....
2. Il se prétend en légitime défense face à un gamin de 9 ans?

6.Posté par amoro le 21/03/2015 20:41 (depuis mobile)

2 ans avec sursis ce n'est rien mais que faisait Nassuir à 9 ans et loin du domicile de ses parents (des favelas de Koungou à la plage de Longoni = 7 km). Et les parents pas inquiets de l'absence du petit en pleine période de manifestations.

7.Posté par Gloseur sensE le 22/03/2015 00:21

Tout d'abord, le plus important est que le petit Nassur Oili puisse être suivi médicalement, qu'il puisse bénéficier de soins médicaux appropriés à son invalidité permanente, ainsi que d'une assistance psychologique, et aussi qu'il puisse suivre des cours pour combler son retard scolaire pris depuis son agression armée.

Pour cette raison, nous demandons à tous les Juifs et à tous les Chrétiens de prier ardemment notre Dieu pour l'enfant Nassur Oili ainsi que pour sa famille.

Rappelons à ce sujet, que l'enfant victime Nassur Oili souffre toujours d'un profond traumatisme émotionnel, et que sa famille vivant en dessous du seuil de pauvreté, s'occupe seule des soins de leur enfant Nassur depuis octobre 2011. Car il s'agit aussi d'un terrible drame subi par toute sa famille, et par tout Mayotte.

Puis, vous omettez de préciser que le condamné a tiré intentionnellement au visage de l'enfant victime.
Si seulement il lui avait tiré dans une jambe ou à un bras, comme le règlement le lui oblige lors de l'utilisation d'une arme (école de la Police Nationale), l'enfant victime ne serait pas infirme à vie !

Etant manifestement en faute grave vis-à-vis du règlement, l'auteur du tir de Flash-ball a rendu invalide à vie l'enfant Nassur Oili qui a perdu son œil droit !

Ensuite, la Cour d'Assises de Mamoudzou a décidé une peine pénale de 2 ans avec sursis.
Ce qui signifie que l'accusé n'effectuera pas sa peine en prison.
Alors que le code pénal prévoit des peines pénales et carcérales qui sont souvent 3 fois plus lourdes pour les fonctionnaires de l’État ayant commis un délit ou un crime, a fortiori, lorsque la victime est un enfant.
A titre d'exemple, c'est la même peine de 2 ans avec sursis que celle infligée à Jacques Chirac en 2011, par le Tribunal correctionnel de Paris, pour les emplois de complaisance de la ville de Paris lorsqu'il était le maire.
Or, la pratique illégale d'emplois fictifs municipaux n'est en rien comparable avec la perte d'un œil d'un enfant causée par une agression armée.

L'essentiel de cette décision est que l'auteur du crime soit condamné par la Justice à Mayotte.
Et aussi que désormais cette condamnation rendue par la Cour d'Assises de Mamoudzou fait jurisprudence, et sera donc une référence pour toutes les victimes civiles de cette arme dangereuse qu'est le Flash-ball.

Enfin quant aux dédommagements des graves préjudices, il reviendra au Tribunal administratif de Mamoudzou de juger. Gageons que le juge administratif de Mayotte sera à la hauteur.

8.Posté par matthieu le 22/03/2015 04:08

Ce gendarme aurait dû écoper d'au moins 5 ans de prison ferme;c'est un danger pour la société.

9.Posté par Flash le 22/03/2015 08:15

Tout d'abord, le plus important c'est que les parents sachent qu'on ne laisse pas un gamin de 9 ans avec d'autres enfants de son âge sur une plage, connaissant les dangers pour des enfants ne sachant pas nager et sans adultes pour les surveiller et de plus, à plusieurs kilomètres des habitations plus le fait qu'il y avait des manifestations dans les rues de l'île ce jour-là.
Tout d'abord, il ne faut pas que le chèque d'indemnisation que percevra les parents du petit Nassuir, donnent des idées à d'autres parents indignes qui verront un moyen de gagner un chèque avec plusieurs zéro à droite.
Tout d'abord, le gendarme devrait être condamné plus sévèrement pour que cela serve d'exemple à d'autres militaires mais les parents du jeune Nassuir devraient aussi être sanctionnés pour négligence puisqu'ils ont failli à leur devoir de surveillance et leur gamin. Au lieu de cela, ils ont été régularisé et ont obtenu un titre de séjour de 10 ans valable dans les outre mer et dans l'espace Shengen.
Tout d'abord, rappelons que les soins de Nassuir sont pris en charge à 100% par le département de Mayotte aussi bien sur place qu'en cas d'évacuation sanitaire vers un autre département français si son cas le nécessite.
Tout d'abord,s'il s'agit d'un drame subi par tout Mayotte car tout le monde se demande pourquoi le gendarme est en faute grave vis-à-vis du règlement, ce qui a rendu infirme à vie l'enfant, tout le monde à Mayotte se demande pourquoi certains parents laissent leurs enfants en bas âge sans surveillance et s'étonnent qu'un accident arrive. A bon entendeur

10.Posté par Dimitri ALAIN le 22/03/2015 08:54

et l'avocat français ou commorien qui a faillit finir c'est jours en prison suite a des magouilles politiques pour être président des comores que pense t'il du soutien de la france a son égard a cette période sa vie (il est français ou comorien ) double nationalité en france hum rira bien qui rira le dernier ....

11.Posté par Flash ball: inadapté? le 22/03/2015 11:26

Difficile d'avoir un avis sans connaître vraiment ce qui s'est passé ou avoir assisté au procès.

Selon Libération: http://www.liberation.fr/societe/2015/03/20/premiere-condamnation-aux-assises-d-un-gendarme-pour-usage-du-flashball_1225109://

"Le 7 octobre 2011, durant les émeutes contre la vie chère ayant ébranlé l’île, le gendarme et plusieurs de ses collègues prennent place aux abords du port de Longoni, dans le nord de l’île. L’endroit est stratégique. Des échauffourées ont éclaté entre de jeunes manifestants et les forces de l’ordre. Le jeune Nassur, 9 ans, et ses amis ont l’habitude de s’amuser sur la plage jouxtant la zone portuaire. Ils se trouvent alors à proximité d’un barrage érigé par les manifestants. Le gendarme, très ému lors du procès, indique avoir tiré sur l’enfant après que ce dernier s'est saisi d’un caillou pour le lancer dans sa direction. Touché en plein visage, le garçon perdra un œil, malgré une prise en charge rapide par les secours. "

"En toile de fond de ce procès, la remise en cause de l’usage du flashball est partagée par les deux partis. «Il faut d’urgence retirer cette arme de l’équipement des forces de l’ordre» demande Laurent-Franck Liénard. Un expert en balistique est intervenu au cours de ce procès pour démontrer l’imprécision de l’arme. À 10 mètres, le projectile touche à 34 centimètres de l’endroit visé. Autrement dit, en visant le thorax, on touche la tête. «Il y a une totale inadéquation de l’usage du flashball avec les missions de maintien de l’ordre», appuie Me Liénard."

12.Posté par Flash le 22/03/2015 11:58

Tout d'abord, j'ai oublié de demander à tous les croyants de prier ardemment notre Dieu pour le petit Nassuir et sa famille et pas seulement les juifs et les chrétiens, mais aussi les catholiques, boudhistes, protestants, tamoules et surtout les musulmans d'autant plus que ce drame s'est déroulé à Mayotte île dont la majorité de la population est musulmane.
Tout d'abord, mes chers croyants de toute religion, je vous demande de prier pour qu'aucun parent ne laisse trainer ses enfants d'autant plus que lors du drame, la maman du petit Nassuir a déclaré au JT de Mayotte première : "Lorsqu'on m'a annoncé que mon fils a reçu un tir de flash-ball à l'oeil, j'ai pensé que c'est l'ainé de 13 ans". Ce qui signifie que tous ses enfants mineurs étaient à la manifestation, lieu dont un enfant ne devrait pas s'y rendre.

13.Posté par kafir le 22/03/2015 13:40

La religion n'a rien avoir avec cette regrettable affaire. À la réunion, il y a des musulmans et tout ce passe très bien. Par contre il serait temps que les autorités politiques s'intéressent plus aux petits jeunes mahorais sans repères et qui déambulent dans les rues de Mamoudzou au lieu de fustiger les gendarmes et les policiers qui ne font que leur travail.

kafir

14.Posté par @Kafir le 22/03/2015 15:11 (depuis mobile)

Ces petits jeunes qui déambulent à Mayotte sont abandonnés par leurs propres mères en situation irrégulière lors des expulsions elles disent à la PAF qu''''''''elles n''''''''ont pas d''''''''enfants à Mayotte. Les prendre en charge c''''''''est un appel d''''''''air.

15.Posté par Anjou le 22/03/2015 15:31

Ah non Kafir. Ce n'est pas parce que ces enfants sont nés à Mayotte qu'ils sont mahorais. Vous rendez-vous compte si les autorités politiques s'intéressent à ces mineurs isolés, ce que ça va donner ? On appelle cela "appel d'air. Et les caisses sont vides en France. Déjà, lors de sa visite a Mayotte, François Hollande a parlé de la construction d'un foyer pour les accueillir. Devinez ce qui s'est passé quelques jours après le discours du Président de la République : des parents demandent à leurs enfants de se présenter à la police et dire qu'ils viennent d'arriver en kwassa kwassa le jour même et ne savent pas où aller. En fait les parents espèrent que les enfants seront placés dans des familles d'accueil et une fois le foyer construit, ils auront gîte et couvert aux frais de la princesse. Voilà la mentalité de certaines mères en situation irrégulière à Mayotte. Même en Egypte, des enfants d'ex-étudiants comoriens à l'Université du Caire, sont abandonnés par leurs parents qui tentent de traverser la Méditerranée pour se rendre à Marseille. On ne sait pas s'ils ont péri en mer ou pas mais les enfants ne sont jamais récupérés par leurs parents. Ils déambulent dans les rues du Caire

16.Posté par kafir le 22/03/2015 17:10

Je me félicite que ces scandaleux évènements de Mayotte soulèvent jusqu'à la Réunion une vague et vive indignation. Des élus de droite comme des élus de gauche lancent une mise en garde solennelle à Monsieur Hollande. Le vrai problème est posée d'emblée sans concession. Tout y est il n'y a qu'à lire attentivement : le Département de Mayotte est dans une situation insurrectionnelle qui menace l'intégrité de la République. Cette situation résulte des encouragements donnés inconsidérablement par le parti socialiste pro tiers-mondiste et à la politique équivoque suivie depuis l'élection de Monsieur Hollande. Pour la première fois dans l'histoire de la République le gouvernement actuel faute de l'avoir prévu ou d'avoir voulu le prévenir a laissé des groupes armés à s'opposer par la violence et pourquoi pas le terrorisme à l'exercice du droit de vote.

Kafir

17.Posté par KLD le 22/03/2015 18:17

kafir , jusqu'ici , tes posts avait du sens , (du sens de droite , mais du sens ) .....là , les élections te montent à la tete ......................La situation de Mayotte , sa fé pas avancé le schmilbick , mais c'est la réalité historique : MERCI GISCARD et le non respect du DROIT INTERNATIONAL ..........le reste , vous l 'avez voulu .vous l'avez .......... Que DIEU reconnaisse les siens , comme dit l'ot ..................

18.Posté par kafir le 22/03/2015 19:59

KLD est convaincu que le bon sens est la chose du monde la mieux partagée. Je reste sensible à tes remarques, néanmoins, dans la vie tout n'est pas possible. Nous avons souvent rendez-vous avec l'échec comme nous allons faire l'expérience d'une impuissance des élections départementales de ce soir qui ne sont pas momentanées mais constitutives. Si Dieu le veut porte toi bien et bon résultat !

kafir

19.Posté par KLD le 23/03/2015 00:27

porte toi bien aussi !!! ami .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop