MENU ZINFOS
International

Tir accidentel d'Alec Baldwin : Des règles fondamentales de sécurité ont été violées


L'enquête sur les circonstances de la mort de la directrice de la photographie, lors du tournage d'un western dans lequel l'acteur américain avait le rôle principal, pointe du doigt plusieurs failles de sécurité. Le jour même, des membres de l'équipe étaient allés se divertir avec les armes utilisées dans le film en tirant à balles réelles sur des canettes de bière.

Par IS - Publié le Mercredi 3 Novembre 2021 à 09:56

En plein tournage, l'acteur a tiré accidentellement sur la directrice de la photographie, décédée, et sur le réalisateur (DR)
En plein tournage, l'acteur a tiré accidentellement sur la directrice de la photographie, décédée, et sur le réalisateur (DR)
Le 21 octobre, à Bonanza Creek Ranch, près de Santa Fe, dans le désert du Nouveau-Mexique, décor idéal de western, l’acteur Alec Baldwin tirait accidentellement sur la directrice de la photographie, Halyna Hutchins, 42 ans, morte peu après, ainsi que sur Joel Souza, le réalisateur du film d'action, qui avait été blessé.

L'enquête sur cet accident mortel survenu pendant le tournage de "Rust", pointe plusieurs failles concernant la sécurité.

L'acteur aurait d'abord dû vérifier qu'aucune balle ne se trouvait logée dans le chargeur. Et ce, même si l'armurière en chef était présente et que l'assistant-réalisateur, qui venait de la lui passer, avait déclaré l'"arme froide", c'est-à-dire vide de toute munition.

Arme froide ?

"Peu importe si des gens avant vous ont mal fait leur boulot. C'est à celui qui a une arme entre les mains de vérifier", diagnostique un policier spécialisé dans la sécurité sur les tournages. Ensuite, lorsque le coup est accidentellement parti, Alec Baldwin était en train de s'entrainer à dégainer son arme. Mais contrairement aux essais du matin, la lumière avait changé et l'acteur américain avait visé la caméra. Une violation majeure du protocole de sécurité visant à prévenir ce type d'accident, selon le même officier.

Un protocole constitué de quatre règles élémentaires : toujours considérer qu’une arme est chargée, ne jamais pointer son arme vers quelqu’un qu’on n’a pas l’intention de blesser, ne pas laisser son index sur la gâchette avant de tirer et être conscient de ce qui se trouve devant, derrière, et sur les côtés de la cible.

Ainsi, si Alec Baldwin avait suivi les règles de base (qui ne lui ont certainement pas été inculquées), sa balle aurait fini au sol ou dans un mur. Ceci étant dit, il est important de rappeler qu'aucune balle réelle ne doit se trouver sur un plateau. Or, les investigations montrent que le jour même, des employés du tournage avaient emprunté des armes afin d'aller se divertir dans un champ voisin, en tirant à balles réelles sur des canettes de bière. Une des pires entorses aux règles de sécurité que l'on puisse faire.

Aucune balle réelle sur un plateau

Enfin, les personnes présentes sur le tournage avaient déjà dénoncé, bien avant le drame, des conditions de tournage qui questionnaient. Moins d’une semaine avant, une doublure avait tiré deux coups de feu en croyant que l’arme "était froide". L'assistant-réalisateur, Dave Halls, a, par ailleurs, été renvoyé du tournage d'un film en 2019 après qu'un acteur a été blessé dans des conditions identiques. Selon nos confrères de la presse nationale, les briefings de sécurité n'étaient pas son fort.
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes