MENU ZINFOS
Social

Timide et symbolique mobilisation pour les agents de la Ca Sud


Une vingtaine d'agents de la Communauté d'agglomération du Sud est entrée en grève ce lundi matin, revendiquant ainsi un certain nombre de mesures restées, selon le SAFPTR, lettre morte. A 11h30, le mouvement, qui ne comptait plus qu'une dizaine de grévistes, déplorait l'absence de rencontre avec la direction.

Par Ludovic Robert - Publié le Lundi 29 Novembre 2010 à 13:10 | Lu 1373 fois

Timide et symbolique mobilisation pour les agents de la Ca Sud
Le Syndicat autonome de la fonction publique territoriale avait annoncé la couleur, en milieu de semaine dernière, en déposant un préavis de grève illimité des agents de la Ca Sud pour ce lundi. Pourtant, en fin de matinée, la mobilisation semblait déjà battre de l'aile même si les revendications d'une vingtaine de salariés sont restées intactes.

"Nous déplorons le comportement du président de la Ca Sud"

"Nous étions une vingtaine de manifestants au début du mouvement vers 8 heures", explique Frédéric Fontaine, délégué du SAFPTR à la Ca Sud, devant le faible nombre d'agents recensés en fin de matinée. Si la décision de poursuivre le mouvement devrait être prise dans l'après-midi, le syndicaliste déplore le comportement de la hiérarchie. "Nous déplorons le comportement du président de la Ca Sud, Didier Robert. En effet, après avoir dit bonjour aux agents grévistes, il a indiqué à une délégation qu'il ne recevrait personne avant le vendredi 3 décembre prochain", poursuit Frédéric Fontaine.

Dénonçant le non-respect des engagements pris en milieu d'année par l'équipe dirigeante, les grévistes ne comptent visiblement pas en rester là. Première mesure phare attendue, des garanties sur l'avenir concernant une cinquantaine d'agents administratifs et techniques dont les contrats à durée déterminée prendront fin le 31 décembre prochain. Une cinquantaine d'agents parmi lesquels 27 ont vécu des renouvellements répétés de leur contrat, tous les trois mois depuis le début de l'année, et qui attendent  d'être fixés sur leur avenir.

Quant à la seconde revendication énoncée dès jeudi dernier, elle concerne toujours l'absence du "Plan de titularisation promis par Didier Robert" il y a quelques mois de cela, selon le SAFPTR. Un plan qui concernerait 27 agents en Contrat à durée indéterminée, selon les grévistes qui condamnent également les "pressions" qui auraient été exercées sur une partie du personnel.




1.Posté par lamalice le 29/11/2010 13:46

Très bien les amis, faut que ces politiciens tiennent leurs promesses , faut pas oublier que bientôt arrive les élections et que les belles promesses vont pleuvoir , surtout que cette personne avait promis plein d'autre chose qu'il mettrait en place et rien, Moi je vous soutient pleinement et vous dit large pas tien bo .
ne promet jamais ce que tu ne peux tenir , cela reviens à cracher contre le vent!!!!!!!!!!!!!!!!!!
bonne chance et courage

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes