MENU ZINFOS
International

TiK ToK : Les heures du réseau social sont comptées aux États-Unis


Donald Trump a annoncé vendredi dernier vouloir interdire le réseau social aux États-Unis. Le président américain évoque un enjeu de sécurité nationale.

Par - Publié le Dimanche 2 Août 2020 à 10:45 | Lu 5060 fois

"J'ai ce pouvoir. Je peux le faire avec un décret". Les menaces de Donald Trump pour Tik Tok sont claires et nettes. C’est lors d’un vol à bord de l’Air Force One que le président a fait cette annonce vendredi dernier. Le candidat à sa réélection a affirmé vouloir interdire le réseau social sur le sol américain pour des raisons de défense nationale. Donald Trump reproche à la plateforme américaine, qui appartient au groupe chinois ByteDance, de fournir ses données au gouvernement chinois.

Le résident de la Maison Blanche a indiqué qu’il n’était pas favorable à un rachat des activités américaines de la société par une compagnie américaine. Tik Tok est sous le feu d’une enquête du CFIUS, l'agence chargée de s'assurer que les investissements étrangers ne présentent pas de risque pour la sécurité nationale. Pour éviter tous problèmes, la plateforme imaginait un divorce avec la société ByteDance. Selon le Wall Street Journal, Microsoft était en négociation pour acquérir le réseau social, mais les discussions sont actuellement en pause.

Tik Tok est un réseau social qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde, dont 100 millions aux États-Unis. Cette décision inquiète les utilisateurs qui craignent de voir l’application disparaître. Ces menaces s’inscrivent dans la montée des tensions entre Pékin et Washington depuis plusieurs semaines.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par zanlo le 02/08/2020 11:14

mais il nous reste le tik tak

2.Posté par Mike le 02/08/2020 11:26

Tres bien. Ya que leurope qui se met à genoux face aux chinois sales

3.Posté par @real JPP le 02/08/2020 11:55

Pour avoir une idée plus juste du pb Trump il faut aussi lire le Monde ou le Parisien

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/08/01/trump-annonce-qu-il-va-interdire-tiktok-aux-etats-unis_6047883_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/06/21/des-utilisateurs-de-tiktok-revendiquent-le-sabotage-du-meeting-de-trump_6043657_3210.html

https://www.leparisien.fr/high-tech/trump-declare-la-guerre-a-tiktok-trois-questions-sur-une-possible-interdiction-01-08-2020-8362113.php

Quand on lit ces articles on voit bien que Tik Tok gène les dictateurs dont veut faire partie Trump. On se rappelle le million d'inscription du meeting de Tusla sans personne en réalité. Une vengeance de Trump est plus probable que la collecte de données. Tout le monde la sait que le pillage des données est américain par Google, Apple ou la NSA. Les chinois ne sont pas particulièrement actifs ou du moins moins que les USA. Sous le prétexte de puritanisme religieux (Inde et Pakistan) ou de vengeance personnelle (Trump) les lieux d'expression libre sont des armes dangereuses pour faire éclater la vérité sur l'état de délabrement du pouvoir dictatorial tant aux USA que dans la péninsule indienne. Il s'agit de faire taire l'opposition et non de réduire un risque pour l'heure presque inexistant.

4.Posté par Le pangolin masqué le 02/08/2020 14:58

L’interdiction de 59 applications chinoises, dont TiK ToK, est très bénéfique au domaine de la tech indienne.

En Inde, l’application rivale de TikTok, Roposo, continue son ascension fulgurante. Elle enregistre désormais 500 000 nouveaux utilisateurs par heure, et s’attend à en obtenir 100 millions d’ici la fin du mois de juillet 2020.

Ces chiffres impressionnants sont loin d’être dus au hasard. Fin juin, l’Inde a en effet décidé de bannir 59 applications chinoises en réponse à un conflit armé entre les deux pays et entraînant la mort de 20 Indiens. Parmi ces applications, certaines appartenaient à des mastodontes tels qu’Alibaba, Tencent ou encore ByteDance. TikTok a ainsi disparu du marché indien alors qu’elle y enregistrait pas moins de 200 millions d’utilisateurs.

Une semaine après seulement, Roposo, plateforme proposant des fonctionnalités similaires à celles du géant chinois, a gagné quelques 22 millions d’utilisateurs supplémentaires en 48 heures. Avec ses 500 000 nouvelles inscriptions par heure actuellement, Roposo est en passe d’atteindre les 100 millions d’utilisateurs. Pourtant, l’application n’en comptait « que » 55 millions avant l’interdiction de TikTok.

Pour Naveen Tawari, le fondateur de la startup qui a créé Roposo baptisée InMobi, le vide créé par la suppression des applis chinoises est une véritable aubaine pour le fleuron de la tech indienne, et il voit un très bel avenir pour son produit : « Ce fut un véritable coup de tonnerre pour les startups du pays. Nous avons la chance de devenir le quatrième pôle technologique du monde après les États-Unis, la Chine et la Russie ». Désormais, Roposo collabore avec des célébrités et des influenceurs tout en travaillant sur de nouveaux contenus ainsi que sur l’ajout de filtres basés sur la culture indienne.

Le marché indien ne compte pas moins de 500 millions d’internautes, toujours en constante augmentation, et ces derniers se tournent désormais vers les applications locales. Par exemple, Chingari, une application de vidéo développée à Bangalore, possède désormais 17,5 millions d’utilisateurs contre 3,5 millions avant l’interdiction des applications chinoises. Ces répercussions s’observent sur d’autres logiciels indiens et fait croître ce domaine de manière significative dans le pays.

De son côté, TikTok assure vouloir respecter les conditions de la législation indienne… mais il est difficile de dire si le gouvernement indien réautorisera les 59 applications dans son pays, surtout lorsque l’on observe les bénéfices importants que cette mesure engendre pour ses startups.

Voilà comment, bien malgré lui, le régime Chinois a permis aux Indiens de comprendre qu'ils peuvent se passer des applications chinoises, étant donné qu'il y en a de tout aussi bon en Inde et qui en plus privilégie le patriotisme économique. L'arroseur arrosé !

5.Posté par La reunion le 02/08/2020 15:15

Et tik et tok et tak ça takakate dur au USA et tok

6.Posté par Bleu outre mer le 02/08/2020 16:49

C'est les jours pour Trump qui sont comptés........
Nous ici ont passe sous silence, ce qui se passe à Hongkong afin de ne pas froisser le consul......

7.Posté par dimension974 le 02/08/2020 19:03

C'est tous ces réseaux qu'il faut quitter!!! (j'ai pas dis interdire)... Sortez de chez vous pour voir vos vrais amis, sortez de chez vous pour rencontrer des personnes et pas des pseudo inconnus...
Quel intérêt de mater un gros cul siliconé au bord d'une piscine, ces jeunes qui font chier leurs parents retraités pour "faire des vues" ou pire des frelons qui filment leurs poubelles de Seat Ibiza???
Pauvre monde.... Toutes nos vies sociales se passent en WIFI :-(

8.Posté par Rive Sud le 02/08/2020 19:14

Tant mieux. Tik Tok est une application dont le seul but est de satisfaire le narcissisme de chacun. Nuisible

9.Posté par Attention la chine a des visées hégémoniques le 02/08/2020 19:39

En mer de Chine,
En Afrique (Achat de terre exploitation colonialiste)
En Europe (en ce qui concerne la 5G )
Dans le monde ( espionnage économique, militaire et politique de grande ampleur )
Développement de sa puissance militaire sur mer ( porte avion, etc),
Dans l’espace
Non respect des règlements internationaux
Agriculture sans contrôle
Responsabilité avérée dans la naissance du corona virus

Etc etc
La méfiance est de mise.

10.Posté par Réveillez vous le 02/08/2020 19:57

@Mike
"face aux chinois sales"

faudrait nous expliquez un peu plus en détails le fond vos idées ...

11.Posté par Freedom fighter le 02/08/2020 21:56

Vivement la fin des réseaux sociaux. Concentrons nous sur comment sauver notre belle planète... ça urge

12.Posté par freeman le 03/08/2020 03:42

pour une fois, totalement d'accord avec lui !
il faudrait d'ailleurs l'interdire dans tous les pays, ça rend " stupide "

13.Posté par Romain le 03/08/2020 10:22

Post 12
Quand le "FREEMAN" veut interdire.... On vit une période complétement folle, plus rien n'a de sens. Le pire c'est que si ça se trouve vous ne percevez même pas l'ironie de votre pseudo et de votre com.

Désespérant.

14.Posté par vince le 03/08/2020 12:46

a quand l'interdiction de trump????? plus nuisible q'une appli pour gamine de 12 ans

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes