MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Thierry Robert pris en flagrant délit de construction illégale à St-Denis


La maison se situe dans le quartier de la Source, rue de Bagatelle, juste derrière la Chambre d'Agriculture, non loin du boulevard Sud. Elle ne paye pas de mine et rien ne la différencie des autres sinon qu'elle est en travaux. Le propriétaire est en train de finir des travaux d'agrandissement, grâce à l'aménagement des combles.
Rien que de très ordinaire si ce n'est deux détails : les travaux sont réalisés sans permis et le propriétaire n'est autre que Thierry Robert, le maire de Saint-Leu...

Par - Publié le Mardi 21 Décembre 2010 à 11:53 | Lu 7702 fois

Les ouvriers s'affairant sur la terrasse. On voit distinctement les deux portes pratiquées dans la façade
Les ouvriers s'affairant sur la terrasse. On voit distinctement les deux portes pratiquées dans la façade
Hier matin, une dizaine d'ouvriers s'affairaient à finir les travaux d'agrandissement de la maison située au 14 rue de Bagatelle, à Saint-Denis. Un peu comme s'ils étaient pressés d'en finir et de faire disparaitre toute trace d'activité...

On peut les comprendre dans la mesure où ces travaux sont effectués sans aucun permis.

Se posent en fait deux problèmes : Selon Thierry Robert, il n'avait pas besoin de permis pour effectuer ces travaux dans la mesure où il ne s'agit pas d'une surface destinée à être habitée. Restera ensuite la problématique liée au fait que la maison se situe dans une zone protégée.

Les deux portes vues de face, cachées par une balustrade opaque, différente de celle qui existait en 2003
Les deux portes vues de face, cachées par une balustrade opaque, différente de celle qui existait en 2003
S'agit-il oui ou non d'une surface habitable supplémentaire ?

Contacté par nos soins, le propriétaire du bâtiment, Thierry Robert dément avoir besoin d'un permis pour de tels travaux. "Mes locataires se plaignaient d'infiltrations d'eau à la suite de fuites dans la toiture et sous une dalle haute. J'ai donc souhaité faire des travaux d'étanchéité. J'avais deux possibilités : un échafaudage par l'extérieur ou casser le mur et pratiquer un passage pour accéder à la terrasse et faire une étanchéité liquide. C'est cette deuxième solution que j'ai choisie".

Et quand nous lui faisons remarquer que s'il avait choisi de faire un échafaudage, il n'y aurait eu aucun problème, il nous répond qu'il est "libre de choisir la méthode qu'il veut". Peut être, mais à condition de respecter la loi...

Et le maire de Saint-Leu essaie de nous convaincre définitivement en nous assénant, comme preuve de sa bonne foi, que "le plancher des combles est en contreplaqué. De plus, la pièce n'est pas aménagée, il n'y a pas de WC ni de salle de bain".

Nous lui faisons remarquer que ce qui rend une construction illégale, ce n'est pas le fait qu'elle soit habitée ou pas, mais qu'elle soit considérée comme habitable au regard de la loi.

Mais, pour lui prouver notre bonne foi, nous lui proposons de différer la publication de notre article jusqu'à aujourd'hui, jour de la commission permanente du conseil général où il siège, afin d'effectuer une visite en sa compagnie pour vérifier ses dires. Refus catégorique : "Si Zinfos publie l'article, je ferai visiter la maison à une autre presse".

Une des fenêtres en forme de chien assis. L'autre, plus à gauche sur la photo, est dissimulée par le toit du bâtiment voisin
Une des fenêtres en forme de chien assis. L'autre, plus à gauche sur la photo, est dissimulée par le toit du bâtiment voisin
Les aménagements effectués ne laissent aucun doute sur la destination finale des travaux

Devant autant de mauvaise foi, la conversation en est restée là. Dommage car nous n'avons pas eu le temps d'entendre ce qu'il aurait répondu à nos autres arguments, incontestables ceux-là.

Si les combles n'étaient pas destinées à être à terme habitées, pourquoi n'a-t-il pas refermé les deux ouvertures créées pour les travaux et donnant sur la terrasse ?

Et pourquoi a t-il pris la peine de faire installer deux fenêtres en forme de chien assis sur les côtés de la maison (sur la photo, on en voit une et on devine le début de l'autre) ?

Très clairement, ces deux fenêtres et ces deux portes donnant sur la terrasse sont la preuve que ces combles sont destinées, à plus ou moins long terme, à être aménagées en vue d'y habiter.

L'aspect massif de l'immeuble, sans aucune recherche architecturale dénoncé par l'architecte des Bâtiments de France, apparait ici clairement
L'aspect massif de l'immeuble, sans aucune recherche architecturale dénoncé par l'architecte des Bâtiments de France, apparait ici clairement
La mairie de St-Denis au courant de l'illégalité

Contactée, la mairie de Saint-Denis nous a déclaré être au courant de ces travaux sans permis. Elle nous a affirmé qu'elle aimerait bien intervenir, mais qu'elle ne le pouvait pas, en l'absence d'une plainte dûment déposée.

Selon elle, il faudrait différencier entre les cas de construction d'une maison sans permis, où la mairie peut immédiatement intervenir, et les cas d'aménagements de combles où il faut un dépôt de plainte.

Un avocat que nous avons contacté nous a fait part de son étonnement devant cette différenciation, un de ses clients au moins ayant déjà été poursuivi par la mairie, sans dépôt de plainte, pour des faits d'aménagement de combles...

Par ailleurs, l'article 40 du code de procédure pénale fait obligation à tout fonctionnaire ayant connaissance de faits délictueux de les porter immédiatement à la connaissance du procureur de la République. Et ça vaut pour une construction sans permis comme pour le reste...

Au passage, nous apprenons que Thierry Robert avait déjà déposé une demande de permis pour l'aménagement de ces fameuses combles en 2003, mais que le permis lui avait à l'époque été refusé, l'habitation se situant dans un périmètre protégé.

Un périmètre protégé qui interdit tous travaux sur la façade

Cette information relative au fait que la maison se situe dans un périmètre protégé est capitale et nous a incité à faire quelques recherches.

C'est ainsi que nous avons pu retrouver le dossier de demande de permis que Thierry Robert avait déposé fin 2003 pour des travaux d'extension de la maison existante.

Tout d'abord, on découvre plusieurs éléments très intéressants sur une des photos jointes à la demande de permis.

On voit bien sur la photo que la pièce litigieuse, située à l'étage, ne comporte aucune ouverture. Or, aujourd'hui, et ce fait n'est pas contestable puisque visible sur les photos, deux portes ont été pratiquées dans le mur donnant sur la rue, de façon à donner accès à la terrasse. Du fait de la protection de la maison due à sa proximité avec le Jardin de l'Etat et le Muséum d'Histoire naturelle, aucun aménagement ne peut être effectué sur la façade sans l'accord de l'architecte des Bâtiments de France. Accord qui n'existe pas. Donc, nous avons la preuve que Thierry Robert a effectué ces travaux dans la plus totale illégalité.

Et le même raisonnement vaut pour les deux fenêtres construites sur le côté de la maison.

On découvre également sur la photo que le garde-corps protégeant la terrasse était à l'époque une balustrade avec des petites colonnes, et qu'elle a maintenant été remplacée par une sorte de cloison en bois plein qui cache la vue. Là aussi, bien évidemment, sans l'accord de l'architecte des Bâtiments de France.
Une photo faisant partie du dossier de demande de permis déposé en 2003. On constate l'absence d'ouverture sur la façade et la balustrade de terrasse à petites colonnes
Une photo faisant partie du dossier de demande de permis déposé en 2003. On constate l'absence d'ouverture sur la façade et la balustrade de terrasse à petites colonnes

L'avis négatif de l'architecte des Bâtiments de France
L'avis négatif de l'architecte des Bâtiments de France
Un permis déjà refusé en 2003

D'avoir eu accès au dossier de 2003 nous a également permis de savoir pourquoi le permis avait à l'époque été refusé.

Dans un avis donné le 9 octobre 2003 (voir ci-contre), l'architecte des Bâtiments de France, Gabriel Jonquères d'Oriola, considère que "le projet envisagé dans ses dispositions actuelles est de nature à porter atteinte au caractère historique de l'immeuble (NDLR : classé, à savoir le Muséum d'Histoire naturelle) dans le champ de visibilité duquel il se trouve". Selon lui, "le présent projet constitue une extension d'un bâtiment à l'architecture particulièrement médiocre. Il propose une volumétrie mal maîtrisée qui aggrave cet état de fait en raison de son importance et des parti-pris architecturaux (série d'arcatures -façade principale en partie aveugle - violence des façades latérale et postérieure - maisonnette posée sur la toiture-terrasse)". D'où son avis défavorable.

La CINOR de son côté, avait également émis un avis défavorable après avoir constaté qu'"il n'existe pas de réseau d'eaux usées collectif au droit du terrain recevant ce projet".

Ce qui avait amené le maire de Saint-Denis, le 19 novembre 2003, à refuser la demande de permis de construire.

Thierry Robert pris en flagrant délit de construction illégale à St-Denis
P.S. : En fin d'après midi d'hier, alors que nous apprêtions à mettre notre article en ligne, nous avons reçu ce fax de la part de Thierry Robert. Il n'apporte aucun élément nouveau par rapport à ce qu'il nous avait déjà dit au téléphone, mis à part peut être la menace à peine voilée à la fin.

Nous nous faisons un plaisir de le publier. Ainsi, il ne pourra pas dire que nous ne lui avons pas offert la possibilité de s'exprimer et de donner son point de vue.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par mwa la pa di le 22/12/2010 12:29

Monsieur Thierry ROBERT, vous êtes la honte de notre société (...). Je ne peux comprendre comment un maire tel que vous, devant porter haut les valeur de la république peut il ne pas avoir honte. Il y a des lieus où je ne comprends pas que vous soyez accepté !

2.Posté par mwa la pa di le 22/12/2010 12:44

Les arguments de ce Thierry sont minable et il se fout vraiment de la gueule de ses concitoyens !!

3.Posté par cimendef le 22/12/2010 12:48

Je ne veux pas défendre Thierry ROBERT mais le laïus de l'Architecte surrémunéré des Bâtiments de France est à mourrir de rire quand on sait que toute cette zone est un ramassis de constructions plus laides les une que les autres et que la Chambre d'agriculture est à vomir sur le plan architectural. Monsieur l'architecte est un grand comique qui s'ignore. Je ne savais pas que de cette zone on avait vu sur le jardin de l'Etat et vice-versa, j'y retourne cet après midi pour vérifier avant de consulter mon ophtalmo. Cet avis a du être donné d'un bureau climatisé sans déplacement sur le terrain.

4.Posté par yeux ouvert le 22/12/2010 12:56

et bien dis donc encore une fois le grand TR se fait prendre.

pas de chance monsieur pour vous.

5.Posté par letchi le 22/12/2010 13:04

quelle honte j'espère que la mairie va réagir les élus devraient montrer l'exemple ils se croient tout permis y en a marre on a vraiment l'impression d'une justice a deux vitesses faut pas s'étonner du taux d'abstention. on attend les réactions de la mairie c'est une zone protégée

6.Posté par Le Troll le 22/12/2010 13:25

Encore une affaire bien vite étouffée par la nomenclatura péi qui aurai beaucoup de mal a établir sa virginité en matière de magouilles en tous genre!! !!

7.Posté par va s'y l'permis le 22/12/2010 13:28

Il suffit apparemment de se croire tout permis pour ne pas en avoir besoin.

8.Posté par Choupette le 22/12/2010 13:33

C'est bien vrai qu'il n'y a aucune recherche architecturale dans ce blockhaus. ça ressemble plus à un immeuble de rapport qu'à une villa.
Et puis, pourquoi mettre des fenêtres et des portes dans des combles ???

9.Posté par boyer le 22/12/2010 14:10

"la mairie ne peut pas intervenir s'il n'y pas plainte"

Pierre Frédérique Junior, pourrais tu nous apporter tes lumières de juriste pour nous expliquer comment la reforme des permis de construire nous a amener à ça?

10.Posté par givita le 22/12/2010 14:13

je suis sure que quand ça sera un élu de droite , on en dira rien ! quel la di la fé

11.Posté par Philippe C le 22/12/2010 14:14

M. Robert est un affairiste notoire qui se croit au dessus des lois... pris la main dans le sac, encore une fois... Merci Zinfos et à présent, je suis impatient de voir la suite que la Mairie de St-Denis va donner à cette affaire.

12.Posté par Guichard le 22/12/2010 14:57

Construire sans permis ou avec un permis de complaisance (parfois avec en plus l'assentiment de la "Justice") : c'est une pratique assez courante à la Réunion. C'est tant mieux pour ceux qui ont le bras long et qui en bénéficient et tant pis pour ceux qui en sont victimes !!!

13.Posté par noe974 le 22/12/2010 15:18

Il y en a qui ne manque pas de culot !
Les fenêtres dans les combles , c'est peut-être pour les louer à bon marché (la bonne ?)

C'est quoi ces types d'élus donnant le mauvais exemple : dire que des gens ont voté pour ces types-là !
-contrats aidés
-promesses
-marabout
-Mme Soleil
-gris-gris ?????

14.Posté par Eliane Coudepète le 22/12/2010 15:24

Horrible image de notre île. Insondable bêtise de ces petits féodaux droits dans leurs bottes de magouilleurs et de voleurs de poules.
Si ce personnage clownesque ne passe pas par la case prison c'est à désespérer. Je crains pourtant d'être gagnée par le désespoir.

15.Posté par LimoNaDe ScOOp le 22/12/2010 17:16

La réforme consacre un régime dit déclaratif. ..En l'occurence, il est devenu tout à fait envisageable (en théorie) de construire sur une parcelle qui ne vous appartient pas (!!!) La mairie n'effectuera pas ce contrôle. ..C'est votre engagement, votre déclaration, votre responsabilité... et ce sera donc à vous de répondre devant un juge.

Les constructions sans autorisations sont aisément "perceptibles" ..et que ce soit suite à une plainte, ou du fait du "zèle" d'un fonctionnaire, un constat de la police municipale... enclenchera une procédure.

Pr les travaux et aménagement interieurs (de combles si vous y tenez..).. c'est nettement plus délicat. Les vues en plan des constructions ne sont plus exigibles désormais. Seul l'aspect exterieur sera pris en compte. Vous pouvez pretendre n'avoir qu'un rez-de-chaussée... avec un plafond à 6 mètres (!!!)..puisque ça vous chante. Et je peux vous assurer, que de ces nouvelles dispositions.., un maximum en joue.

...à commencer par nous... les "faiseurs de plans" marron !!

hihi !!

;] !!

16.Posté par kaloupillé le 22/12/2010 18:13

est ce raisonable de garder encore ce maire dans la mairie de st Leu ?
avez vous conscience que cet homme détruit tous la confiance des citoyens de son Arrondissement ?
que fait Mr le Préfet de la Réunion ? lui qui est censé de dirigé cette Ile au nom de la République Française ????
ces tribunaux qui nous disent que ces Juges et avocats qui jurent que par la véritée ne sont pas tous des RIPOUX ?
pensez vous qu'en 2011 les MADOFFS vont disparaitrent et laisser le champ libre à des vrais hommes qui sont capables de remettre le compteur à Zéro ?
à Méditer !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

17.Posté par boyer le 22/12/2010 18:31

sans deconner, tout le monde connait les frasques de thierry Robert dans la gestion de son patrimoine immobilier. Le props n'est pas de le defendre.

Mais ce qui est amusant dans cette histoire ce sont les commentaires faux cul ou tout le monde fait mine de s'indigner pour des travaux d'amenagement sans permis. Au final on note que:

-il n'y pas d'augmentation de l'emprise au sol
- il n'y a pas modification de la hauteur

alors je veux bien qu'on s'indigne pour ca mais qu'on commence d'abord par ce qui est gros, visible, sur le domaine public, en zone agricole, dans les espaces naturels, sur les plages. Sinon, c'est pas plus credible que ce gros faux cul de noé qui trouve normal l'installation de camions bar sur le DP:,


18.Posté par la règle rien que la règle le 22/12/2010 19:26

Il arrive également que les services de l'urbanisme de Saint Denis, soient non seulement informés de la construction sans autorisation, et ne fassent rien, sinon, contraints et forcés. Mais pire, il arrive également que lesdits services de la mairie participent activement aux manoeuvres frauduleuses aboutissant à exonérer un pétitionnaire des règles d'urbanisme applicables sur sa commune, parce que ledit pétitionnaire est membre de la famille de la directrice générale de l'urbanisme, de surcroît bru du maire de la présente commune. Cela se passe aujourd'hui . Selon que vous soyez puissant et misérables....

19.Posté par morel rito le 22/12/2010 19:53

Desole de vous le rappeler monsieur le maire,mais toute modification de façade doit faire l'objet d'un permis de construire.seul les travaux réalisés a l'intérieur (cloisonnements,carrelage...)sinon si des travaux réalisés à l'intérieur ont pour vocation d'augmenter la SHOB:la aussi le permis de construire est obligatoire.

20.Posté par tibere le 22/12/2010 20:44

eh ben oui !!!!! je voie que la vangence se precise entre L'ANCIEN MAIRE DE ST LOUIS ET THIERRY ROBERT SE CONFIRME A BIENTOT

21.Posté par Cambronne le 22/12/2010 21:06

8.Posté par Choupette le 22/12/2010 13:33
C'est bien vrai qu'il n'y a aucune recherche architecturale dans ce blockhaus. ça ressemble plus à un immeuble de rapport qu'à une villa.
Et puis, pourquoi mettre des fenêtres et des portes dans des combles ???

ce blockhaus vous êtes sublime ma chère manque plus que les cannons de Navarone
dire qu'il ne risque qu'une simple amende pour l'infraction vu que les tribunaux sont débordés pour répondre à ce genre de délits ....
faut dire que l'arrogant et imbu de bourgmestre est devenu un expert question marchand de sommeil ...

22.Posté par Moin mi pense que....! le 22/12/2010 21:25

Comment voulez vous que le citoyen lambda comprenne qu'on le punit durement pour des fautes moins importantes ? On est dans une société en dérive avec des Elus voyous qui donnent vraiment un piètre exemple pour nos jeunes.
Beau parleur le TR et malin car il sait comment s'enrichir en toute illégalité.

23.Posté par Candide le 22/12/2010 21:57

Et un jour, un gars pétera les plombs. Il ira se faire justice lui même, lassé de voir ces hommes et femmes politiques, correctement installés dans la société actuelle, voler ou tricher au nez et la barbe de tous. Tous seront alors à nouveau solidaires pour se défendre, tels les seigneurs du moyen âge, face à la populasse exploitée.
Il y a un jour qui s'appelle demain.

24.Posté par na point la honte pour un élu le 22/12/2010 22:22

Oté monsieur ROBERT ou na point la honte ou que la critique Monsieur POUDROUX comme un moin que rien vi lé pas mieux monsieur au trou pouvoir quand tu nous tiens

25.Posté par CORINE P le 22/12/2010 22:32

TRANSPARENCE !!!!!!Vous vouliez dire,ferme zot z yeux et laisse a moin grossi ma poche!!!oté dalon,saint leusiens le z yeux na maloyes quoé !!!oté bourg la pou tourne a nou carry sou riz !!!!réveille a zot !!!Li lé un maire ,son devoir c 'est de veiller sur le bon fonctionnement de l'argent publique OR li la pou grossi son poche !!!!En ce temps de crise né na ki fé pa pitié !!!!a la comment li occupe a li du logement !!!i fé ri !!!en plus li voi a li au dessus des lois:construction sans permis,non paiement des salariés congédiés qui ont eu gain de cause au tribunal administratif ainsi que son désir malicieux de rester sur deux sièges !!!!!ou va t on?NOUS SOMMES LOIN DE LA TRANSPARENCE ET DE L EQUITE!!!!!FELICITATIONS POUR VOS VALEURS MONSIEUR THIERRY ROBERT!!!

26.Posté par nick le 22/12/2010 22:57

mais que fait la justice pour punir ce maire! apres les malfaçons qu''il a fait sur les maisons à la possession et à st paul (chemin deboulé) il continu à magouiller
franchement je fait pas confiance à ce type ...

27.Posté par XIII le 22/12/2010 23:30

Rien de bien nouveau puisque le monsieur est coutumier du fait, et ce dans plusieurs communes !!!

28.Posté par Bertrand le 22/12/2010 23:56

il apprend vite le bougre très vite


29.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 23/12/2010 00:52

9. Le droit de l'urbanisme est un droit très spécifique et complexe qui n'est pas abordé dans la plupart des cursus juridiques (il faut une spécialisation ad hoc, pour ça) . C'est donc hors de mes capacités. En revanche, pour la petite histoire, l'article 40 du code pénal que papa invoque est un pétard mouillé: aucune forme de sanction n'est prévue ni de méthode pour l'invoquer. De ce que j'en sais, personne n'a jamais été condamné sur cette base par un tribunal. Une analyse assez intéressante que j'avais lu il y a deux ans évoquait la possibilité qu'il puisse être hypothétiquement invoqué que lors d'une procédure disciplinaire, ce qui signifie à la discrétion des supérieurs et que ceux ci prennent un risque juridique ce faisant.

30.Posté par Jean Luc Hoareau le 23/12/2010 06:58

Si Thierry Robert était dans la majorité de Didier Robert, il n'aurait aucun souci... en tout cas avec Zinfos, le magazine de la nouvelle région ! Idem pour Nassimah, poussé dans l'opposition par Jean-Louis Lagourgue, qui du coup est devenue la majorité, mais Zinfos n'est aps d'accord et s'acharne sur Nassimah.

31.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 23/12/2010 07:46

Après ça, ça va être dure d'expliquer aux administrés de Thierry ROBERT que leur permis est refusé et qu'ils doivent continuer a s'astreindre au respect des lois, du plus fort....

32.Posté par bwarouz le 23/12/2010 07:47

post 30

Jean-Louis Lagourgue est souvent égratigné sur ce site , RP Victoria en son temps en a largement pris pour son grade et pourtant .....ils ne vont pas prendre l'apéro le vendredi soir aux jujubes

33.Posté par ki kose le 23/12/2010 08:59

C'est un fait déjà mainte fois signalé : dans le chemin Surprise à St Leu, le maire a volontairement fermé les yeux sur des constructions sans permis ! C'est comme cela que l'on achète les voix des électeurs..... Il semble que la DDE ferme les yeux car seul le maire peut faire respecter la loi.... Je rêve !!!

34.Posté par zergotcoq le 23/12/2010 18:46

bonjour à tous les " saints " et félicitations pour votre auto-élection au grade de " sainteté " . certains sont , je le pense , de " fins " philosophes ( ironie ) , d'autres , doivent certainement ètre , au minimum , pareils . QUE CELUI QUI N'A JAMAIS FAUTE , JETE LA PREMIERE PIERRE !!!!
mon intervention n'excuse en rien tels ou tels débordements mais , sincèrement , je me permets de réagir face à cette soif de certains d' ètre élu " roi des faux-culs " . la vrai compétence en cette matière vient de ceux qui la détiennent , pas de vous ....de nous ....mais d'eux !!! qui sont-ils ??? des gens qui s'amusent à décider comment sera la demeure de nos familles , de quelle couleur , profondeur , hauteur ..... c'est cela le plus flagrant ...bien souvent , ils ne se déplacent mème pas ...ne donnent ni conformité ni autorisation ...car oui , il faut l'autorisation d'un " étranger " pour habiter la " soi-disant " maison dont on rève .......
c'est la dessus que moi , je m'indigne ! ce n'est pas nous qui décidons de ce que l'on veut , c' est quelqu'un d'autre .....alors , vous connaissez mon opinion , je vous la donne : tant mieux qu'il y ait au moins une personne qui leur , pour ètre poli , " pète à la gueule " ..... vous voyez , ils ne font peut-ètre rien car ils savent que d'autres " grands professionnels commentateurs et experts " s' en chargent ........à bon entendeur : JOYEUX NOEL ET FELICITATIONS A TOUS

35.Posté par bnb le 24/12/2010 14:01

Plusieurs cas sont concernés par le dépôt d'une demande d'autorisation de construire auprès de la mairie concernée, notamment:

> construction d'une SHOB (surface hors oeuvre brute) > 20 m2
(eh oui; la construction d'un garage de 21 m2 est concernée!)

> le changement de destination de l'ouvrage (par ex.: bureaux --> logements)

> la modification du volume extérieur de l'ouvrage (y/c la simple ouverture dans une façade!)

36.Posté par pigeon vole le 04/06/2012 19:46

ben oui depuis un moment je disait que ce monsieur avait fait des maisons dans des communes alors qu'il n'avait de permis de construire et, il a oser de faire détruire une construction ou agrandissement d'une maison dans sa enfin dans la commune de st leu!!!
ce bonhomme ose crier aux abus, il se présente aux législatives alors qu'il est un de ces hommes qui se fouten de la lois!
le pire c que les maires sont complices car ils ne font rien pour empecher ceux la, ben oui car ils doivent touchés quelque chose? y a cas voir ceux qui se présent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
VIVE NOS POLITICIENS!!!!!!!!!!!!

37.Posté par Fredo le 09/12/2014 22:27 (depuis mobile)

La jalouisie mes amis....! Tiembo larg'' pas Thierry !!!

38.Posté par Zamgui st leu le 13/12/2014 12:43 (depuis mobile)

Moi je di au st leusien goute a nous parce ke zot la suivre à li trop et croire toute ses belle parole alors Mr robert ecoute sa :"faire croire c un métier et celui ki croire c un couillon "

39.Posté par A. HOARAU le 13/12/2014 16:03

un cas concret : entre 2005 et 2008, un aigre-fin se voit accordé un permis de construire pour 3 villas dans une zone rouge du coté de la colline des Camélias.

Les 1er travaux concernent l'aménagement d'un long et haut mur d'enrochement libre ayant les pieds dans l'eau ... sans fondation bien sûr !

Alerté par des voisins, je contacte Mairie et DDE qui finissent par admettre que le MUR en question n'était pas inclus dans le permis. S'en suit une procédure de "régularisation" : ouverture d'une enquête publique, plus passage par un bureau d'étude.

A l'issu de ces "contraintes", le chantier reprend en 2007 sous le couvert d'un arrêté préfectoral signé par Mr C. VILLENEUVE. (C'est le Sous-Préfet de St-Benoit lui-même qui me l'a écrit.)

Et PAN ! Mystère ! Tout est stoppé en 2008 !

Mais le mal est fait : une montagne de roches menace tout le secteur aval ... et la DDE/DEAL ne réagit toujours pas !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes