MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Thierry Robert nage dans l'illégalité et l'assume avec cynisme...


Par - Publié le Jeudi 27 Novembre 2008 à 11:03 | Lu 6409 fois

Thierry Robert... Voilà incontestablement un bon client, quelqu'un qu'on va revoir régulièrement dans ce Blog et dans la rubrique faits-divers.
Et il a de l'aplomb, le bougre!
Devant les preuves avancées par François Pottier du Quotidien, le maire de Saint-Leu conserve cet air arrogant qui énerve tant certains: "Effectivement, j'ai fait une construction sans permis (...) à Piton Saint-Leu". Et "c'est vrai aussi pour le sous-sol occupé par un bar" aux Avirons...
A cela, il faut rajouter quelques appartements rajoutés illégalement dans les combles d'un immeuble, toujours aux Avirons, et des interrogations des gendarmes sur les modalités d'attribution d'un permis de construire à Saint-Louis par Isabelle Poudroux, sa future co-listière et conseillère générale de Saint-Leu... Sans parler d'une autre affaire de trois logements, là aussi construits sans permis, au Tampon...
Et dire que c'est à cet homme que les Saint-Leusiens ont confié les clés de la mairie, en en faisant par là même le patron du service de l'urbanisme...
Si encore, il faisait profil bas et promettait de ne pas recommencer. Mais non, il fait front...
Pour se faire une idée de sa stratégie, il suffit de mettre côte à côte trois morceaux de phrase de son interview au Quotidien: "Cela ne me fait ni chaud ni froid", "il faut laisser la justice faire son travail" et "je paie ce que je dois payer".
Autrement dit, j'achète des terrains peu intéressants pour un promoteur et donc pas chers, je construits dessus illégalement plein de logements, puis je laisse la justice faire son travail. Je suis condamné à quelques milliers d'euros d'amende, et au final, on régularise judiciairement mes constructions, ce qui me permet de les louer au prix fort et de mettre de côté l'argent pour les prochaines amendes. D'où le fait que ça ne me fasse "ni chaud, ni froid"...
Bien vu, sauf que c'est totalement immoral et illégal.
Et il affirme, pour conclure, ne pas avoir "détourné d'argent public". Pour le moment peut-être. Mais si ces terrains étaient réglementés, c'est qu'il y avait une bonne raison. Par exemple, celui de la rue des Poivriers aux Avirons, devait être construit sur pilotis car il y a un risque d'éboulement d'une terrain voisin. Que se passera t-il, demain, s'il y a effectivement une coulée de boue qui engloutit les locaux commerciaux installés dans le sous-sol? Ce ne sera pas de l'argent public à ce moment là, qu'on dépensera pour tout remettre en état?
Et que dire de l'attitude des maires des communes concernées. Jean-Paul Virapoullé m'a dit un jour: "Un bon maire est un maire bien informé". A qui fera t-on croire que les maires des Avirons, de Saint-Louis et du Tampon n'étaient pas au courant que Thierry Robert construisait un immeuble illégalement ou qu'il mettait des locaux commerciaux à un endroit interdit... Qu'ont-ils fait pour arrêter les travaux?
Difficile d'engager un bras de fer avec un collègue maire, conseiller général de surcroit, dont on aura peut-être besoin demain, pour constituer une majorité au Département ou à la Région...
On comprend mieux maintenant pourquoi Thierry Robert a autant dépensé pour prendre la mairie de Saint-Leu. En fait, il s'agissait d'un investissement sur le long terme...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes