Société

Textes pornographiques: L'université ne portera finalement pas plainte

Jeudi 21 Mars 2019 - 12:12

Suite à la révélation mardi soir par Zinfos du scandale de deux professeurs d'Espagnol, Domingo Pujante Gonzalez et Ahmed Haderdache Bernardez, enseignants à l'université espagnole de Valence et détachés à l'université de la Réunion dans le cadre du programme Erasmus, et ayant demandé à leurs étudiants de traduire deux textes à caractère pédophile et pornographique, l'université avait annoncé hier son intention de porter plainte.

D'après nos informations, elle aurait renoncé à le faire.

Pas de plainte

Après la publication du communiqué, les services de l'université -dans laquelle il y a quand même pas mal de professeurs de Droit- se sont aperçus que l'infraction ne pouvait être caractérisée. Elle ne l'aurait été que si des mineurs avaient été concernés ce qui n'est pas le cas s'agissant d'étudiants de 3ème année de licence, donc forcément majeurs.

L'université se contentera donc d'écrire un courrier au procureur de la République. Juste pour se couvrir car, au final, il est peu probable que ça débouche sur une procédure judiciaire.

Sauf si des étudiants se décidaient à agir. Des contacts sont actuellement actuellement pris avec les syndicats d'étudiants pour les inciter à engager une action.

Pas d'action disciplinaire non plus

Par ailleurs, d'un point de vue disciplinaire, l'université ne bougera pas non plus. Il avait été un temps envisagé de traduire les professeurs espagnols devant un conseil de discipline, avant qu'on ne s'aperçoive qu'elle n'était pas compétente, s'agissant d'agents extérieurs non personnels enseignants de l'université de la Réunion.

La peur d'incidents diplomatiques

Enfin, beaucoup plus étonnant et osons le mot scandaleux, certains universitaires, essentiellement de la branche "Espagnol", ont souhaité qu'on ne donne pas un trop grand retentissement à cette affaire, pour ne pas créer d'incidents "diplomatiques" avec l'université de Valence, d'où sont originaires les deux professeurs.

Au final, pas de plainte, pas de sanction disciplinaire. Les deux professeurs vont donc pouvoir rentrer tranquillement en Espagne et recommencer ailleurs.
Pierrot Dupuy
Lu 3406 fois



1.Posté par jean claude payet le 21/03/2019 12:27

c'est vraimenet grave surtout quand on connait l'exemplarite du departement donc pas de prison pour ces deux delinquants imaginez nos marmaille tout juste majeur et deja confronte a de la pornographie je suis horrifiee

2.Posté par Weak@dropmail.com le 21/03/2019 12:31 (depuis mobile)

Vraiement des peureux. Le cas inverse l universite de valence aurait fait cette lettre a l univ reunion. Pfff

3.Posté par Apologie de la pédocriminalité le 21/03/2019 12:34

Elle ne l'aurait été que si des mineurs avaient été concernés ce qui n'est pas le cas s'agissant d'étudiants de 3ème année de licence, donc forcément majeurs.


L'apologie de la pédocriminalité est donc autorisée si elle s'adresse à des majeurs.
C'est beau !

4.Posté par Monde pourri le 21/03/2019 12:57 (depuis mobile)

Omerta comme les pédophiles de l'église !

5.Posté par Zarin le 21/03/2019 13:14

Los pimientos de Padrón, unos pican y otros no !!!

6.Posté par jlr le 21/03/2019 13:19

Donc , beaucoup de gens ont crié haut et fort pour quelque chose qui n'a rien d'illégal ni de répréhensible .

7.Posté par Bertrand le 21/03/2019 13:30 (depuis mobile)

Pas surprenant que ce monde aille à la dérive ! Tout est permis de nous jour !! Le livre déjà est condamnable !! Les profs également !! Ainsi que l''attitude des autorités, etc...Tout est pris à la légère de nos jours.Trop de liberté, tue la liberté !

8.Posté par mouton noir le 21/03/2019 13:54

"incidents "diplomatiques" avec l'université de Valence"

Tiens donc...on aurait donc si peur

quand on est sur de ses convictions on va jusqu'au bout...

9.Posté par Milieu éducatif le 21/03/2019 14:13

Le milieu éducatif en France est pourri de pédophiles. Il ne faut pas compter sur les institutions pour se protéger. Il faut régler le problème soi même.

10.Posté par Mondealenvers le 21/03/2019 15:17 (depuis mobile)

Tout ça c est du pipi de chat comparé aux images porno et dangereuses mises à portée des mineurs en un coup de clic sur leur Phone.
La société entière (parents educateurs medias)en est responsable ...

11.Posté par Jp POPAUL54 le 21/03/2019 16:59

Feu de paille.
Et les œuvres de Sade sont dans toutes nos bibliothèques !!!

12.Posté par Lolo le 21/03/2019 19:44

Autre problème, les parents vont réfléchir à 2 fois avant d'inscrire leur enfant dans une telle université. Les lettres à traduire révèlent déjà un niveau syntaxique faible pour une troisième année (juste une recherche de lexique d'égout à effectuer), ce lièvre n'a pas encore été levé, mais en plus dans un environnement laxiste.

13.Posté par jlr le 21/03/2019 20:06

@12LOLO : parce que vous croyez que ce sont les parents qui inscrivent leurs enfants de 20 ans à l'université ?

14.Posté par Ald'eau le 22/03/2019 08:09

@ 13.Posté par jlr le 21/03/2019 20:06:" parce que vous croyez que ce sont les parents qui inscrivent leurs enfants de 20 ans à l'université ? ":

A ce que j'ai vu, ce sont souvent les parents qui règlent les frais d'inscription et qui les accompagnent dans toutes ces démarches. Je pense qu'ils ont raison de procéder ainsi, du moins dans les premières années de la vie publique de leur progéniture, car certaines subtilités ne se maitrisent qu'avec une certaine expérience.
Sans en faire des assistés, ce relai a pour avantage que la génération suivante évite les erreurs administratives basiques commises par la précédente. J'entends ici l'ensemble des formalités de la vie courante.

Pour les étudiants bénéficiant d'un programme d'échange, un service dédié exercera cette fonction de conseil.

Rendez-vous à la prochaine rentrée universitaire pour le constater par vous-même.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie