Justice

Tête de premier communiant ? Ce doucereux est un arnaqueur chevronné !

Jeudi 23 Mars 2017 - 17:00

Correctionnelle Jeudi 23-03-2017


Il a l’air d’un comptable, d’un curé, d’un gentil prof de Lettres, que sais-je. Joufflu, poupin, sages lunettes d’écaille… il est hyper connu des tribunaux car en réalité, Joseph est un escroc d’habitude. Mille fois condamné, il n’y peut rien : dès qu’il sort de taule, il recommence car sa délinquance tient du TOC (trouble obsessionnel compulsif).

Rien n’y peut mais, il arnaque car c’est plus qu’un TOC chez lui, c’est un tic !

Des faux grossiers

Grand chauve, les mouvements gauches, détenu au Port en attendant mieux, Joseph a un casier judiciaire peu enviable : des condamnations à ne savoir qu’en faire. Escroqueries répétées, abus de confiance en nombre,  filouteries à couvrir les montagnes, abus de biens sociaux, falsifications de chèques, faux et, pour faire le tas, vols, conduite sans assurance et aide à l’évasion d’un détenu. Qui dit mieux ?

" Vous êtes âgé de 46 ans, ça fait 20 ans et plus que vous fréquentez les tribunaux, remarque la présidente Dinot. Comment voyez-vous la suite de votre existence ? "

Si on entendait le démonter avec ça !

" J’entends tirer un trait sur mon passé, répond-il piteusement. Je reconnais tout. Je ne pensais pas que cela irait aussi loin ".

" Cela ", c’est encore un faux. Voulant échapper au morne ordinaire de la prison, l’homme a demandé à bénéficier d’une libération conditionnelle avec port de bracelet électronique. Sauf que pour le justifier, il a fourni de faux papiers soi-disant émis par des personnes prêtes à le recueillir chez elles. Là où ça coince, c’est que ces gens ne savent même pas écrire. On n’est pas plus stupide !

" Un acharnement judiciaire contre moi ! "

Bonhomme finit par prétendre qu’il est victime d’un acharnement judiciaire, ce qui a fait naître une onde de rigolade dans le public et même chez les magistrats.

Le procureur Bernard lui a patiemment expliqué qu’il n’y avait aucun acharnement judiciaire contre lui ; que ses ennuis, il ne les devait qu’à lui-même.

L’homme n’avait pas d’avocat. Pour une raison simple… et tordante : aucun avocat du Sud (ni de nulle part ailleurs) ne veut plus entendre parler de lui ; il les a tous dégoûtés et le mot est faible.

Il en a pris pour 2 mois ferme de plus, ce qui ne semble pas l’avoir troublé outre mes
Jules Bénard
Lu 2620 fois



1.Posté par Fé pitie le 24/03/2017 06:43 (depuis mobile)

Arnaqueur menteur oui et alors j'en connais des milliers voir juste cela...rien d existant que la normalité pei

2.Posté par Tanguy Proquo le 24/03/2017 09:38

Oups ! Lorsque j'ai lu le titre j'ai de suite pensé qu'il s'agissait, encore, de notre pôvre victime fillon...Il n'en est rien mais ca lui aurait été tellement bien....

3.Posté par L'Ardéchoise le 25/03/2017 01:46

Jules, j'ai comme le 2 (qu'est pourtant pas mon dalon) pensé que le titre pouvait à plus d'un point habiller un ou d'autres.
C'est terrible, en ce moment, le moindre truc fait penser qu'il s'agit d'un sujet sur l'un de nos politicards...

Je profite au passage d'un commentaire pour te demander si tu as vu un étiopathe, ou au moins si tu connais cette spécialité.
Boucan Canot, Morgan, elle s'appelle (je ne peux pas lui faire de pub, c'est dans l'esprit).
Des trois sur la Réunion, c'est la plus adaptée à tes problèmes.
Prend RV, essaye, au moins une séance, elle peut t'aider peut-être pour tes séquelles, elle m'a sauvé un genou pour lequel j'avais une attelle.

Et puis : "Seule la canne est plus solide que les expériences pour s'y appuyer" (Gao Xingjian) !!!
Bonne fin de semaine, au plaisir de te lire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >