Océan Indien

Tête de cochon devant une mosquée à Mayotte : Trois mois ferme pour les deux femmes

Mercredi 17 Septembre 2014 - 17:38

Tête de cochon devant une mosquée à Mayotte : Trois mois ferme pour les deux femmes
Jugées pour avoir déposé une tête de cochon devant la mosquée de Labattoir à Mayotte le 1er janvier, deux épouses de militaires français ont été condamnées ce mercredi à neuf mois de prison, dont six mois avec sursis. Le troisième protagoniste, un militaire, a écopé de six mois de sursis. 16.000 euros de dommages et intérêts ont été accordés à la mosquée et chaque prévenu a été condamné à une amende de 3.000 euros.

C'est à la suite d'un réveillon très arrosé que l'une des femmes a eu l'idée de déposer une tête de cochon devant la mosquée en guise de plaisanterie. C'est elle qui a fourni la tête de l'animal à son amie qui l'a déposé par la suite. L'homme, lui, a conduit la femme jusqu'à la mosquée.

Le procès avait été différé une première fois du 26 février au 2 avril mais les deux prévenues n'étaient pas présentes à l'audience. L'affaire avait été renvoyée au 17 septembre. Aujourd'hui, aucun des trois accusés n'était présent.

"Le tribunal avait demandé à ce qu'ils soient là, afin de donner leurs versions, explique Me Saïd Larifou, l'avocat d'une des parties civiles, mais ils ont préféré fournir des certificats médicaux pour justifier leur état de choc". "Leurs actes étaient déjà une forme de mépris avec une volonté d'agresser, de provoquer et de heurter la sensibilité des Mahorais. En apprenant leur absence, mes clients étaient encore plus déçus", ajoute-t-il.

Une déception de courte durée car "ils ont été apaisés par la décision du tribunal qui s'est montré très réceptif". Les peines sont "extrêmement satisfaisantes", selon l'avocat, mais le plus important reste le message. "Mayotte est une terre d'accueil et de tolérance et les Mahorais attendent beaucoup des personnalités qui portent les insignes de la République".

.
Lu 2607 fois



1.Posté par La vox populi.com le 17/09/2014 20:48

Six mois de tôle pour les deux cochonnes... Tiens voilà du boudin.......

2.Posté par KLD le 17/09/2014 21:16

VOx Déi , c'est dit !! hilarant !

3.Posté par Yabos le 17/09/2014 21:26

Ces peines sont trop lourdes pour une plaisanterie de mauvais goût . Mais il faut faire plaisir aux Mahorais musulmans pour des raisons politiques. J'espère que les intéressés vont faire appel et surtout demander (si cela est possible) que le jugement se passe en Bretagne région ou le cochon est roi. Là, ils auront toutes les chances et surtout une meilleure objectivité .

4.Posté par Zoé le 17/09/2014 21:43

Justice de merde sur Mayotte. (influence religieuse?).
La justice se doit de "recadrer" dans des actions telles que celles-ci mais pas punir.
Mais ont a pas à accorder autant d'importance aux principes religieux (même chose que pour les caricature de Mahomet). Suprématie de la laïcité des institutions publique...
Je déplore leur agissement mais le simple fait que leur soirée (souvent bien allumé dans le milieu militaire) est été arrosée suffisait amplement a avoir des circonstances atténuantes. On pas a briser des vies (psychologiquement) pour de telles bêtises. Le corps militaire n'a pas a mon sens un devoir d'exemplarité, c'est une connerie, on est tous humain. Et personne n'écope de prison ferme pour la première bêtise de leur vie.
Où va ce pays?? je commence a avoir la gerbe...
Pendant ce temps là tout nos politiciens véreux et groupe de pression lobbyiste batte la vraie fête...

5.Posté par kafir le 17/09/2014 23:28

Il faut distinguer le droit moral et le droit juridique. Le premier relève de l'obligation que chacun s'impose librement de suivre des règles de conduite dans le souci d'une nécessaire solidarité et du respect de soi et d'autres. En cela, il oblige chacun à résister à ses impulsions violentes ou purement égoïstes. Faut-il cesser les cochonnailles ?

kafir

6.Posté par marcel le 17/09/2014 23:55

La peine infligée est juste;ceux qui attaquent les religions islam,christianisme,judaïsme ou autres n'ont pas leur place chez nous dans l'Océan Indien où nous vivons tous en bonne intelligence;nous sommes un exemple de paix et de tolérance pour le monde entier et cela doit rester ainsi.

7.Posté par Naty97400 le 18/09/2014 00:21

Groin groin pour eux

8.Posté par zoé le 18/09/2014 01:32 (depuis mobile)

La religion (ou appartenance culturelle forte) redevient, au vue de l''actualité, un point sensible de tension sociale dans nos société. Si la Reunion se veut être une terre exempte de problèmes il n''en ai pas du tout de même ailleurs.

9.Posté par Gloseur sensE le 18/09/2014 03:02

Tribunal correctionnel de Mamoudzou, 17 septembre 2014, Mosquée de la Commune Labattoir.
Un jugement qui, ajouté aux nombreuses profanations d'un lieu de culte en France depuis la Révolution, fera jurisprudence en matière sanction pénale d'une atteinte au respect de la proximité immédiate ou d'un parvis d'un lieu de culte.
Etant rappelé que la proximité d'un lieu de culte, au même titre que la proximité (moins de 200 m) d'un établissement scolaire où, par exemple, tout commerce d'objets érotiques est interdit par la loi, constitue un secteur où le respect, la dignité, la pudeur et les bonnes mœurs doivent être rigoureusement appliqués en Outre-mer autant qu'en métropole.

10.Posté par J. Claude Barret MAR/LPLP le 18/09/2014 10:58

Comme tout se tient. ces gens là vivent bien dans les colonies, alors pourquoi ne vont-ils pas se faire un petit plaisir, une tête de cochon devant une mosquée - qu'y a t-il de mal à cette plaisanterie - de mauvais goût dans un pays musulman.
A Auxerre, une pâtisserie se paye une autre plaisanterie d'autant de mauvais goût - qu'elle a décidé, comme au vieux temps de Ya Bon Banania, de vendre du négro et du bamboula, enfin devant les protestations le pâtissier a dû changer le nom de ses biscuits.
Pardon, l'autre enseigne se permet une autre plaisanterie, dans un pays où le métissage est roi, bin il sort un slogan affiché sur un tee shirt, insinuant que le Kaf èk malbar = Kafard, sé ti pa bo la pub qui méprise l'autre traitant le réunionnais de cancrelats. Nou lé la Réniyon, pourquoi se gênerait-il?

11.Posté par AL le 18/09/2014 15:46

C'est inacceptable de voir ce genre de chose mais de la prison ferme?!

Alors on ne condamne pas ces idiotes de "Femen" qui ont profané un endroit consacré "Notre Dame" et elles sont relaxées et on condamne ces Femmes à la prison? C'est parce que ce sont les Chrétiens qu'on s'en fou ? et jugé normalement cette profanation devant une mosquée c'est trop demandé? Cette sanction est clairement disproportionnée, qu'on demande à ce qu'elles payent une amende c'est normal, même des travaux d'intérêts généraux, mais il faut pas abuser !
Concrètement le seul à plaindre ici, c'est le cochon !

12.Posté par KLD le 18/09/2014 20:04

Juste condamnation , de plus par des "représentants" ou femme de "représentants" de l'état de droit .

13.Posté par Zoé le 18/09/2014 20:40

Ce qui est n'est pas beau c'est de prendre au premier degré une plaisanterie de (très) mauvais goût (certes) en ne tenant pas compte des potentielles circonstances atténuantes (présence d'alcool, dérapage de groupe).
C'est bien le juge qui a choisi ici, et la peine prononcée est une peine exemplaire. Sa volonté implicite (du moins ce que recherche le texte de loi sur lequel il s'appuie pour donner une telle sanction) est de calmer le peuple du culte Musulman (cf débordement sur les caricatures de Mahomet) qui pourrai surréagir et créer des débordements et/ou de nouvelles tensions sociales et culturelles. Bref le parfait exemple de celui sacrifié sur l’hôtel de la paix sociale et qui sert d'exemple, bien loin du principe d'égalité de la justice française.
Cela soulève également un problème de fond dans notre société, si le droit commence à accorder une valeur supérieure (dans la gravité des faits) à tout ce qui touche la religion, c'est "redonner" à celle-ci une place prépondérante dans la société. Hors il y a quelques siècles on s'est bien battue pour qu'il n'y ai aucune influence de la religion sur l'état...(Il ne faut donc pas que cela recommence.

Que dire de l'épisode sous Sarkozy de cet article de loi (arrivé incognito) passé en fin de séance à l'assemblée nationale (avec comme par hasard l'hémicycle quasi vide) qui dispensé la scientologie d'être considérée comme une secte !!! Au moment ou tout les groupements non reconnus étaient condamné par la loi comme sectaires et devant être dissous. Et oui, ce texte existe et a été adopté par nos élus...

Le culte n'est en rien un trait de la société française d'aujourd'hui, il n'a pas a avoir plus de poids dans une sanction pénale prononcée contre un de nous.

14.Posté par la Dictature de la Mafio-justice le 18/09/2014 21:27

Il y a justice quand le châtiment est proportionnel au crime ... autrement et particulièrement quand les lois sont bafouées par ceux et celles qui ont en charge de les appliquer , c'est l'injustice ou " l' arbitraire ". Quand on ignore jusqu'au concept et percept de justice , et on se montre plus implacable que la loi du Talion ( Tu blesses mon orgueil , je te mets en prison ) , il n'est plus question seulement d'arbitraire mais de " Tyrannie " . On ne vaut pas mieux que la racaille ( d'en-bas ) qui va jusqu'à assassiner pour la vexation d'un regard . Mais patience , Robespierre et le docteur Guilllotin vont bientôt nous redonner une véritable justice !

15.Posté par Taz opinion le 18/09/2014 21:48

Il y a dans l’issue de l’affaire de la tête de cochon de Pamandzi, une flagrante confusion entre le droit et la charia. Deux femmes, effectivement, peut-être aussi fines et cultivées qu’une Débila très médiatique en ce moment, font les frais de ce « clair-obscurantisme » juridique. Ceux qui se réjouissent de leur condamnation à de la prison ferme pour ce qui constitue à peine une infraction au regard du droit les auraient volontiers lapidées en place publique. Dans leur conception, des femmes surtout si elles sont impures et impies sont des coupables de choix. Ce verdict, pour lequel les intéressées feront probablement appel, comme toute personne humaniste et attachée au principes fondamentaux du Droit l’espère légitimement, a le mérite de mettre au jour quelques constats simples et d’éclaircir quelques questionnements : - Inquisiteur, ce verdict d’un autre âge et encore faut-il vraiment remonter très loin dans l’Histoire (sous-entendu de France et non du Yémen ou du Pakistan) pour retrouver pareille sentence pour l’abandon d’un morceau de barbaque sur la voie publique et ayant roulé malencontreusement vers l’entrée d’un lieu de culte construit sans permis, ne relève pas des principes républicains de Droit et de Justice - Les principes républicains de Droit et de Justice ne s’appliquent donc pas à Mayotte – En ce sens Mayotte ne peut être française et ne le sera jamais - Les Mahorais, Ayatollahs sanguinaires ou simples quidams et les Mahoraises, bouénis de base ou femmes leaders de rien du tout, qui se satisfont de la décision d’une pseudo justice franco-bananière qui valide le lynchage moral et même physique (trois mois fermes tout de même !) de ces deux vilaines pécheresses car c’est bien ce dont il s’agit là, ne peuvent être et ne seront jamais Français. Preuve est donc faite. Que l’on s’en rassure.

16.Posté par zoreil partit car degouter de la reunion le 19/09/2014 00:32

C'est pas bien ce qu'elles ont fait mais de la prison ferme c'est exagéré, les églises et les synagogues sont régulièrement taguées, vandalisées, volées, les auteurs ne vont jamais en prison, mais bon, allez savoir pour apaiser le peuple Mahorais, en appel c'est certain qu'elles auront amendes voire sursis...

17.Posté par ah bon le 19/09/2014 08:05

@post 15;
La mosquée n'est pas une voie publique mais un lieu de culte qui doit être respecté par toute personne attachée aux principes fondamentaux du Droit et du respect de l'autre. Un gendarme est sensé faire respecter la loi et au lieu de cela, ce monsieur accompagne 2 femmes fines et cultivées qu'elles soient pour jeter une tête de porc dans une mosquée sachant très bien ce que cet animal représente pour un musulman. La prison ferme c'est certes exagéré mais votre post est juste une manifestation de votre frustration car Mayotte est française. Pour rappel, ce sont des juges français et non yemenites, pakistanais ou mahorais qui ont rendu ce verdic.

18.Posté par Mayotte la française n''''en déplaise à certains le 19/09/2014 09:42

Je suis mahorais musulman et si un jour un compatriote à moi (mahorais et musulman) va se soulager devant une église, à Mayotte ou ailleurs, j'organiserais une manifestation pacifique pour que la justice française le condamne sévèrement. Et s'il n'est condamné qu'à 3 mois fermes, avec une association, parti civil, je ferais appel du verdic pour qu'il soit condamné à une peine plus longue. C'est cela un français laïc qui respecte les opinions religieuses des autres pour la paix et la fraternité à Mayotte avec toutes les religions qui se cotoient dans le respect

19.Posté par Mahorais le 19/09/2014 11:16

A Post 16.
Vous au moins vous êtes objectif en reconnaissant que ce n'est pas bien ce qu'ils ont fait même si la prison ferme c'est exagéré. Mais pour certains "laïcité" est synonyme d'irrespect, mépris, haine, provocation de l'autre. Et donc Mayotte n'est pas français et ne le sera jamais comme si en faisant cette declaration, ça changera quelque chose au statut de Mayotte. On respecte tout le monde à Mayotte. Que les autres nous respetent. La différence est naturelle et elle doit être respectée pour vivre en paix

20.Posté par Zoé le 19/09/2014 23:38

@19
La laïcité comme vous l'écrivez entre parenthèses (et pour donner raison au post 15), est une valeur historique fondamentale en France (le pays auquel Mayotte prétends appartenir maintenant). Cette valeur fondamentale des institutions française (et donc de vos institutions également a Mayotte maintenant) garantie l'intégrité de l'état vis à vis des religions...
En clair comprenez que les religions (ou tout culte) qu'elles qu'elles soient ne peut être "un pouvoir"(entendez sur la société, comme si elle représentai un groupe de pression). Deuxième éclairage, votre choix religion ainsi que le nombre de partisans religieux au sein de votre groupe, ne peut avoir de poids au sein de la société (participation à la vie politique de la société française). La laïcité c'est aucune différence peut importe l'individu, même droit et devoir pour tous.
Ce que dit justement post 15 c'est que la justice (étant par nature arbitraire, est dans ce cas ci du grand n'importe quoi ayant donné du poids à la valeur au culte religieux).
Donc là, une telle histoire et cette justice, c'est effectivement un rendu pénal à la sauce "colonie africaine" à l'époque du colonialisme (historique), du grand n'importe quoi.
La religion est aujourd'hui une source de problème au sein de notre pays alors que plus de la majorité de la population est sans religion. Elle n'a donc pas raison d'avoir une importance dans la vie politique et juridique de notre pays.

21.Posté par Mahorais le 20/09/2014 00:57

@post20.
Si j'ai écrit laïcité avec parenthèse, c'est pour souligner l'importance que je donne à ce mot. Bien sur que les religions ou cultes ne peuvent pas être "un pouvoir" sur la société. Nous n'avons jamais pensé que nous pouvons avoir un poids au sein de la société mahoraise et ne faisons aucune différence des individus vivants dans notre île quelque soit leur religion. Il y a des mahorais non musulmans même s'ils sont très minoritaire et nous avons toujours vécu dans le respect et la fraternité et je suis certain que si un jour des imbéciles vont jeter une tête boeuf dans un temple malbar, ces derniers auront la même réaction que les musulmans de Mayotte. Nous ne sommes pas intégristes ni islamistes mais des actes de ce genre (tête de porc dans notre lieu de culte) peuvent justement entrainer la haine et la division. Ce n'est pas parce que la majorité de notre population française est sans religion qu'elle ne doit pas respecter les minorités musulmans, chrétiens, juifs, tamouls ou catholiques

22.Posté par Zoé le 20/09/2014 12:29

Méa culpa si je vous ai blessé (je n'ai aucun problème avec aucun culte et j'ai rencontré des gens formidables qui venaient de tout horizons).
Je ne fais en aucun cas ici le procès d'une seule religion mais une réflexion globale sur la place de celle-ci dans la société française.

23.Posté par Taz opinion le 20/09/2014 13:25

@ Ah Bon - J'insistais sur "la voie publique" dans la mesure où la tête de cochon en question à bien été déposée sur le trottoir par la protagoniste et non à l'intérieur de la mosquée de Pamandzi. Ainsi, il y avait bien une infraction qui méritait effectivement que le maire dresse un pv mais en aucun cas un délit de profanation. Par ailleurs, pour ce qui est de l'attachement aux principes fondamentaux du Droit, il y a lieu de réagir lorsque le principe de laïcité est si ouvertement bafoué. il s'agit d'une question de priorité. Les lieux de culte passent donc très largement à l'arrière plan dans ce cas. De plus, si les juges n'étaient effectivement ni Yéménites ni Pakistanais, ceux qui ont condamné ces deux femmes (visiblement peu fines et cultivées de mon point de vue au regard de leurs actes mais mon allusion n'a pas été comprise ...) l'ont fait sous la pression d'ayatollahs locaux qui ont largement montré leurs limites en matière de pacifisme et de tolérance. Enfin, sur la question de l'avenir de Mayotte, sachez que les autorités françaises étudient déjà des solutions qui permettraient de faire marche arrière sur cette grave, TRES GRAVE ERREUR DONT LES MAHORAIS EUX-MEMES, QUI N'ONT PAS GRAND CHOSE DE FRANCAIS ET CERTAINEMENT PAS L'ENVIE DE L'ETRE, COMMENCENT A PRENDRE TOUTE LA MESURE.
@ Mayotte la française n''''en déplaise à certains : Pouvez-vous évoquer un seul exemple d'une telle réaction à Mayotte ???? Pour ma part, je détiens une petite liste d'exactions très graves, honteuses et odieuses non pas contre des lieux de culte car cela ne compte qu'assez peu mais bien contre des personnes dans leur intégrité physique et morale et cela y compris à l'égard de personnes de confession musulmanes. Personne, absolument personne et certainement pas le moindre Mahorais prétendument attaché à la laïcité n'a jamais levé le petit doigt !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane