Société

Tessa fait le show, trois mois après elle court toujours après son argent

Vendredi 29 Décembre 2017 - 15:35

Tout travail mérite salaire. Un dicton que semble avoir oublié l’organisateur d’un évènement sportif, qui a fait intervenir des artistes sans les payer. Tessa, une artiste chanteuse, estime avoir été menée en bateau et a dénoncé l’auteur de l’arnaque sur les réseaux sociaux.


Tout commence par un concert, organisé dans le cadre de la course Ultra Run le 17 septembre dernier. Il s’agit d’une course en plusieurs étapes, devant relier Saint-Benoît à Saint-Denis et clôturée par un concert sur la place de la gare au Barachois.

Dès le lancement de la course, les choses dérapent. L’un des organisateurs, l’association Sport Passion 974, fait faux bond et les coureurs se retrouvent sans ravitaillement en pleine course. Qu’à cela ne tienne, l’évènement continue et un podium final est même récompensé.

Les artistes font leur show et plusieurs groupes assurent l’ambiance. Seulement voilà, plus de trois mois après leur prestation, les artistes n’ont toujours pas été payés.

La mairie de Saint-Benoît se dédouane

Il y a quelques heures, c’est la chanteuse Tessa, excédée, qui a fini par lancer un appel en direct sur Facebook. "Cela fait des mois que nous essayons de joindre Daniel Robert, qui est chargé de nous régler. Ce monsieur fait la sourde oreille et nous n’avons toujours pas été payés!" explique la chanteuse. Elle estime "avoir été arnaquée".

L’homme en question s’est présenté comme président de l’Association Sport Passion 974. Il se trouve qu’il travaille également à la mairie de Saint-Benoît, au service économique et touristique. La mairie estime qu’au "sujet de l’arnaque dont il est accusé, cela n’a rien à voir avec la mairie".

La chanteuse, interviewée plus tôt dans la journée, estime le montant des prestations restantes à régler à plus de 1.000 euros.

Il finit par payer, sous la pression … ce matin

Nous avons contacté Daniel Robert, qui reporte la faute sur le manager de l’artiste. Il a déclaré "vouloir porter plainte pour diffamation. Je ne sais pas qui est Tessa, mais elle ne peut pas mettre n’importe quoi sur Facebook. J’ai fait les choses dans les règles et j’ai vu avec son manager. C’est lui qui n’a pas viré la partie musicale. C’est en cours de traitement, le règlement était déjà arrivé au manager", soutient-il.

Nous avons insisté pour connaître à quelle date le fameux règlement avait été effectué, Daniel Robert n’a pas répondu sur ce point.

Autre son de cloche du côté de l’artiste qui n’hésite pas à le mettre en cause."C’est faux. Il a fini par faire le chèque oui... ce matin. Il espère juste étouffer l’affaire mais il faut savoir que je ne suis pas la seule à estimer avoir été arnaquée par ce monsieur. Nous montons un comité en ce moment-même pour porter plainte collectivement", conclut la chanteuse.


Extraits de la vidéo postée par Tessa ce vendredi 29 décembre:
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 19219 fois



1.Posté par Choupette le 29/12/2017 17:10

Je ne connais pas le mic-mac, mais la chanteuse a raison.

Ces gens qui bossent dans une mairie se croient investis d'une aura supérieure et regardent la "chose" avec dégoût.

Mais il va vite moins la ramener ... .

2.Posté par jean le 29/12/2017 18:26

la question est de savoir entre quels partis le contrat a été signé. Point barre...
Ensuite , il y des procédures simplifiées au tribunal pour cela s'il n'y a pas de contestation possible sur la véracité juridique du contrat et de la réalisation de la prestation

3.Posté par jean le 29/12/2017 18:28

la question est de savoir entre quels partis le contrat a été signé. Point barre...
Ensuite , il y des procédures simplifiées au tribunal pour cela s'il n'y a pas de contestation possible sur la véracité juridique du contrat et de la réalisation de la prestation.Concernant la mairie de St Benoit, ça le gêne pas quand un de ses salariés sous couvert d'une association fasse ce genre de connerie...

4.Posté par mado le 30/12/2017 02:15

Les employés d'Universal Park attendent toujours leur salaire eux aussi...

5.Posté par lecteur attentif le 30/12/2017 07:53

Hélas pour cette ravissante jeune femme qui semble bien naïve,....

Ce genre d'arnaque de la part de "bons à rien" qui gravitent dans le sillage de nos élu-e-s leur ayant promis la lune pour arriver au pouvoir est monnaie courante à La Réunion.

Les "pseudos-imprésarios-managers" de ces jeunes doivent exiger des garanties écrites et détaillées avant d'engager leurs "pouliches" qui leur font confiance.

Des décisions de Justice exemplaires impliquant les élu-e-s devraient assainir la profession !!!

6.Posté par Kayam le 30/12/2017 12:09

Tout travail mérite salaire.
----
Mwin lé pa jalou é sakène son goût ... mé rouv in pé, in bon pé mèm, zot champ (chant) "artistik".
Bane thèm la jalousie, maloki ou enkor kan y rakonte zistwar y sava dan tou lé sens, lé pa intéréssan.

Lé bien davoir in bon rythme (koméla lé à peu pré toute pareil et na poin dinovation...) mé la force lécri na aussi de limportans'. Nana telmen mé telmen de super-bonne-extra-gran référens' !! alé in titre de la chanteuse ZAZ en passant...

artriste ⇒ artiste ⇒ startiste : zot nora tou gagné ! alé in titre de la chanteuse SADE en passant...

7.Posté par Bibi le 30/12/2017 13:06 (depuis mobile)

Je tiens à préciser que la course à été organisée par ce monsieur qui ne travaillait plus à la mairie et qu il n a rien à voir avec aucun élu. J ai participé à la course et c est un homme malhonnête...

8.Posté par cmoin le 30/12/2017 15:41

Encore un arnaqueur!Avec un coup de pression là ou je pense il a fini par céder!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >