MENU ZINFOS
Faits-divers

Terrorisme : La sœur de la djihadiste réunionnaise Sandia Gaia en garde à vue


Partie rejoindre son conjoint radicalisé en Syrie en 2014, la Portoise fait partie des 20 fugitives échappées des camps kurdes entre 2019 et 2020. Alors que celle-ci est considérée comme potentiellement dangereuse, la France se montre inflexible quant à son éventuel retour.

Par Régis Labrousse - Isabelle Serre - Publié le Lundi 24 Janvier 2022 à 13:38

Terrorisme : La sœur de la djihadiste réunionnaise Sandia Gaia en garde à vue
Sandia Gaia, née en juillet 1990 au Port, s’est échappée d’un camp kurde, ainsi que l’a révélé le journal Le Parisien en mai 2020. La trentenaire faisait partie de la vingtaine de femmes détenues dans les camps kurdes du nord-est syrien depuis octobre 2019 qui seraient parvenues à se faire la belle, profitant des instabilités politiques.

Parmi les fugitives, treize Françaises seraient encore dans la nature, dont la Portoise, sous le coup d’un mandat d’arrêt ou de recherche délivré par la justice française.

La plus emblématique d'entre elles est la veuve d’Amedy Coulibaly, auteur de l’assassinat de la policière et de l’attaque de l’Hyper Cacher en janvier 2015 en région parisienne. Condamnée à 30 ans de réclusion criminelle, elle est toujours introuvable.

Radicalisée par amour pour son conjoint 

Sandia Gaia a quitté son île natale en 2014 pour rejoindre le Djihad en Syrie. Comme ses consœurs fugitives, elle chercherait à regagner la France et bénéficierait d’aide familiale pour survivre. La mère de famille se serait radicalisée pour suivre le mouvement initié par son conjoint, attiré par les rangs d’organisations terroristes. Selon nos informations, elle aurait perdu contact avec un de ses enfants, vraisemblablement décédé. 

La France inflexible

La sœur de la djihadiste répond actuellement aux enquêteurs de la sûreté départementale. Une information Zinfos974. Selon les premiers éléments, elle est la seule dans la famille à être susceptible d'envoyer de l'argent à sa sœur afin qu'elle se soigne et se nourrisse. Une famille inquiète qui souhaiterait la voir regagner le sol français malgré les risques d'y être jugée voire emprisonnée.
 
6.000 enfants et 3.000 mères de nationalité étrangère, dont 10% issues de pays de l’Union européenne, se trouvent dans les camps situés dans le nord-est de la Syrie. La France serait la première concernée avec 250 enfants sur place et de nombreuses veuves.

Alors que le Danemark, la Finlande ou l'Allemagne ont accepté de rapatrier leurs plus jeunes ressortissants et leur mère, la France reste inflexible. Le retour sur le territoire national de ces enfants ne peut se faire que pour les orphelins ou les enfants dont les mères ont accepté de se séparer. Quant à ces dernières, la France ne souhaite pas les voir revenir.




1.Posté par Atterré le 24/01/2022 14:58

«... Le retour sur le territoire national de ces enfants ne peut se faire que pour les orphelins ou les enfants dont les mères ont accepté de se séparer. Quant à ces dernières, la France ne souhaite pas les voir revenir....»
Et c'est très bien ainsi ! ! !

2.Posté par Big Pharma le 24/01/2022 15:12

Quant à ces dernières, la France ne souhaite pas les voir revenir.


Sauf si elles acceptent le vaccin.

3.Posté par Jean le 24/01/2022 16:03

Quant à ces dernières, la France ne souhaite pas les voir revenir....

Encore heureux!!!

4.Posté par sceptique le 24/01/2022 16:21

elle y est qu'elle y reste....

5.Posté par Choupette le 24/01/2022 18:24

Excellente décision.
Elle voulait jouer à la guerre, qu'elle y reste.

Maintenant, vas savoir si la France ne va quand même pas la rapatrier en catimini ... .

6.Posté par Le Jacobin le 24/01/2022 19:02

Enfin la France commence à se redresser il était temps !

Quand un clandestin est attrapé sur le territoire Français il dit ne pas connaître de quel Pays il vient il reste en France puisqu'il ne peut pas être expulser.

Il faut alerter Eric Zémmour pour qu'il rajoute à son programme il faut construire un Orphelinat pour les orphelins des Djihadistes en France naturellement.

7.Posté par Davidgoliath le 25/01/2022 07:26

Qu'elle reste avec ses nouveaux amis en attendant la bombe salvatrice qui lui tombera sur la tête.

8.Posté par Le planteur le 25/01/2022 10:33

Les enfants n´ y sont pour rien !

Faire grandir dans la haine après ça revient faire le djihâd en france!

9.Posté par MôvéLang le 27/01/2022 08:30

La France s'est octroyé le droit de terroriser, de tuer, de voler des peuples, mais n'acceptent que ceux ci se défendent en retour.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes