Education

Terre-Sainte : Un cas de gale à l'école J. Albany

Mardi 5 Juin 2012 - 09:21

Terre-Sainte : Un cas de gale à l'école J. Albany
Une trentaine de parents ont manifesté hier devant l'école primaire Jean Albany, à Terre-Sainte. Selon les informations du Journal de l'île, ils s’inquiétent suite à des cas de gale dépistés il y a une semaine dans l'école. Certains parents, mais pas tous, auraient été informés de cette affaire par courrier.

Hier, quelques uns ont préféré retirer leurs enfants de l'école et souhaitent que l'établissement soit entièrement désinfecté et fermé, d'autant que ce n'est pas la première fois que cela arrive dans cette école.

Du côté de la mairie, il semblerait qu'on ait tenté de calmer les esprits en évoquant un seul cas de gale et l'inutilité de fermer l'école. Des livrets d'information auraient été distribués aux parents d'élèves et une réunion d'information devrait avoir lieu ce matin d'après les informations du Jir, sauf si quelques parents décidaient de durcir le mouvement comme ils ont menacé de la faire pour que l'école soit fermée et désinfectée entièrement.
.
Lu 1416 fois



1.Posté par on appelle "mulet " l''hybride entre l''âne et le cheval ," français ", l''hybride entre l''âne , le mouton et le pigeon . le 05/06/2012 09:51

Ne s'agirait-il pas plutôt du choléra qui vient de s'abattre sur la France , avec Fléollande ?

2.Posté par Dr ANONYME le 05/06/2012 10:00

Dans l’Hexagone, 337 à 352 cas pour 100 000 habitants.

" Du côté de la mairie, il semblerait qu'on ait tenté de calmer les esprits en évoquant un seul cas de gale et l'inutilité de fermer l'école"

Bien ! Surtout, puis-je ajouter, que la gale ne s'attrape pas dans la cour de l'école, même lors de jeux de mains, mais uniquement à la maison entre personnes qui vivent et dorment ensemble. La scabiose (c'est un acarien) ne s'attrape que la nuit par contact le plus souvent intime.

" Hier, quelques-uns (des parents) ont préféré retirer leurs enfants de l'école et souhaitent que l'établissement soit entièrement désinfecté et fermé, d'autant que ce n'est pas la première fois que cela arrive dans cette école."

Non ! Surtout, puis-je ajouter, que ce qu'il faut désinfecter ce sont les lésions de la gale avec du benzoate de benzyle au pinceau sur peau humide en insistant sur les mains et les sillons interdigitaux et dans les aisselles, les flancs, le pénis des personnes atteintes, et non tenter de désinfecter les locaux scolaires, avec quoi; de l'ivermectine?

Il faut surtout désinfecter les literies, les fauteuils, les vêtements dans toutes les chambres et dans tous les domiciles le même jour car les pontes de larves se font chaque nuit : 1 à 2 œufs par nuit qui sortent du sillon sous-cutané et tombent dans le lit ce qui fait 50 œufs par acarien femelle en six semaines.

3.Posté par noe le 05/06/2012 10:31

P2 Dr anonyme a tout dit !

Il ne faut pas que les parents s'affolent trop vite ...on les comprend mais pas de psychose inutile !

4.Posté par Stromectol le 05/06/2012 11:07

pour compléter le propos de DR Anonyme sur la contamination et le mode de traitement on peut rajouter:

- qu'il incombe au directeur de l'ecole de ne pas accepter le retour des enfants contaminés sans certificat medical RECENT

- qu'il incombe à la mairie à la mairie de désinfecter les locaux autrement qu'avec un coup de tupic, de nettoyer la literie dans les petites classes .

- que les familles défavorisées n'ont pas les moyens de passer les vêtements de toute la famillesà la machine à 60° ou de traiter la literie avec les bombes insecticides prevues à cet usage et vendues en pharmacie la peau des fesses;

Ceux qui ont vecu la galere d'une decontamination à la gale, sachant que d'autres ecoles à Terre Sainte ont connu des cas de recidive, comprendront que la colere des parents devant la desinvolture de la mairie

5.Posté par Bertrand le 05/06/2012 11:33

ah la la qu'es-ce que cela va être quand on donnera les noms verges annette robert etc aux écoles c'est pas bien pour les écoliers ne faites pas ça

6.Posté par Zbob le 05/06/2012 14:26

La désinvolture de la mairie de St pierre , sans aucun doute , la mairie devrait savoir qu'il y a des procédures à appliquer en cas degale...mais il ne faut pas trop en demander à une mairie dont l'édile est médecin.
La psychose de la gale!

Faut se calmer, ce n'est pas marrant , ce n'est pas mortel mais en période électoral ( facteur non négligeable) les média présents et hop ,les mères s'échauffent et crient au loup.
Aucune n'a parlé de soins à donner à son enfant , ou de désinfection à la maison...non, "lo mér y doit fair toute" et bien non, faire des mômes c'est aussi savoir s'en occuper au lieu de dire comme l'une d'elle "je ne metttrai plus mon enfant à l'école jusqu'aux vacances"...Bravo , et ensuite on se pose la question du retard scolaire des enfants ...avec des "parents " pareil ,pas étonnant

La gale est unphénomène récurrent dansles écoles y compris dans les écoles de métrople...mais là bas , dès qu'un cas est signalé , tout le monde s'y met, la direction de l'école ,la mairie , les parents ...et la TV ne se déplace pas pour si peu ( car les infos régionales ne feraient que cela)

7.Posté par zimpot st pierre le 05/06/2012 15:50

oté! michel ca l'est in bon maire, li occupe à nou bien. riz chauffé ca l'est gaillard pou ban touriss zoreil;

la mairie de saint pierre chosi de depenser des millions d'euros pour des joueurs de tennis, des concerts à la con et choisi de laisser ses ecoles à l'abandon.

8.Posté par Dr ANONYME le 05/06/2012 16:34

La gale est un phénomène constaté de façon récurrente chez les enfants qui vont à l'école parce que les instituteurs examinent les enfants ou par ce qu’ils demandent des certificats médicaux récents, mais la gale se voit aussi dans les cabinets médicaux de LA REUNION comme dans ceux de métropole, j'en ai donné les chiffres non pas des médecins de famille, ni des médecins scolaires, sauf quelques cas, mais déduits des ventes d’ascabiol.

Je les redonne. Une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) conclut en faveur d’une « augmentation de l’incidence de la gale » dans l’Hexagone.

Si de nombreux signalements reçus dans certaines directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) suggèrent une hausse des cas de gale dans les écoles sur notre territoire, il est difficile de se faire aujourd’hui une idée précise de l’incidence de cette pathologie qui est bien plus importante à domicile.

Proposant un état des lieux de la gale, l’InVS s’est d’abord heurté à un très sérieux écueil méthodologique, dans la mesure où il n’existe pas de surveillance spécifique de la maladie, ni de déclaration obligatoire.

« Les cas isolés ou groupés, limités au contexte familial, sont exceptionnellement signalés à l’autorité sanitaire (DDASS). Les signalements concernent avant tout des cas groupés survenant dans des collectivités, souligne l’InVS »

Celle-ci a tenté d’en savoir plus en couplant diverses sources de données épidémiologiques issues d’enquêtes régionales et nationales couvrant la période 2005-2009 : signalement d’épisodes de gale aux DDASS, estimations de sujets contacts par cas de gale signalés, part des cas de gale au sein des infections nosocomiales signalées à l’InVS, mais surtout par l’évolution des ventes ou des commandes de produits scabicides répertoriées par l’AFSSAPS.

« Les données de consommation médicamenteuse et l’accumulation des autres informations quantitatives et qualitatives recueillies au cours des différentes études sont en faveur d’une augmentation de l’incidence de la gale en France », indique l’InVS.

En se fondant (surtout) sur les ventes de benzoate de benzyle et d’ivermectine, entre 2005 et 2009, l’institut estime le nombre annuel moyen de cas de gale entre 337 et 352 cas pour 100 000 habitants.

Les mairies ont certes des obligations qui ont été rappelées plus haut, mais la transmission se fait essentiellement dans les lits à domicile, c’est presque une MST parfois constatée de retour de touristes rentrant de vacances antillaises Sun and Sex, et les parents sont les plus concernés par la désinfection des literies, et autres sièges des œufs, des larves et des nymphes de cet acarien responsable en plus d'asthmes aux acariens, qui est très répandu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter