Société

Terre Sainte : Pas de garderie dans les écoles sans contrats aidés

Jeudi 7 Septembre 2017 - 00:34

Terre Sainte : Pas de garderie dans les écoles sans contrats aidés
Après les écoles du Tampon, la décision du gouvernement de réduire la voilure sur les contrats aidés a des conséquences sur une association de Saint-Pierre. Ce mercredi, l’association Les Alizés du Cap, qui oeuvre plus précisément dans le quartier de Terre Sainte, s’est rassemblée avec des parents dans les jardins de la mairie avant de se diriger vers la sous-préfecture. Les contrats aidés, vitaux au fonctionnement de l’activité garderie mise en place dans les 5 écoles du quartier depuis quelques années, ne seront pas renouvelés. Un coup dur pour l’Alizée du Cap créée en 1994.

Sur les 38 salariés de l’association, 33 sont des emplois aidés dont 12 animateurs pour les écoles. " Jusqu’à présent nous avons toujours été suivis par la mairie et fonctionné avec ce mode de garderie dans les écoles. Sans cela, je ne sais pas comment vont pouvoir faire les parents qui pour la plupart travaillent", déplore Moïse Lagarrigue, le président de la structure. 

A la fin du mois, la plupart des contrats école arriveront à terme. 162 enfants sont concernés,  20 sont inscrits sur liste d’attente pour la garderie du matin et du soir, plus les activités périscolaires du vendredi. "Nous assurons un service de proximité mais  également un rôle important dans la cohésion et mixité sociale du quartier en pleine évolution", ajoute le président.

"Nous n’allons pas baisser les bras"

L'association de Moïse Lagarrigue est la seule dans le quartier de Terre Sainte à proposer un service de garderie dans les écoles
L'association de Moïse Lagarrigue est la seule dans le quartier de Terre Sainte à proposer un service de garderie dans les écoles
Les 12 animateurs en contrats d’avenir sont pour la plupart des jeunes du quartier qui ont été formés et ont accédé pour la première fois au marché du travail au sein de l’association. "Il y a donc aussi un coté social et économique". A terme, les 12 personnes en emplois aidés dans la filière artisanat, les 2 dans le "pôle environnement" et les 5 administratifs pourraient se retrouver du jour au lendemain au chômage. "Nous avons embauché des personnes de 50 ans qui travaillaient là pour la première fois", se désole Djothy Ramssamy, le comptable de l’association en contrat d’avenir jusqu’en 2019.
 
Avec la sous-préfecture qui est en attente du nombre de contrats alloués à La Réunion, l’association reste dans l’expectative. " A ce jour, la réponse n’est ni oui ni non". Une délégation a été reçue par le secrétaire général du sous-préfet de Saint-Pierre dans l’après-midi. " Nous avons été entendus, il a dit comprendre les inquiétudes des parents", indique Djothy Ramssamy. "La priorité a été donnée au bon fonctionnement de la rentrée scolaire. La préfecture travaille actuellement sur une liste d’associations prioritaires selon un certain nombre de critères. Nous allons bien voir d’ici à la mi-septembre", espère-t-il. 
 
"Nous n’allons pas baisser les bras et se réunir une nouvelle fois avec les parents la semaine prochaine", reprend Djothy Ramssamy. Sans contrats aidés, l’association qui ambitionnait de se monter en régie communale ne survivra pas.
PB
Lu 2932 fois



1.Posté par contribuables 97.4 réveillez_vous?? le 07/09/2017 07:39

Comment font les parents qui travaillent quand ils ne peuvent pas s'appuyer sur la solidarité de la famille ?- ils paient une nounou qui garde leurs enfants à leur domicile jusqu'à leur retour! Ce n'est pas la puissance publique via des contrats aidés qui a cette responsabilité.

2.Posté par GIRONDIN le 07/09/2017 07:51

Que le maire récupère sur 24 000 000 € de billet pour Bat carré, les sommes nécessaires à l'emploi avec de vrais contrats et salaires du personnels formés.....

3.Posté par maman concernée le 07/09/2017 08:47

Cette association fait un travail formidable. Je travaille et mes enfants sont à la garderie avec cette association. Les animateurs sont super et attentifs aux besoins des enfants. Contrairement à la mairie mes enfants sont contents s'aller à la garderie car ils sont respectés et on ne leur crie pas dessus sans arrêt, c'est eux même qui le disent. J'espère que le Préfet sera voir les priorités et donner du travail à ceux qui font avancer les quartiers !

4.Posté par klod le 07/09/2017 09:50

devrait basculer l'argent de "la continiuté annuelle chapeau la paille" en "continuité tous les trois ans" , et stopper la gabegie du pop . mais , bon , les priorités de la "plate forme" ...............

5.Posté par 974dj le 07/09/2017 10:56 (depuis mobile)

Ils ont cas payé une nounou ou arrêté de bosser et ça fera du travail pour ceux qui n''ont pas d''enfants .

6.Posté par Rocky Balboa le 07/09/2017 10:56

Contrats aidés en suspens. Ces fameux sésames que bien souvent les collectivités distribuent sur la base du clientélisme. Je ne dis pas que ce n'est pas nécessaire bien au contraire, il en faut. Dans les écoles auprès des tous petits surtout, auprès des enfants qui ont un handicap, dans les garderies.... il y a existent pleins d'endroits où ces contrats aidés sont importants, mais convenez aussi qu'il y a des abus surtout en période électorale. D'ailleurs le premier ministre à bien cerner et il l'a dit dans ses déclarations. Comme bien souvent tout abus montre ses limites, à cause des dérive tout le monde se trouve embarquer dans le même paquebot.
Et si cette situation peut permettre aux responsables politiques de revoir où sont les priorités.

Quant à Saint Pierre, la semaine dernière le Quotidien à relater qu'une vente (Pierrefonfs) a été accordé à un ami alors qu'une offre supérieure, le double a été refusé. Ne préjugeons en rien une enquête est mené par le parquet, après un aller retour vers le Parquet National Financier, ce "gros machin" qui a enquiquiner
un ex candidat à la présidentielle .
Ne soyons pas dupe, nos politiques vont rebondir et trouver des solutions ou tout au moins des parades. Un maire a déjà annoncer qu'il y aura des augmentations des impôts. Comme dit lo proverbe : - Na do moune y boit, et nana d' autre y trinque.

7.Posté par dh le 07/09/2017 11:50

ha la la, la garderie des enfants quand on travail, quel gros tracas ! J'ai un enfant que j'adore, mais avec les problèmes de gardes que j'ai vécu, je n'en ferais pas deux.

8.Posté par s soubadou le 07/09/2017 19:58 (depuis mobile)

Moïse navè dofè ds canna terre sainte ou lè manoeuvre pompier ou, acoz ou sa pas tein dofè o lieu de gratte ou ki ek solène.inkiète pu fontaine va embauche zot tout, zot la bien travailler pou dèputè.

9.Posté par LOOOOL le 08/09/2017 08:42

On diré na 1 tas jaloux terla ! Lé tellement maloki que i met le nom demoun dedan pou fé le buzz!
C du n'import quoi vraiment.
Si bana la travail pour député c'est zot problème et si zot na pou gagné ek le maire c'est pas ou va embauche a zot alor allé tire un feuille pou ou et allé rode un travail pou twé fé . O pire prend 2 ti bois hahahahahahahhhhahahah

10.Posté par Bon sens le 19/09/2017 01:56 (depuis mobile)

Poste 9 poste 8 na raison th

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Janvier 2018 - 18:56 Berguitta : Le point sur le réseau routier