MENU ZINFOS
Communiqué

Téléphérique Bellepierre/La Montagne: La concertation joue les prolongations


Le projet de ligne téléphérique Bellepierre – La Montagne est en phase de concertation préalable depuis le 30 septembre dernier. Pour recueillir l'avis du plus grand nombre, la Cinor a pris l'initiative de la prolonger jusqu'à la fin du mois alors qu'elle devait s'arrêter le 20 octobre. Voici le communiqué :

Par N.P - Publié le Lundi 23 Octobre 2017 à 12:28 | Lu 902 fois

La Cinor va actuellement à la rencontre de la population pour informer sur le projet de ligne téléphérique qui va desservir fin 2020 / début 2021 Bellepierre – La Montagne, et pour sensibiliser sur les enjeux d'une concertation publique autour du projet qui a débuté le 30 septembre dernier.

A ce jour, l'intercommunalité du Nord a organisé deux réunions publiques (les 9 et 12 octobre respectivement à Bellepierre et à La Montagne) qui ont attiré plus de 230 personnes. Avec le soutien de la Ville de Saint-Denis et de partenaires, elle a silloné les artères principales des quartiers directement concernés (Bellepierre, La Source, Bas de La Rivière et La Montagne) et elle a animé des rencontres de proximité dans des établissements comme le lycée professionnel Saint-François Xavier. Ce sont également près de 600 questionnaires qu'elle a collectés depuis le début de la concertation, avec le soutien des conseils de secteurs et des agents de la Ville de Saint-Denis, et qu'elle commence à analyser actuellement.

Pour permettre au plus grand nombre de s'exprimer sur le projet, la Cinor a récemment décidé de prolonger la période de concertation jusqu'au 31 octobre. Celle-ci devait initialement prendre fin le 20 octobre, et ce, alors que des événements qui mobilisent un très large public ont lieu ces jours-ci, dans des quartiers directement concernés par le projet. Il y a d'abord le Grand Raid. Le stade de La Redoute a connu une forte affluence ce week-end et a été, une nouvelle fois, le théâtre de belles émotions et d'animations. La Cinor y a tenu son traditionnel stand de sensibilisation aux gestes du tri. L'équipe en place en a profité pour installer une exposition éphémère sur le projet et pour élargir les discussions avec ceux qui se sont rendus sur son stand, sur la nouvelle ligne de transport par câbles aériens. Il y aura ensuite la Semaine Créole. L'événement prendra place dans de nombreux lieux du chef-lieu cette semaine, comme à la Bibliothèque intercommunale Alain Lorraine où une animation autour du Téléphérique s'y greffera mercredi.   

En donnant leur avis durant la phase de concertation, les Réunionnais peuvent devenir acteurs du projet. Actuellement au stade de fin d'études préalables, il peut en effet encore évoluer et mieux répondre à leurs attentes, notamment des Dionysiens habitant les zones desservies par la ligne et alentours, ainsi que les usagers des transports collectifs.  

La concertation préalable en cours applique les règles de la Charte de la participation du public à laquelle la Cinor a adhéré. Parmi les outils mis en place, une exposition se tient depuis le début de la concertation dans les mairies annexes de La Montagne et de Bellepierre, en mairie principale, au siège de la Cinor et au CHU. Des dépliants sont à disposition dans de nombreux lieux qui accueillent le public, ils contiennent un questionnaire à remplir et à renvoyer par La Poste sans affranchir (coupon T). Un site Internet est dédié au projet : http://telepherique-urbain.cinor.org, avec ce même questionnaire à disposition. Les Dionysiens, et plus largement l'ensemble des Réunionnais, ont ainsi plusieurs moyens de s'informer et de s'exprimer sur la nouvelle ligne du projet de transports par câble porté par la Cinor, le tout 1er d'outre-mer à se concrétiser, et de s'y impliquer.

Les résultats de la concertation seront rendus publics lors d'une nouvelle grande réunion, prévue le jeudi 7 décembre à La Montagne. Pour rappel, la concertation de la première ligne (Chaudron Bois-de-Nèfles - Moufia) a fait allègrement évoluer le projet initial. Il est ressorti de la phase de concertation avec une station en moins, un investissement revu à la baisse et une plus forte limitation du survol de propriétés.





1.Posté par pourquoi tu es Pati le 23/10/2017 14:34

ou comment rendre laide l ile!

2.Posté par Pamphlétaire le 24/10/2017 16:44

Le risque zéro n'existant pas et le câble porteur étant peu probable qu'il cède, il faut inventorier les accidents qu'il y a eu dans le monde pour étudier et minimiser les risques au maximum, n'est-ce-pas? Ce n'est pas une fois que la construction est réalisée qu'il faut se dire "zut, on a oublié de...., tant pis on va faire avec à la grâce du ciel..."

3.Posté par Pierre Jaussaud le 25/10/2017 12:13

Les transports par câble sont aujourd'hui plus surs que l'avion. Il n'y a eu aucun accident sur les appareils construits depuis 2002. Dans le même temps, la route a tué plus de 4000 personnes en métropole l'an dernier. Si on doit avoir peur, c'est en voiture, pas dans un téléphérique. Les avantages du câble sont multiples, dont celui d'une très faible consommation d'énergie et une absence totale de pollution. Alors si il faut se faire peur en transport, c'est en voiture, mode de transport qui tue et pollue au quotidien. Les Suisses qui exploitent en service public de transport un réseau sur et efficace de 300 téléphériques couplés sur le train connaissent 4 fois moins d'accidents de transport sur la route que nous. La raison: ils ont de bons moyens de transport plus surs que les notres, organisés en réseau et utilisent deux fois moins leur voiture que nous.
Pierre Jaussaud
Pierre Jaussaud
Expert judiciaire pour les transports (Cour d'Appel de Grenoble)

4.Posté par Grangaga le 25/10/2017 13:12

A fors' tan voulwarr' sakk' la pwin
Gardd' koué y rossanm' noutt' frèrr' Afrikin
Lé privé d'ès'péranss' divinn' lo bann' krétin
O profi l'progré de la vinn' bann' z'éropéin

Afrikk'
Gardd' a toue dann' in glass'
Dovan lo boul' la grimass'
Ta arètt' fé lo kouyion

Ton mounn'
Y ténirr' pi an plass'
Z'ès'klavaz' zot' y sir'pass'
Zot y berss' pi mwin d'ilizyion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes