Economie

Taxe de séjour : Depuis le 1er janvier, les vacances coûtent plus cher

Mardi 22 Janvier 2019 - 11:12

Depuis le 1er janvier, c'est le même tarif pour tout le monde. Sur la base d’une réflexion menée par l’IRT pour l’ensemble des intercommunalités de La Réunion, la taxe de séjour a évolué vers une tarification unique pour tous les logements touristiques du territoire, en conformité avec la loi du 28 décembre 2017 de finances rectificative pour 2017.

De manière globale, sur toute l'île, le coût de la nuitée augmente de façon conséquente (voir tableau ci-dessous). Si la taxe existait déjà sur les territoires de la CINOR, de la CIREST, de la CIVIS et du TCO, pour la CASUD, il s'agit d'une première instauration. 

Pour rappel, la taxe de séjour est due pour tout séjour à titre onéreux. Elle est payée directement par les 
vacanciers (par personne et par nuitée) aux logeurs (hôtels, propriétaires du logement, de camping...), lesquels reversent cette somme aux collectivités. Objectif : financer les dépenses engagées pour favoriser le tourisme. 

À titre d'exemple, le TCO estime que ces nouveaux tarifs lui permettront d'augmenter le produit de la taxe de 75,7% par rapport à 2017, passant de 682 287 euros collectés à 1.198 .921 euros (avec un nombre d'hébergement passant de 785 à 928). Une somme d'argent qui servira d'une part "à offrir davantage de moyens financiers à l’OTI Ouest pour l’animation touristique du territoire" et d’autre part "à permettre l’amélioration du cadre de vie de la zone balnéaire par une politique de lutte contre les incivilités et la fraude fiscale", indique la collectivité.

À noter que la loi de finances rectificative pour 2017 a également instauré, outre la mise en place de nouveaux barèmes tarifaires par catégories d’hébergements classés, l’introduction d’une taxation proportionnelle au coût de la nuitée pour tous les autres hébergements en attente de classement  ou sans classement (taux de 1 à 5%). Autre nouveauté : la collecte obligatoire de la taxe de séjour par "les professionnels qui, par voie électronique, assurent un service de réservation ou de location ou de mise en relation en vue de la location d'hébergements et qui sont intermédiaires de paiement pour le compte de loueurs non professionnels". 

Les nouveaux tarifs : 
 
- Palaces : 4 euros

- Hôtels de tourisme, 5 étoiles, résidence de tourisme 5 étoiles, meublés de tourisme 5 étoiles : 2 euros

- Hôtels de tourisme, 4 étoiles, résidence de tourisme 4 étoiles, meublés de tourisme 4 étoiles : 1,5 euro

- Hôtels de tourisme 3 étoiles, résidence de tourisme 3 étoiles, meublés de tourisme 3 étoiles : 1,1euro

- Hôtels de tourisme 2 étoiles, résidences de tourisme 2 étoiles, meublés de tourisme 2 étoiles, villages de vacances 4 et 5 étoiles : 0,90 euro

- Hôtels de tourisme 1 étoile, résidence de tourisme 1 étoile, meublés de tourisme 1 étoile, village vacances 1,2 et 3 étoiles, chambres d’hôtes : 0,80 euro

- Terrains de camping et terrains de caravanage classés en 3,4 et 5 étoiles, et tout autre terrain d’hébergement de plein air de caractéristiques équivalentes, emplacements dans des aires de camping-cars et des parcs de stationnement touristiques par tranche de 24 h : 0,50 euro

- Terrains de camping et terrains de caravanage classés en 1 et 2 étoiles et tout autre terrain d’hébergement de plein air de caractéristiques équivalentes, ports de plaisance : 0,20 euro

Les évolutions pour chaque intercollectivité (excepté La Casud, où il s'agit d'une première instauration) :

Zinfos974
Lu 7023 fois



1.Posté par Christine le 22/01/2019 12:02 (depuis mobile)

7 ans que je fais de la location saisonnière et mes taxes toujours payées. Je passe de 0,31 à 2,5 E la nuitée ou payer 250 E pour être classé et ne payer que 0,80, Pour un studio c pas rentable je laisse tomber le tourisme et loue en meublé annuel..

2.Posté par MT CRISTO le 22/01/2019 12:17

Du rackette qui va dans certaines poches comme d'habitude, c'est pour cela que je ne ferai plus de bénévolat pour ces organisations. Honte à ce système Francais qui favorise la fraude.

3.Posté par Touristes le 22/01/2019 12:38 (depuis mobile)

Hôteliers et hébergeurs bloquez le TCO et demandez les salaires des cadres
Vous serez surpris
Je pensais qu’il fallait diminuer les taxes

4.Posté par @Christine le 22/01/2019 12:54

Ca ne change rien pour vous, propriétaire. Ca change pour les locataires. La taxe de séjour est à leurs frais.

Le calcul est rapide à faire cependant, suivant les clients (et surtout le nombre d'enfants), on peut très rapidement arriver à une taxe de plus de 10€ pour 4 jours de séjour.

Les 250€ sont vite arrivés.

5.Posté par Oubli le 22/01/2019 12:56

L'article omet le principal changement. Pour les meublé non classés, la taxe s'élève à 5% du prix de la nuit divisé par le nombre de personnes. C'est là l'augmentation la plus franche et l'endroit ou le bénéfice pour les collectivités est le plus important. On passe de 0.31€ par personne par nuit à parfois 2.30€ par personne par nuit!

Et encore une fois, c'est à la charge du locataire, peu importe sa provenance (créole, métropole, étranger, etc..)

6.Posté par génial le 22/01/2019 15:01

Le gouvernement a bien annoncé qu'il n'y aurait plus d'augmentation de taxes ni de nouvelles taxes. Mais localement, ils mettent le bazar et continuent leurs belles idées d'augmentation. Ainsi va la vie et les gilets jaunes ont encore beaucoup de travail

7.Posté par Jean12 le 22/01/2019 15:34 (depuis mobile)

Non mais quand est ce qu' ils comprendront...on en a marre de payer payer et encore payer...2 euros par ci 5 euros par la et vas y que je te pompe...la taxe gemapi sur l ouest..gilets jaunes..au secours..revenez

8.Posté par Ouep le 22/01/2019 16:27 (depuis mobile)

Taxe de séjour au pei malokis laissez moi rire

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 22/01/2019 17:49

fukcd473
Et les gilets jaunes sont où pour marcher sur les intercommunalités.
La France championne des impôts directs et indirectes.
Je propose aux intercom pour faire de substantielles économie de faire le grand nettoyage dans le personnel qui est occupé en doublon voire plus et de diminuer drastiquement leurs trains de vie respectifs.
Les gilets jaunes ne vont rien lâcher.

Ô fait la CIVIS lorsque l'on vous adresse un courrier en LRAR les règles de bien séance voudraient que vous y répondiez. Vue la tronche du Président on peut comprendre. Pdr !

10.Posté par Horace le 22/01/2019 18:24

Objectif (de la taxe de séjour) : financer les dépenses engagées pour favoriser le tourisme.
Si la taxe existait déjà sur les territoires de la CINOR, de la CIREST, de la CIVIS et du TCO, pour la CASUD, il s'agit d'une première instauration.
On y rajoute le FRT, l'IRT et les offices de tourisme
Dans tout ce bordel où on ne s'y retrouve quasiment pas, on ne sait pas qui est responsable de quoi.
J'aimerais savoir, qui reçoit l'argent et dans quel but il est dépensé.
En général on gaspille l'argent qui tombe du ciel et on investit intelligemment l'argent gagné à la sueur de son front.

11.Posté par . GIRONDIN le 23/01/2019 06:22

Ben quoi ? Il faut bien financer ces boutik solidarité !!!!!!

12.Posté par Skop le 23/01/2019 07:05

La taxe de séjour est reversée intégralement aux offices de tourisme qui ont la charge d'accueillir, d'informer, de proposer des activités aux touristes. Son produit sert à payer les salaires des hôtesses d'accueil des offices, à mettre en place des animations sur le territoire de chaque commune. Bref, cet argent est réinjecté dans le circuit touristique.

13.Posté par Le Jacobin le 23/01/2019 09:57

financer les dépenses engagées pour favoriser le tourisme.

Pour augmenter le salaire déjà vertigineuse des incapables le cul posé sur une chaise à rien comprendre,
les sportifs font beaucoup plus connaître la Réunion que L'IRT.

Dépenser l'argent du peuple c'est facile, trouver des idées c'est plus difficile, pardonnez moi ils ont trouvé une idée...UNE NOUVELLE TAXE

14.Posté par jlr le 23/01/2019 10:01

J'ignorais jusqu'ici que le tourisme à La Réunion était " facilité " ; c'est une vraie découverte .

15.Posté par IRT le 23/01/2019 13:00

Il faut reconnaitre cependant que les actions de l'IRT ont porté leurs fruits. Le nombre de touristes en provenance d'Allemagne a grimpé en flèche après la campagne de l'IRT dans les gares et lieux publics allemands.

Mais les gilets jaunes ont malheureusement flingué tout ça.

16.Posté par jlr le 23/01/2019 14:31

@15 TNT : vous avez entièrement raison . Ces dernières années , le nombre de touristes européens ( Belges , Suisses , et surtout Allemands ) est en hausse continue , malgré le coût élevé des transports aériens , des structures d'accuel médiocres et des carences linguistiques ( il est en effet préférable d'apprendre à l'école le Créole plutôt que l'Allemand ) .
En hausse jusqu'en novembre , mois où les touristes européens n'avaient qu'une hâte , sortir de La Réunion ; ils ne sont pas revenus depuis , on se demande bien pourquoi .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie