Faits-divers

Tampon: Un conflit de voisinage finit en coups de couteau

Mardi 16 Mai 2017 - 07:00

Tampon: Un conflit de voisinage finit en coups de couteau
Un conflit de voisinage a très mal fini dimanche soir au 19e km au Tampon, selon la presse locale. Un homme de 28 ans aurait asséné deux coups de couteau à son voisin, âgé d’une cinquantaine d’années.
 
Les disputes seraient régulières entre les deux hommes. Cette fois-ci, c’est une histoire de musique trop forte qui aurait déclenché la bagarre. La victime a été gravement touchée au thorax et à l’abdomen avec le foie endommagé. Son état est jugé préoccupant.
 
L’auteur des coups a été interpellé peu après l’incident et placé en garde à vue. Déjà connu de la justice, il pourrait être mis en examen dès ce soir.
 
Zinfos974
Lu 9514 fois



1.Posté par Pamphlétaire le 16/05/2017 08:17

Tampon: Un conflit de voisinage finit en coups de couteau.
La victime a été gravement touchée au thorax et à l’abdomen avec le foie endommagé. Son état est jugé comme préoccupant.
L’auteur des coups a été interpellé sur peu après l’incident et placé en garde à vue.

incident : nom masculin.
1/ Petit événement qui survient.
2/ Événement peu important en lui-même, mais capable d'entraîner de graves conséquences dans les relations internationales. | Incident diplomatique. Un grave incident de frontière. — (Dans la vie politique, sociale). Désordre. S'efforcer de créer, de provoquer des incidents dans une réunion, dans la rue.
3/ Événement accessoire qui survient dans le cours de l'action principale (d'une pièce de théâtre, d'un roman).
4/ Droit. Contestation* accessoire survenant au cours d'un procès*, venant en interrompre le déroulement.
Figuré. Difficulté, objection qu'une personne soulève (dans un débat, au jeu…). Chicane, dispute. |Au lieu de répondre à la question, il soulève des incidents. — Incidents de séance. — L'incident est clos : la querelle est terminée.

Si au procès l'avocat de l'auteur montre et démontre au tribunal cet article comme par exemple "voyez comme c'est bénin, même la presse affirme que ce ne n'était pas violent", avec la surcharge des prisons, l'auteur sera libéré sur le champ...

2.Posté par tijean le 16/05/2017 09:38 (depuis mobile)

la musique trop forte, comme l''alcool, est un des fléaux de la réunion ''les politiques sont toujours aussi paresseux quand il s''agit de sanctionner les administrés.

3.Posté par sayag le 16/05/2017 23:01 (depuis mobile)

Franchement, avant quand ca arrivait, c'était entre eux. Et personne n'y trouvait a redire, les flics i bloque de tte façon. Tot ou tard.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter