MENU ZINFOS
National

TPMP: Près de 650 plaintes adressées au CSA après des propos banalisant le viol conjugal


Par N.P - Publié le Dimanche 28 Octobre 2018 à 10:14 | Lu 4082 fois

TPMP: Près de 650 plaintes adressées au CSA après des propos banalisant le viol conjugal
Pas moins de 650 plaintes ont été adressées au CSA après l'émission de Touche pas mon poste diffusée ce mercredi soir. En cause : des propos minimisant le viol conjugal. Dans la rubrique baptisée "Le quart d'heure sans filtre", les chroniqueurs ont réagi à une question posée sur Twitter la veille par Fun Radio, laquelle avait suscité la polémique : "Charlotte ne supporte pas que son mec lui fasse l'amour la nuit quand elle dort. Vous trouvez cela normal?", demandait la radio. Réponses : 51% de non, 49% de oui.

Pour la chroniqueuse de C8 Géraldine Maillet, "mettre le mot 'viol', aujourd'hui, pour ce cas précis n'a aucun sens". L'ancienne Miss France Delphine Wespiser a quant à elle estimé que "des choses qui se font quand l'une ou l'autre personne dort, c'est tout à fait mignon, tout à fait sympa". "C'est agaçant parce qu'il y a des gens qui sont violés et ça c'est grave (...) le sens de la question c'est réveiller sa copine qui a envie de dormir (...), c'est pas un viol en l'attachant", a pour sa part commenté Mathieu Delormeau.

De son côté, Gilles Verdez a accusé Fun Radio de faire "l'apologie du viol conjugal", essuyant aussitôt des critiques de Cyril Hanouna. "C'est à cause de gens comme vous qu'on ne va plus faire de TV, plus faire de radio et on va tout arrêter", a réagi le présentateur dont l'émission a déjà été épinglée par le CSA.

Finalement, la production a décidé de supprimer le replay de la chaîne, et l’émission n’a pas été rediffusée le lendemain matin. Les trois chroniqueurs mis en cause ont quant à eux choisi de présenter des excuses sur Twitter.  

Pour rappel, le viol est défini par le Code pénal (article 222-23) comme tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise. 91 % des agresseurs sont des proches de la victime.




1.Posté par Marie le 28/10/2018 10:32 (depuis mobile)

Avant , j aimais bien cette émission.
Maintenant, depuis quelques temps , plus du tout .

2.Posté par Beber974 le 28/10/2018 10:57 (depuis mobile)

Le code pénal est clair et précis. Si on le détourne, la loi est enfreinte...dans ce cas précis, la femme dort, et se fait pénétrer par son compagnon d''où la surprise! On ne parle pas de fantasme ici???.

3.Posté par Santa le 28/10/2018 11:53 (depuis mobile)

Est ça veut dire quoi csa ?

4.Posté par jean neymar le 28/10/2018 10:35

Tant qu'il y aura des gens pour regarder cette émission débile présentée par cet individu et sa clique on ne pourra pas relever le niveau... Mais virez le, qu'est ce qu'on attend ? Arrêtez de le regarder, vous le cautionnez lui et sa bêtise !!

5.Posté par Veridik le 28/10/2018 12:50 (depuis mobile)

Il faut être vraiment limité mentalement pour regarder ce genre d'émission

6.Posté par le jacodingue le 28/10/2018 11:18

Vraiment pas de quoi chier un tank

7.Posté par matthieu le 28/10/2018 13:46

Dictature,la liberté d'opinion n'existe plus dans aucun domaine.
Il va falloir sortir de cette dictature et rétablir toutes les libertés.

8.Posté par PATRICK CEVENNES le 28/10/2018 15:18

fukcd473
Donc, si j'ai bien compris la polémique, à la question posée : "..."Charlotte ne supporte pas que son mec lui fasse l'amour la nuit quand elle dort. Vous trouvez cela normal?"..." un grand nombre de bisousnours aurait affirmé que cela était un viol ? Euh... totalement décérébrés nos bisousnours.

9.Posté par il aurait tord de de se gener le 28/10/2018 16:22

le CSA engrange 650 plaintes et ca fait une pub d'enfer pour une emission de merde. ca doit être la dixieme fois pour l'année 2018. alors pourquoi se gener si ya personne pour fermer cette daube.

il faut mieux qu'on nous rende à la place tempo et le porno de freedom

10.Posté par il aurait tord de de se gener le 28/10/2018 16:24

5.Posté par PATRICK CEVENNES

Patrick cevennes si tu t'etonnes d'etre cocu, moi pas.

11.Posté par Tony le 28/10/2018 19:41 (depuis mobile)

Au lieu de s'occuper du petit monde médiatique qui n'intéressent que Paris...
Le CSA ferait mieux d'interdire les rappeurs et leur paroles de haine que véhicule ce genre d'individus dans leurs chansons...

12.Posté par Tony le 28/10/2018 19:56 (depuis mobile)

Le CSA = est l'autorité publique française de régulation de l'audiovisuel

13.Posté par Athée_Ray le 28/10/2018 20:29

Je n'ai JAMAIS vu le moindre petit morceau de cette "émission", mon cerveau ne s'en porte que mieux ! ! !

14.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 28/10/2018 21:31

Le Haut conseil des zavocats marrons tablent sur une question:

"Pour éviter des problèmes judiciaires, l'homme sera t'il réduit à épouser une poupée gonflable" ?

15.Posté par Ziskaou le 29/10/2018 07:42 (depuis mobile)

Mr Hanouna est quelqu'un de très intelligent. Il sait pertinemment ce qu'il offre comme images et propos aux téléspectateurs.

16.Posté par specialized le 29/10/2018 20:56 (depuis mobile)

Réveillé sa copine pour lui faire 1 câlin ça ne veut pas dire la contraindre à le faire si elle n'a pas envie elle a juste à dire "ne me réveil pas quand tu a envie de moi" tous simplement...ou y a à polémiqué la dessus à en avoir des plaintes

17.Posté par PATRICK CEVENNES le 30/10/2018 18:36

fukcd473
10.Posté par il aurait tord de de se gener le 28/10/2018 16:24
Encore un décérébré

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes