MENU ZINFOS
International

Syrie : Bachar al-Assad aurait quitté Damas


- Publié le Jeudi 19 Juillet 2012 à 11:49 | Lu 1480 fois

Syrie : Bachar al-Assad aurait quitté Damas
Le président syrien Bachar al-Assad aurait quitté Damas pour Lattaquié, une ville côtière de la Syrie, d'après l'agence Reuters qui cite une source de l'opposition.

Le président syrien n'a pas été vu en public depuis l'attentat qui a coûté la vie hier matin à plusieurs hauts responsables du pouvoir, dont son beau-frère et le ministre de la Défense. 

La source citée par Reuteurs n'a par contre pas été en mesure de dire s'il s'était réfugié à Lattaquié avant ou après l'attaque. De cette ville côtière, il coordonnerait la riposte à l'attentat contre le bâtiment de la sécurité nationale à Damas. 

Depuis que les rebelles syriens ont lancé la "bataille de Damas", les combats font rage au sein de la capitale syrienne. 




1.Posté par ASSENJEE.M le 19/07/2012 12:08

Il faut que le sang des innocents versé serve à quelque chose.Après Ben Ali,Moubarak,Khadafi,au tour de Bachar al Assad de tomber et il tombera.

2.Posté par Mektoub le 19/07/2012 12:23

La prise de Damas pourrait bien sonner le début de l'armageddon
C'est écrit.

3.Posté par noe le 19/07/2012 13:09

Son carri lé cui !

Le début de la fin pour ce Président pourtant démocratiquement élu ... Dans ces pays , on est "Président" de père en fils ...une sorte de dynastie ...une affaire de famille ...
Après lui , les syriens auront un gouvernement "religieux" ... dont les lois seront celles du Coran ! d'Allah le miséricordieux !

4.Posté par JOSEPH le 19/07/2012 13:27

LA RUSSIE ET LA CHINE TRISTEMENT CONNUES POUR LES ODIEUX RÉGIMES COMMUNISTES QUI ONT SÉVI dans LEURS PAYS PENDANT DES DÉCENNIES, NE SE GLORIFIENT NULLEMENT EN SOUTENANT ET EN SE RENDANT COMPLICES DES TUERIES ET DES HORREURS PERPÉTRÉES PAR LE DICTATEUR DE SYRIE !!!

5.Posté par Au trou !!! le 19/07/2012 14:21

Qu'ils l'arrêtent et le logent et le nourrissent jusqu'à la fin de sa vie. La morte serait trop douce.

6.Posté par LG974 le 19/07/2012 15:25

Même si c'est pas encore confirmé, et si c'est le cas c'est le début de la fin ! La Russie sera la grande perdante dans cette affaire a force de s'obstiner elle va perdre ses intérêts dans la zone ! Rien n'ai fini mais vu la situation c'est plutôt mal barré !

7.Posté par JD974 le 19/07/2012 16:23

Bachar était, ne l’oublions pas, un excellent ophtalmologiste. A ce titre, je l’ai bien connu remplaçant six mois de mon épouse; je ne le crois pas sanguinaire. Accueillons-le.

8.Posté par Ces très bons médecins ... le 19/07/2012 16:52

7.Posté par JD974 le 19/07/2012 16:23
Bachar (...) je ne le crois pas sanguinaire.
Ah Ah Ah Le sang a coulé tout seul un peu comme ces statues qui pleurent du sang. Et les morts sont morts de leur belle mort. Pauvre Bachar, il est tellement bon ophtalmo ....
Et Mengele, ce brave Dr Mengele, il était si bon médecin (et a tellement fait avancer la science à Auschwitz).

9.Posté par JD974 le 19/07/2012 17:46

Dans la guerre civile qui oppose les alaouites au pouvoir et les chrétiens de Syrie jusque-là protégés par ces chiites assez particuliers que sont les alaouites, contre les sunnites majoritaires et parfois djihadistes, non, bien entendu, vous avez bien raison : « le sang n’a pas coulé tout seul et les morts sont bien morts de leur belle mort », mais ceci est tout aussi valable de part et d’autre de ce conflit qui est interne, mais soutenu de l’extérieur.


Avec l’évocation du « bon Docteur Mengele qui tellement fait avancer la science à Auschwitz », vous remportez le point GODWIN, bravo ; mais, cela dit, vous n’avez convaincu personne. J’ai vécu six mois avec Bachar, par les hasards de la vie, et je le sais tout à fait incapable d’être le sanguinaire que l’on vous décrit.


Je n’en dirais pas autant de toute sa famille, souvenez-vous, car, s’il succède à son père je me souviens de son étonnement et de son refus premier de succéder et de quitter son métier d’ophtalmologiste, c’est parce que son frère aîné est mort dans un accident d’avion assez semblable à un attentat.


Constatons, sans plus, que la désinformation des hexagonaux à ce sujet est telle que l’ancien factotum du Quai d’Orsay Juppé peut falsifier les faits sans vergogne et en toute impunité.


M. Juppé a eu un aplomb phénoménal quand il a déclaré que : « l’embargo est déséquilibré puisque l’on sait que le régime syrien reçoit des armes, y compris, vraisemblablement, de la Russie, alors que l’armée de libération nationale n’en reçoit pas. Il faut corriger ce déséquilibre. Il faut qu’aux Nations unies, là aussi, on pose clairement la question de l’embargo sur les armes », alors que nul n’ignore, n’est-ce pas de notoriété publique sur place, que les armes affluent vers les poches de “résistance” de son opposition, depuis la Jordanie, le Liban et la Turquie, financées ou fournies par l’Arabie Saoudite et le Qatar.


On aura compris que M. Juppé, obéissant à l’on ne sait quelle consigne souterraine, veut, en fait, priver Damas du soutien matériel de la Russie qui, elle, on la comprend, ne veut pas des troupes de l’OTAN trop près de ses frontières.


Juppé ajoute, sans penser au moindre reproche de falsification, que : « Bachar el-Assad ne restera pas au pouvoir. C’est désormais impossible. C’est un criminel, il sera d’ailleurs, je le souhaite, poursuivi devant la Cour pénale internationale. Nous sommes en train de rassembler des éléments en ce sens ».


M. Juppé joue là sur du velours ; il peut chanter impunément le grand air de la calomnie. Pourtant il n’ignore pas que toute fonction présidentielle, fût-elle celle d’un pays étranger, est, en France, protégée par la loi. Il a payé de sa personne, lui, à la place de J. Chirac !


M. Juppé est, à ce titre, d’ailleurs, lui aussi un “délinquant” auprès de la CPI auquel personne, hélas, ne demandera jamais de rendre des comptes, pas même pour un autre bain de sang, je veux parler du libyen, avec ses 160 000 morts, dont il s’est pourtant rendu co-responsable, au bout de six mois de guerre d’agression sous couvert de protéger les tribus de la Cyrénaïque contre le pouvoir tripolitain quand Sarkozy, on se demande bien pourquoi, avait invité et Bachar le 14 juillet et Kadhafi avec sa tente de bédouin à l’Elysée.

10.Posté par MIRITOUSEL le 19/07/2012 17:59

J'aime bien les Bachars,surtout les bachars mangues,bachar papaye ek combava et toute kalité bachar mi aime et zote???

11.Posté par LG974 le 19/07/2012 18:42

JD974

Moi ce qui m'étonne dans votre argumentation c'est que vous le connaissez pendant une période de 6 mois c'est clair qu'en si peu de temps on connait la personne du bout des doigts un peu comme localement quand y'a un meurtre la famille défend l'assassin en disant "c'était un bon marmail il aurai pas fait ça" !

Autre chose intéressante c'est toujours parler de désinformations quand par le plus grand des hasard ou on ai impliqué directement ou indirectement ! En condamnant bien évidement nos politiciens mais que comme par hasard quand un conflit concerne les autres bizarrement les termes sont moins dures ou bien conciliant, doit t-on rappeler l'invasion de l’Afghanistan par les Russes qui à mis le désordre dans la zone ? Ou en 2008 l'invasion de la Géorgie ?

Car oui c'est beau d'essayer de mettre la responsabilité sur nous mais Bachar à déstabiliser lui même la zone tout seul et l'obstination des Russes font qu'ils vont tout perdre alors que leurs intérêts (soyons honnête ils s'enfoutent de Bachat et des massacres) auraient pu être préserver si il avait accepter la transition et Bachar aurai eu une porte de sortie comme on avait proposer à Kadhafi !

Quand à l'armement excusez moi y'a une différence majeur entre l'achat d'armes légères au marché noir et la livraison d'hélicoptères, de lances missiles et de radars ! D'ailleurs point amusant dans cette affaire c'est que les Russes affirmer au début qu'il ne livré pas d'armes (malgré les preuves prouvant le contraire) avant de finalement avouer ses actes ! Maintenant j'imagine bien leur têtes quand leurs systèmes d'armement vont se retrouver dans sur le marché noir ! Ça va être drôle...

Enfin pour la Libye ce qui ai amusant c'est qu'on agite toujours le spectre des barbus mais jusqu'a présent les élection ne sont pas en leur faveur ! Comme quoi !

12.Posté par JD974 le 19/07/2012 19:16

LG974

Le plus clair, à mon humble avis, c'est que ni les russes, ni les chinois ne veulent que des troupes de l'OTAN occupent la SYRIE avec ou sans BACHAR que je ne connais, il est vrai, que le soir en rentrant du boulot : musulman très pratiquant, faisant la prière au cabinet parmi les malades cinq fois par jour, cherchant sa nourriture hallal lui-même, assez mystérieux sur ce qui se passe en Syrie alors que son frère est encore vivant, très impressionné par les FRERES MUSULMANS.

13.Posté par LG974 le 19/07/2012 19:48

Vous avez beau garder une image noble de lui mais les temps changes et avoir le pouvoir change un homme ! L'histoire nous le montre trop bien !

La Russie et la Chine ne voulaient pas de troupes mais s'accorder sur un gouvernement de transition mais la question est à quel prix leur obstination vont leur couter ? Qu'on viens pas nous mettre la responsabilité sur le dos dans tous les cas !


14.Posté par Le nouveau gazé du blog ... le 20/07/2012 00:58

JD974 est atteint du syndrome du "serrage de la main" agravé par une bonne dose de schizophrénie.
Il est bien connu que plus un candidat à une élection serre de mains, plus il gagne des électeurs (c'est un mystère qui m'étonne infiniment, mais c'est un fait avéré). A plus forte raison, le fait d'avoir connu de plus près un homme de pouvoir rend totalement subjectif.
Réveillez vous c'est pas Achar légumes, c'est Bachar El Assad, l'assassin qui mène une guerre contre la population de son pays.
Si c'était quelqu'un de bien il aurait refusé la succession de sont père et de son frère, ou l'aurait acceptée de façon à organiser des élections démocratiques.
Dans quelques temps, lorsqu'on connaitra le montant de sa fortune JD974 estimera que c'est de l'argent propre que le peuple Syrien lui a volontairement donné.
Pour tenir de tels propos sur les évènements de Libye, on peut dire que le pauvre JD est totalement "gazé". Il aurait fallu que son épouse ait été avec les fameuses infirmières bulgares ... Kadhafi aussi était certainement un si bon colonel (notre compatriote Memona Affeejee-Hinterman confirmera). Quant au jeune Adolph Hilter, c'est un bien brave peintre ...

15.Posté par JD974 le 20/07/2012 09:41

Ignorez-vous que les invectives personnelles dévalorisent bien plus ceux qui les écrivent que ceux qui en sont la cible !

D'abord, je ne parle que d'un homme, et il est, certes, possible que le fait d'avoir connu de plus près un homme de pouvoir me rende subjectif, mais pas totalement, vous abusez.

Mais il est également possible que la méconnaissance de la personne vous conduise, vous aussi, à des excès, vous en donnez la preuve, ici, avec un manque total de courtoisie.

Réveillez vous, vous aussi cher monsieur, car il s'agit bien, vous le verrez ensuite, d'une guerre civile et ce sont les alaouites minoritaires dont fait partie Bachar El Assad qui sont le siège des attaques des sunnites majoritaires que les chrétiens ont de bonnes raisons de se méfier.

Oui il a hésité à prendre la succession de sont père et de son frère et à abandonner son métier, je l'ai vu et ce sont ses oncles qui l'ont obligé à prendre la succession.

Quant aux élections démocratiques pour donner le pouvoir aux majorités hostiles aux minorités, vous connaissez vous un pays arabe qui a vécu un règime démocratique plus que deux siècles? Moi pas !
.
Memona Affeejee-Hinterman et Caecilia S. confirmeront en effet que K. était un sacré macho !

Mais bon, il y en a partout de ces fous du sexe, même parmi les ex-candidats du PS, suivez mon regard.

Avec Adolph Hilter que vous introduisez ici sans rapport avec le sujet de la discussion, vous gagnez un nouveau point GODWIN ! Bravo !

16.Posté par angélisme et cynisme le 20/07/2012 11:35

Les prétendues invectives personnelles servent à qualifier les gens qui souffrent d'un mal. Le vôtre est un curieux mélange l'angélisme et de cynisme.
Si votre bon Bachar représente une minorité, il n'a pas à être au pouvoir. Vous ignorez une notion : la démocratie. Le fait que si la majorité prenait le pouvoir elle brimerait la minorité est une autre affaire (bien triste), mais ne justifierait pas le déni de la démocratie.
Pensez aux tortures horribles et les viols commandités par votre ami Bachar le si gentil ophtalmo ...
Adoph Hitler était également un ange avec son chien et les enfants de Goebbels.
(3e point GODWIN pour vous montrer que les pires des hommes ont leurs cotés positifs, mais ce qu'est par ceux-là qu'ils doivent être jugés)
Si les dictateurs comme Bachar et Adolph (4e point GODWIN, merci) étaient des monstres en toutes circonstances, ils ne seraient pas arrivés à leurs fonctions, on les aurait trouvés dans une cellule avec des murs en matelas.

17.Posté par JD974 le 20/07/2012 12:56

Les invectives personnelles continuent, justifiées par de nouvelles invectives encore discourtoises. Merci !

Qui souffre de ce nouveau mal de la Toile qui altère désormais toute discussion par des points
GODWIN dont vous êtes fier quand vous devriez en avoir honte ?

Vous ou moi franchement, relisez-vous ? Vous êtes à ce point aveuglés de passions contraires à mes convictions que vous ne voyez pas la différence de ton entre nous deux.

Vous n’avez que partiellement répondu à la question de l’oppression des minorités par les majorités autrement que pour défendre, quoiqu’il arrive, un principe qui ne gouverne, justement pas, la plupart des pays au monde. Posez-vous la question de cette adoption faible au lieu de m’injurier.

Pourtant Alexis de Tocqueville, une autorité en la matière non, avait déjà perçu, en 1838, dans son livre : ‘DE LA DEMOCRATIE EN AMERIQUE’, ce nouveau danger en décrivant avec cette première et nouvelle démocratie, un pays qui veut désormais imposer ailleurs par les armes, ce qu’elle a accepté pour elle-même là-même où elle n’a jamais existé et ne tiendra jamais.

Avec des effets, on ne peut plus désastreux comme ce que l’on voit en IRAK, comme en AFGHANISTAN, que vous reconnaissez.

Mais des effets qui, selon votre thèse, ne : « justifierait pas le déni ». Regardez comme exemple certains pays africains où une élection, dite démocratique, suscite plus de cent candidats, chaque ethnie ayant le sien, et où le gagnant sert uniquement son ethnie aux dépens des autres, ce qui provoque, depuis 1962, des centaines de coups d’Etat.

Je cite, sur la Syrie, un journal neutre : « Depuis deux jours, l’armée syrienne bombarde plusieurs faubourgs populaires de Damas. Jamais depuis le début de la révolution en mars 2011, les affrontements n’avaient été aussi intenses dans la capitale. Les bombardements de l’armée syrienne ont repris ce lundi sur le quartier populaire al-Tadamone à Damas, au lendemain d’affrontements d’une violence sans précédent dans plusieurs quartiers du sud et de l’ouest de la capitale, qui auraient fait 105 morts » (France 24 lundi 16 juillet 2012.)

C’est là une belle invention des temps présents : la guerre médiatique qui envahit votre esprit, une guerre certes à part entière avec ses cadavres et son cortèges d’atrocités, qui se déroule sous nos yeux avec ses tirs nourris au coin des rues, ses quartiers populaires d’où partent les éclairs des explosions et que monte vers le ciel dans la lueur des incendies.

Mais demandez-vous comment aujourd’hui distinguer le vrai du faux dès lors que votre perception des événements est totalement tributaire des images et des commentaires que nous délivrent des media dont la fonction première est de façonner et relayer une toute-puissante tyrannie consensuelle ?
Souvenons-nous, un an avant la guerre du Kossovo, du film de l’Américain Barry Lewinson : Des hommes d’influence : Wag the Dog ,1997 qui montrait le déroulement d’un conflit imaginaire dans les Balkans. La guerre virtuelle était née !

Non pas qu’il n’y ait pas actuellement de combats en Syrie, mais en l’occurrence les media y ont créé et véritablement “monté” de toutes pièces une “guerre intérieure”, c’est-à-dire une guerre civile dans la terminologie des institutions internationales.

Là où il n’y a, vraisemblablement, qu’une guerre subversive conduite depuis l’extérieur par des troupes formées à cet effet dans l’unique but de renverser l’État existant Guerre de mercenaires et de fondamentalistes musulmans plus ou moins azimutés : al-qaïdistes, salafistes wahhabites, djihadistes manipulés qui tentent effectivement d’amorcer en Syrie une guerre confessionnelle, sunnites contre chiites alaouites, chrétiens et druzes.

Ce tableau apocalyptique est-il la réalité vraie ou pas ? Ce tableau apocalyptique correspond-il réellement à la réalité sur le terrain ? Peut-être bien que oui ! Mais peut-être faudrait-il aussi tempérer l’ardeur des media vendeurs de peau d’ours avant de l’avoir tué.

Parce qu’après tout ce ne sont que six cents hommes aguerris, acheminés par les bons soins logistiques de l’Otan et conduits par un djihadiste, Abdelhakim, celui qui ont fait tomber Tripoli le 1erseptembre 2011 et Belhadj devenu commandant militaire de la capitale libyenne avant de transporter ses talents et sa ferveur religieuse en Syrie !

Reste une bizarrerie et qu’apparemment la violence et sa mise en scène, celle de terribles combats mettant aux prises un peuple mû en principe par une puissante dynamique libératoire et des forces gouvernementales ou paramilitaires de répression, n’ont pas suffi, en seize mois d’affrontements, à détruire un État syrien résistant à l’ouragan de guerre médiatique. 16 vous lisez ?

D’un côté la résistance et la bonne tenue des structures d’État, est un fait constatable par exemple parce qu’ils ont su organiser, dans et malgré la tourmente, un référendum de changement constitutionnel et soumettre au suffrage populaire une nouvelle chambre bien plus pluraliste que la précédente, et de l’autre côté un déchaînement inouï des media annonçant quotidiennement la chute imminente d’un régime criminel, chute qui tarde cependant à venir. Car, à lire les grands media étatiques, cette chose est déjà acquise.

Alors pourquoi vouloir forcer la main aux Russes, exercer sur eux toute sorte de “chantages” pour qu’ils avalisent une Résolution du Conseil de Sécurité adossée à l’Article 7 de la Charte des Nations-Unies devant permettre in fine une intervention armée extérieure ?

Ainsi, selon un «ancien diplomate européen en poste dans la région », contacté par France 24, « la bataille de Damas montre à quel point le régime baasiste est en train de perdre pied ».

Et de conclure : « Si le clan Assad ne parvient à reprendre le contrôle de ces faubourgs rebelles, c’est l’ensemble de la capitale qui pourrait lui échapper, et précipiter sa chute ».

On appréciera au passage le flou artistique entourant la source que cite la chaîne publique, parce qu’enfin, en quoi « l’ancien diplomate » est-il habilité à porter une appréciation sur la situation prévalant dans les faubourgs de Damas ?

18.Posté par JD974 le 20/07/2012 13:33

Regardez : http://www.voltairenet.org/Video-Thierry-Meyssan-a-propos-de,175069

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes