MENU ZINFOS
International

Syrie : Assad refuse le départ négocié proposé par la Ligue arabe


- Publié le Lundi 23 Juillet 2012 à 17:38 | Lu 605 fois

Damas
Damas
La Syrie a rejeté sans surprise la proposition de la Ligue arabe d'un départ négocié du président Bachar-al Assad pour mettre fin aux violences qui ont déjà fait plus de 19.000 victimes en 16 mois de révolte. Les pays arabes proposaient en échange une sortie "sûre" à Assad et sa famille. 

"Nous sommes désolés que la Ligue arabe se soit abaissée à ce niveau envers un pays membre de cette institution. Cette décision revient au peuple syrien qui est le seul maître de son sort", a déclaré le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Madkessi. 

"Si le pays de la Ligue arabe voulaient sincèrement stopper le bain de sang, ils arrêteraient de fournir des armes (aux rebelles, ndlr)", a ajouté le porte-parole.

La communauté internationale toujours impuissante 

Toujours impuissante à adopter une position commune, la communauté internationale, à l'instar des Européens, renforce ses sanctions sur le contrôle de l'embargo sur les armes. Américains et Européens accentuent également leur aide aux pays voisins de la Syrie où plus de 120.000 personnes ont trouvé refuge pour fuir les combats.

La Commission européenne a annoncé avoir doublé son aide d'urgence aux réfugiés syriens, en portant à 63 millions d'euros son assistance à la population syrienne dans le pays et aux réfugiés dans les pays voisins. A Damas, théâtre depuis plus d'une semaine de combats quotidiens, les exactions se multiplient. 

Au moins 23 personnes ont été "exécutées sommairement" par balles dimanche par les forces régulières durant des raids, certaines portant des marques de torture, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).




1.Posté par Un bracelet ... le 23/07/2012 18:02

"Si le pays de la Ligue arabe voulaient sincèrement stopper le bain de sang, ils arrêteraient de fournir des armes (aux rebelles, ndlr)"

Donc, seules les forces gouvernementales ont le droit de faire le bain de sang. Les rebelles doivent subir. L'ami local du bon Dr Bachar ce si bon ophtalmo en est convaincu ...

2.Posté par JOSEPH le 23/07/2012 18:47

IL PREND LE RISQUE DE FINIR DANS LES MÊMES CONDITIONS QUE KADAFI ! il devrait accepter la proposiyion de la ligue arabe qui lui offrira , certainement un refuge sûr !

3.Posté par JOSEPH le 23/07/2012 18:54

LES ARMES SONT AUSSI FOURNIS PAR POUTINE ( les hélicoptères de combat ! ) !!!!

4.Posté par Lapulmollverte le 23/07/2012 19:41

Jamais la Syrie ne tombera, ses gugusses affrontes une armée que son peuple aime et qui nettoie les terroristes avec méthode et discipline.
Le droit de la guerre établis en la convention de Genève spécifie que tout personne armée ne disposant pas d'un sigle distinctif visible à une distance de 50 mètres doit être considérée comme un corps Franc et de ce fait ne bénéficie pas des droits réservé aux prisonniers de guerre.

Il peuvent donc être abattu à vue ou fusilier sur place sans jugement aucun.

C'est la loi et en Syrie on l'applique car c'est un état et le peuple actuellement fait appel à l'armée quand il découvre des repère de terroristes.

5.Posté par noe le 23/07/2012 19:43

Il finira comme le brave Kadhafi ! percé de multiples trous par des balles de ses partisants !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes