MENU ZINFOS
Communiqué

Syndicat Sud Santé Sociaux : Situation du CHU Réunion


Par Zinfos974 - Publié le Vendredi 26 Janvier 2018 à 18:35 | Lu 670 fois

Syndicat Sud Santé Sociaux : Situation du CHU Réunion
Le Syndicat SUD SANTE SOCIAUX souhaite informer pourquoi il a été inscrit " absent " au CTE exceptionnel du 22/01/2018 qui n’avait comme ordre du jour qu’un seul point : valider le " plan de retour à l’efficience " qui sera présenté au COPERMO, le 31 janvier prochain. Cette " absence " est assumée ! Ce positionnement est un acte MILITANT.

Militant car nous ne pouvions pas cautionner que l’on nous serve, que l’on serve à l’ensemble des Réunionnais et des agents hospitaliers un projet amenuisant les capacités d’accueil et d’exercice du CHU Réunion, et la suppression de 155 postes alors que le personnel rencontre des conditions de travail dégradées et épuisantes, et que plus de 30% de la population active réunionnaise reste privée d’emploi.

La section syndicale Sud Santé n’a eu de cesse de faire connaitre son refus quant à ce plan de
redressement qui prévoit entre autres un « plan social » d’envergure par :

- la suppression de 155 postes (personnel soignant et non soignant), et
- la fermeture définitive de 123 lits de Médecine/Chirurgie/Obstétrique, contre la création de 62 lits en Hospitalisation Ambulatoire.

En somme, cela revient à dire que la direction du CHU fait le choix de priver la population réunionnaise de 48 lits d’hospitalisation et de 155 agents.

Nous mesurons la responsabilité qui est la nôtre, aussi nous assumons pleinement notre positionnement, ceci dans la défense de l’intérêt des réunionnais-es et des Agents de la Fonction Publique Hospitalière.

Plus globalement, notre syndicat exige la suppression totale de la dette de l’ensemble des Hôpitaux de la Réunion, et des Hôpitaux en métropole, dont le déficit cumulé de l’ensemble des établissements de santé avoisine plus 1,5Md € de dettes en 2017.

La Santé est un bien précieux qui n’est pas capitalisable, ce n’est pas une marchandise !!! L’accès au soin est une prérogative de l’Etat.

Tous Ensemble exigeons la suppression de la dette de nos hôpitaux, et l’hémorragie des
plans sociaux qui amoindrissent l’accès aux soins !!!




1.Posté par roulèr le 26/01/2018 22:10

Le projet social de fusion avait permis (en échange d'une position favorable sur la fusion des deux établissements) de titulariser massivement des contractuels, ce qui coûte 53% de plus en sur-rémunération pour ceux qui en ont bénéficié.
Tant mieux pour eux, mais ceci augmente considérablement et mécaniquement la masse salariale, les dépenses en personnel non médical dont il faut à présent réduire le nombre en supprimant des postes.

Notons pour être tout à fait honnête qu'il s'agissait d'un rattrapage d'un retard à la Réunion de la titularisation systématique au terme de 3 ans des agents contractuels, une mesure sociale prise et imposée par l'état aux hôpitaux, et bien entendu non financée, notamment outre mer avec la sur-rémunération : 2 titulaires coûtent la même chose que 3 contractuels.

En réalité, les établissements du nord et du sud étaient, avant fusion et création du CHU, financièrement à peu près équilibrés grâce à la main d'oeuvre bon marché des contractuels. Ce qui est reproché au CHU et sa direction est d'avoir embauché, en réalité titularisé, trop de personnels non médicaux en trop conformément aux accords passés et à la réglementation... Sous la pression constante des syndicats en conseil technique d'établissement.

Les syndicats d'hospitaliers étaient donc parfaitement au courant de ce risque à court terme d'une réduction des personnels, donc d'une surcharge de travail pour ceux qui sont gardés, mais ils étaient dans leur rôle...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes