MENU ZINFOS
Communiqué

Syndicat FO FP: "Reconnaissance et respect des agents de la Fonction Publique : une urgence !"


"De nombreux secteurs de la fonction publique subissent depuis longtemps les restructurations à marche forcée, les suppressions d’effectifs, leurs missions remises en cause ou concédées au privé entraînant un travail à flux tendu et des conditions toujours plus dégradées", c'est ce que déplore le syndicat FO FP. Voici la suite de son communiqué:

Par NP - Publié le Jeudi 4 Juin 2020 à 18:02 | Lu 1208 fois

La fonction publique dans son ensemble à travers la loi de transformation de la fonction publique d’août 2019 a subi des attaques mettant à mal le statut et détruisant les instances de représentation des personnels 
 
La crise épidémique que nous traversons a de nouveau mis en lumière la nécessité de services publics. 
Dans cette période, les fonctionnaires et agent-es qui les servent ont été fortement sollicité-es. Pour autant, ils et elles n’ont souvent pas bénéficié des protections pourtant indispensables à leur sécurité. Nombre d’entre eux/elles se battent encore pour obtenir le minimum : des masques non périmés, du gel hydroalcoolique, des sur-blouses… Et pour celles et ceux qui étaient en télétravail, nombre ont dû le pratiquer avec leurs moyens personnels. 
 
La période a également été celle des attaques contre les droits des agent-es : menace pour celles et ceux qui exerceraient leur droit de retrait, ordonnance injuste et inadmissible imposant des jours de congés et de RTT… 
 
Le secrétaire d’État à la Fonction publique Olivier DUSSOPT, reprend l’agenda social exactement là où il l’avait laissé début mars, sans tenir compte de la crise sanitaire et des différents engagements de changement prononcés par le Président de la République. FO Fonction Publique condamne cet agenda social qui consacre la reprise des contre-réformes gouvernementales via la poursuite de la mise en œuvre de la Loi de Transformation de la Fonction publique par la mise en place du Secrétariat Général Commun (SGC), mais également en instaurant la suppression des CHSCT lors de la 1ère réunion, ce qui en période de crise sanitaire où ceux-ci tiennent un rôle primordial dans la préservation de la santé des personnels est une hérésie et une absurdité totale. 
 
Il s’agit d’une véritable déclaration de guerre contre la Fonction publique, le statut des fonctionnaires et les missions de service public.
 
La question de la rémunération insuffisante des agent-e-s est aussi apparue prégnante, tout particulièrement dans les corps et cadres d’emploi féminisés de la santé comme du social, sans oublier la situation des agent-e-s des EHPAD, ou de l’aide à la personne, trop souvent invisibles. La réponse aux attentes des personnels ne peut se résumer à une prime ponctuelle et inégalitaire ou une médaille. 
 
Dans de nombreux services, la colère gronde. C’est le cas dans le secteur de la santé notamment, fortement éprouvé à la fois par la casse méthodique de l’hôpital par les gouvernements successifs depuis de nombreuses années, par le mépris fait aux personnels et bien entendu par la gestion de la crise sanitaire. Ainsi, depuis trois semaines, les agent-es rejoints par les usager-es se regroupent devant les hôpitaux et revendiquent pour qu’enfin leurs revendications soient entendues.. 
 
Mais cette colère s’élève dans de nombreux autres secteurs. Dans l’Éducation nationale, où réouvertures des écoles ont mis en difficulté les personnels, sans possibilité de respecter strictement les préconisations sanitaires, avec souvent le recours au système D à défaut de moyens. À l’Inspection du travail où c’est désormais sous la menace de la répression voire de la mise à pied que les agent-es exercent leurs missions. Là aussi, les agent-es s’élèvent pour défendre à la fois un collègue mis à pied et l’indépendance dans l’exercice de leurs missions. 
Il est indispensable de tirer tous les enseignements de la crise que nous avons traversée. D’autres orientations pour la fonction publique, les services publics et les agent-es qui les servent sont indispensables. Et c’est par la mobilisation de tous-tes que nous y arriverons. 
Pour gagner sur les revendications, FO Fonction publique soutient toutes les actions et mouvements engagés par les agent-es qui défendent leurs droits, leurs conditions de travail et le service public. 
 
Les agents des services publics, doivent être respectés et reconnus. Pour FO Fonction Publique il est   urgent de satisfaire aux revendications suivantes :
  • Fournir rapidement des masques du gel hydroalcoolique, …pour tous ;
  • Procéder à des recrutements en nombre pour répondre aux besoins réels actuels des Services et Établissements (passage sous statut des agents contractuels et précaires…..) ;
  • Améliorer les salaires pour reconnaître la qualification, et augmenter immédiatement le point d'indice et le rattrapage des années blanches;
  • Stopper les suppressions de poste, les plans de privatisation et d'externalisation des services publics ;
  • Améliorer les conditions de travail et de sécurité;
  • Retrait de toutes les contre-réformes qui ont liquidé le système des retraites, l'hôpital, l'école publique et la fonction publique.
 
 
Fait à Saint-Denis, le 4 juin 2020
Janick CIDNEY
                                 
Secrétaire Général FO FP




1.Posté par i fo zot i rale le 04/06/2020 20:39

Fonctionnaires, Les seules à ne pas arriver à s'adapter à la situation.

2.Posté par Mediter le 07/06/2020 12:23

Nout toute fonctionnaire. La vie lé dur pour nout tout, donc nous aussi primes vie chères

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes