MENU ZINFOS
Politique

Sylvie Moutoucomorapoulé veut mobiliser les parlementaires contre les pesticides


La fondatrice du mouvement Demain Se Décide Aujourd’hui veut alerter les parlementaires de La Réunion sur les dangers des pesticides néonicotinoïdes. Elle espère les rencontrer avant l’ouverture des débats à l’Assemblée nationale prévue le 23 septembre.

Par - Publié le Samedi 12 Septembre 2020 à 15:21 | Lu 2198 fois

Le courrier de Sylvie Moutoucomorapoulé aux parlementaires :


Madame la Députée,
Monsieur le Député,

J'ai été interpellée par des citoyens inquiets du retour sur le marché des néonicotinoïdes et je souhaiterai m'entretenir avec vous dès que vos disponibilités vous le permettront.

Un projet de loi va être en discussion à l’Assemblée Nationale dès le 23 septembre. Il pourrait avoir des conséquences désastreuses sur les insectes et la population française. Ce produit est utilisé dans la lutte contre le puceron vert du pêcher qui provoque la jaunisse sur les plants de betteraves. C'est un non-sens écologique et un danger pour les citoyens car la réautorisation des néonicotinoïdes va provoquer un effondrement des abeilles, véritables sentinelles de la qualité de la nature et de la biodiversité.

1 221 études scientifiques démontrent que les insecticides néonicotinoïdes se révèlent être, pour les humains, des neurotoxiques, des perturbateurs endocriniens et des génotoxiques. S'ils déciment les abeilles, ils affectent également les autres insectes, les oiseaux, les mammifères et donc les Humains. Ils contaminent l'eau que nous buvons en polluant les sols, les cours d'eau et les nappes phréatiques.

Les néonicotinoïdes peuvent être à l’origine de déficiences transmises aux descendants et/ou de cancers, ils peuvent provoquer des problèmes de fécondité. Pourtant, le gouvernement engage une démarche législative pour les réintroduire dans les cultures.

Ces produits chimiques seraient mis sur le marché pour satisfaire les producteurs de betteraves mais les autres exploitants agricoles demandent déjà à en bénéficier ! La proposition de loi gouvernementale ne mentionne aucune culture spécifique pour l'utilisation des produits. Cela veut dire que toutes les plantations, y compris à La Réunion, risquent d'être contaminées. Ils étaient utilisés jusqu’en 2016 chez nous. Ils le seront assurément demain si vous ne faites rien contre cela ! Voulez-vous que vos proches et vous-même subissiez les conséquences citées ci-dessus ?

Nous ne pouvons pas accepter la réautorisation de ce poison. Nous devons nous opposer ensemble à ce projet de loi destructeur de notre biodiversité et qui constitue une menace pour notre santé.

Que diriez-vous à vos enfants : "Je savais mais je n'ai rien fait OU j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir" ? J'entends apporter toute ma contribution à la mobilisation citoyenne qui a mis sa confiance dans vos mains.

Je me rendrai disponible à votre convenance pour un entretien.
Dans l’attente de cette rencontre, veuillez, agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de mes salutations
distinguées.

Sylvie Moutoucomorapoulé,
Fondatrice du mouvement Demain Se Décide Aujourd’hui – DSDA


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 12/09/2020 17:12

Bon courage

2.Posté par Éveillé 974 le 12/09/2020 17:45

Je suis tout à fait d'accord avec Mme Sylvie Moutoucomorapoule sur ce sujet, ce gouvernement 😩 annonce vouloir faire de l'écologie sa priorité alors faire cela reviendrait, encore une fois de plus, à mépriser la nature 🏞 et ses êtres vivants !! Donc, que nos députés fassent barrage à cela, avant qu'il soit trop tard.

3.Posté par Rue la gare le 12/09/2020 20:01

Vous les voyez nous défendre
Se sont poche qui compte ou leur ambitions personnels rien a foutre de ses pesticides eux
Vite vite Jean Hugues une tribune
Pour nous faire savoir que vous êtes
Encore là

4.Posté par Bambino le 12/09/2020 20:50

Lé bien de protéger les abeilles car sans zot, nous n'aurait ni fruit, ni fleurs, ni légumes. Comme pour les fourmis.

Mais depuis que les particuliers i peut pu acheter d'insecticides, les fleurs et fruits lé attaqué, bon à jeter. Encore une fois, mi comprend l'utilité de protéger les hommes et zot environnement.

Et comment i se passe ailleurs ? Bana i exporte toujours zot raisins, carottes,
oignons, l'ail, fleurs, tout çà là en France ?
La porte lé grande ouverte pour la Chine et l'Espagne. Et ces gens là, qui i croit un seul instant que bana i respecte tout çà ?
Et qui lé battu ?

5.Posté par MôvéLang le 13/09/2020 04:40

'' 4.Posté par Bambino le 12/09/2020 20:50 ''
Malheureusement encore une qui ouvre sa grande gueule pour ne rien dire, elle essaye juste de se faire remarquer, d'exister ou elle se positionne pour les prochaines élections.
La Réunion ( comme ailleurs) importe, entre autres, du citron, orange mangue, des fleurs, nouveaux parasites de compagnie etc .
Protéger la planète est l'affaire de l'ensemble de la planète, mais pas les élucubrations de quelques politiciens véreux en quête d'un mandat.

6.Posté par MICHOU le 13/09/2020 13:33

Ele a raison et on la soutient

7.Posté par Bin Bin le 14/09/2020 05:08


Elle est bien verte.....l'herbe..

8.Posté par Titi974 le 14/09/2020 08:06

Ça me rappelle d'un jeu qu'on jouait quand on était marmay, il y a lontan, très montant, ceux d'un certain âge se le rappelent sûrement, il fallait être rapide et aussi ne pas lever le doigt trop rapidement '' pizon vole '' n'est ce pas michouchou ?

9.Posté par Les temps ont changé 974 le 14/09/2020 14:08

Comme quoi il n'y a rien de SÉRIEUX, rien de FIABLE avec les décisions gouvernementales.
Aucune SINCÉRITÉ.
Au nom de la planète, des abeilles, de la santé, de la vie, du sacré, dire NON aux produits chimiques nuisibles et destructeurs et ensuite dire OUI mais au nom de quoi et de qui?
On sait pourquoi les néonicotinoïdes ont été interdits mais on ne sait pas vraiment pourquoi ils sont à nouveau autorisés.
D'accord il n'y a pas que les abeilles, les papillons...le monde des bons insectes, utiles et bénéfiques à la vie. Il y a aussi le monde des mauvais insectes, les nuisibles, les "maléfiques", les destructeurs de vie, il y a le changement climatique, le boum démographique, les virus mortels, l'EVOLUTION (numérique et mondialisation...), il y a un tout et entre tout il faut bien trouver des vraies solutions, miraculeuses, guérisseuses, victorieuses, glorieuses et surtout DURABLES et je ne pense pas que ces solutions se trouvent dans les néonicotinoïdes surtout qu'on voit aujourd'hui leurs impacts à l'échelle planétaire (air, terre, eau, biodiversité, hommes...).

10.Posté par lubin le 14/09/2020 15:55

Mdr... voila!!! maintenant qu'elle découvre que les Verts ont été en force lors des dernières scrutins...elle cours après pour se faire remarquer et se faire passer pour un Vert Ecolo... MDR... La politique c'est bien du baratin pour ces jeunes opportunistes... Déjà avec Vira (reniant son propre maître spirituel politique qui a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui)...puis avec Didier Robert et maintenant avec les Ecolo... MDR.

11.Posté par Zabitan le 18/09/2020 04:24

C'est bien d'essayer de réveiller nos élus car aux dernières décisions prises pour le glyphosate, selon l'article paru dans Zinfo974 le 18 janvier 2019, aucun n'était présent dans l'hémicycle, peu se sentaient concernés :
https://www.zinfos974.com/Quels-choix-ont-fait-les-deputes-de-La-Reunion-face-a-l-interdiction-du-glyphosate_a136246.html

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes