Zot Zinfos

Sylvie Guillery, nouvelle directrice des entreprises, de la concurrence, du travail et de l'emploi

Jeudi 4 Décembre 2014 - 11:02

Nomination de la nouvelle directrice des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi, Madame Sylvie GUILLERY

Madame Sylvie GUILLERY, directrice du travail, est nommée directrice des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de La Réunion, par arrêté du Premier ministre, du ministre des finances et des comptes publics, du ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, du ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique et de la ministre des outre-mer en date du 27 novembre 2014.

Elle remplace Monsieur Jean-François DUTERTRE qui a été nommé directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Basse-Normandie le 1er août dernier.

Madame GUILLERY a pris ses fonctions le 1er décembre 2014.

Diplômée de Sciences Po Toulouse (Eco-Fi) et de l’Institut d’administration des Entreprises de La Réunion (DESS Administration des entreprises), titulaire d’une licence d’administration publique de l’université des Sciences sociales de Toulouse et ancienne élève de l’Institut régional d’administration de Nantes, Sylvie GUILLERY a débuté sa carrière comme inspecteur de la formation professionnelle à la délégation régionale à la formation professionnelle de La Réunion. Après avoir occupé plusieurs fonctions en services de gestion des aides de l’État puis en service régional de contrôle, elle est promue inspecteur principal, puis intègre l’inspection du travail en qualité de directeur adjoint.
Elle rejoint le groupe national de contrôle au sein de la DGEFP en 2002. Elle a notamment contribué à la préparation et à la mise en œuvre de la loi de programmation pour la cohésion sociale (réforme de la taxe d’apprentissage, des circuits de collecte et des organismes collecteurs).
Promue directrice du travail, elle devient adjointe au chef de la mission de l’organisation des contrôles à la DGEFP, avant de rejoindre en 2006 la préfecture de La Réunion. Elle y sera successivement chargée de mission au SGAR, en charge du développement économique puis adjointe au SGAR. En 2010, elle accède aux fonctions de directrice adjointe de cabinet du préfet.

---

La direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Dieccte) met en œuvre l’ensemble des politiques publiques liées au développement économique, à l’emploi et au travail à La Réunion. Elle regroupe 148 agents.

    L’action de la DIECCTE répond à cinq orientations stratégiques :
    •    Favoriser le développement économique local, en accompagnant les grands projets structurants, le développement endogène et les mutations économiques des entreprises, en contribuant au développement de certains secteurs clés (tourisme, agroalimentaire, TIC, énergie, métiers de la croissance verte…) et de l’économie de proximité, tout en prenant pleinement en compte la dimension internationale du développement de La Réunion ;
    •    Renforcer la cohésion sociale du territoire, en accompagnant les demandeurs d’emploi et les personnes les plus exposées au risque d’exclusion du marché du travail en vue de leur accès ou de leur retour à l’emploi par des actions d’insertion ou de formation ;
    •    Garantir le caractère concurrentiel et loyal des marchés tout en assurant la protection et la sécurité du consommateur ;
    •    Prendre en compte les relations et conditions de travail comme facteurs de compétitivité économique ;
    •    Promouvoir et accompagner le dialogue social local dans un contexte de TPE/PME.
    L’organisation de la DIECCTE repose sur trois pôles et un secrétariat général :
    •    Le pôle économie, entreprises et emploi (pôle 3E) doit relever des défis particulièrement lourds, compte tenu des perspectives démographiques et de la situation très dégradée du marché du travail à La Réunion.
    •    Le pôle politique du travail (pôle T) joue un rôle important dans la prévention et le règlement des conflits collectifs du travail. Il garantit l’efficacité du droit du travail, assure un contrôle efficient de la réglementation et lutte contre le travail dissimulé. Il contribue également à améliorer les conditions d’emploi et de travail, ainsi qu’à réduire et à prévenir les risques professionnels. Il dynamise enfin la négociation collective et améliore les conditions du dialogue social, notamment au niveau des branches et des entreprises.
    •    Le pôle concurrence, consommation et répression des fraudes (Pôle C) vise à répondre aux attentes tant des pouvoirs publics que des consommateurs et des entreprises, en termes de fonctionnement concurrentiel et loyal des marchés ainsi que de conformité et de sécurité des produits.
    •    Le secrétariat général est en charge de la gestion des ressources humaines, des budgets, des relations sociales, de la performance et des études et des évaluations.

 
Lu 1178 fois




1.Posté par la lutte finale le 04/12/2014 16:31

la seule question qui vaille la peine, est de savoir si la Réunion va faire l'objet d'une intégration dans les préoccupations de certains services centraux, comme ceux de l'observatoire des prix (niveau ministère de l'économie, rien à voir avec l'OPMR).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >