MENU ZINFOS
Faits-divers

Suspicion de prise illégale d’intérêts : 5 mois de prison et 2 ans d'inéligibilité requis contre Nassimah Dindar


Nassimah Dindar, poursuivie pour prise illégale d'intérêts, est arrivée ce matin au palais de justice de Champ-Fleuri accompagnée de ses trois avocats qui ont d'emblée demandé la nullité de la citation avant que le débat sur les faits n'ait lieu. Le procureur a requis une peine de 5 mois de prison avec sursis et 2 ans d'inéligibilité.

Par Soe Hitchon sur place - Publié le Vendredi 5 Mars 2021 à 08:35

Nassimah Dindar, accusée de prise illégale d’intérêts dans l’affaire des "emplois familiaux", est défendue par un avocat parisien, Luc Brossollet, mais aussi par Me Djalil Gangate et le bâtonnier du barreau de Saint-Pierre, Me Normane Omarjee.

Ces derniers ont demandé, avant que les débats ne se tiennent, une nullité de citation. Les termes "'favoriser l’emploi' ne sont pas suffisamment précis pour pouvoir préparer la défense", a fait valoir Me Djalil Gangate. La citation ne serait donc pas assez précise.

Deuxième point de droit soulevé : Me Luc Brossolet affirme lui n'avoir pas eu accès à l'enquête de la Chambre Régionale des Comptes. Une enquête qu'il juge d'autant plus illégale. Selon son analyse, le magistrat financier n'avait pas le droit d'enquêter. Il s'agirait donc pour "détournement de procédure", la défense n'ayant pas accès aux éléments nécessaire pour défendre les droit de leur cliente. La CRC avait épinglé les faits en février 2018, pointant le recrutement "irrégulier des contractuels de droit public pour lesquels le besoin n’était pas avéré, en contournant les règles permettant l’information du conseil d’administration ou la publicité des vacances de postes". 

L'objectif du conseil de Nassimah Dindar : faire annuler la procédure. 

Pour le procureur Eric Tufféry, "une citation ne doit pas faire 40 pages non plus. On lui reproche une prise illégale d'intérêts. Pour le non respect du cadre d'emploi, ce serait devant le tribunal administratif ", lance-t-il. Le représentant de la société demande donc au tribunal de rejeter les demandes de nullité rétorquant que "la procédure judiciaire a été respectée" y compris au niveau du contrôle effectué par la CRC.

Hier déjà, le Bâtonnier Normane Omarjee avait demandé et obtenu une nullité de citation pour la défense de Cyrille Hamilcaro poursuivi pour complicité de détournement de fichiers.

L'incident a été joint au fond, c'est à dire que les magistrats ont décidé de juger les points de droit soulevé ainsi que les faits reprochés à la prévenue. 

Chacun se rejette la faute

À la barre, Nassimah Dindar a tenté d’expliquer les difficultés qu’elle a rencontrées. "Il y a toujours eu des dysfonctionnements", a-t-elle déclaré. Selon elle, ces difficultés étaient liées au tableau des effectifs, et même le colonel Loubry se retrouvait souvent "déstabilisé". "Il y avait énormément de problèmes", ajoute-t-elle. L’ancienne présidente du Conseil Départementale explique n'avoir jamais eu de bureau au SDIS et n’avoir eu aucun rôle dans les recrutements.

Nassimah Dindar a ensuite évoqué le rôle des deux agents en question. Concernant la femme de ménage, la femme politique explique qu'elle était agent de service durant deux ans au Conseil Départemental. Son contrat arrivant à sa fin, elle a demandé une "audience citoyenne" avec la présidente de l’époque. Face à cette mère célibataire en pleurs, Nassimah Dindar avait proposé de l’embaucher chez elle. C'est par la suite que la dame aurait postulé d'elle-même au SDIS. Mais selon le colonel Loubry, c’est Nassimah Dindar qui lui aurait demandé d'embaucher cette connaissance à la sortie d’un conseil d’administration, ce que la sénatrice nie.

Concernant le jardinier, également agent du SDIS, Nassimah Dindar assure que c'est lui qui a demandé du travail en plus. Comme rien n’était possible au sein du SDIS, elle lui aurait proposé un travail chez elle, avec des "chèques emplois service CESU payés et déclarés". Elle ajoute qu'il s'agissait de personnes qu'elle ne "croisait jamais" du fait qu'elle vivait seule et travaillait 12 heures par jour. 

Lorsqu’on lui rappelle que c’est le DRH qui a mentionné le recrutement "sur demande de l’autorité", la sénatrice répond "qu’il se trompe, ment ou protège quelqu’un". Selon un autre témoignage, c'est la présidente qui aurait remis le CV de l'agent aux ressources humaines. Ce à quoi elle répond que "c'est faux". L'agent lui-même a affirmé que c'est le SDIS qui l'aurait appelé suite à son rendez-vous avec elle pour qu'il signe un contrat. La sénatrice déclare ne pas savoir "pourquoi il dit un mensonge".

Lors de ses réquisitions, Éric Tufféry, le procureur de la République, a rappelé qu'il y a prise illégale d'intérêts lorsqu’une personne que l’on connaît personnellement est embauchée par son pouvoir dans une collectivité. Il rappelle également qu’il "n’est pas là juste pour faire tomber les politiques".

L'urgence aurait justifié le recrutement des deux agents, "mais quelle est l'urgence pour une femme de ménage et un jardinier dans un SDIS où c’est "le bordel", pour reprendre les termes de Nassimah Dindar, et où la masse salariale est déjà trop importante? demande-t-il. 

Au vu de tous ces éléments, le procureur a requis une peine de 5 mois de prison avec sursis et 2 ans d’inéligibilité. "Il n'y a que les peines d'inéligibilité que les politiques comprennent", a-t-il lancé. 

"Les choses étaient mal faites mais c’est plus simple de tout mettre sur le dos de la présidente, elle est là pour ça"
 
Du côté de la défense, leurs arguments reposaient sur les dysfonctionnements au sein du SDIS, notamment au niveau des ressources humaines, le manque de concordance entre les témoins et d’autres incohérences non négligeables tendant à prouver l’absence d’intention de la part de l’ancienne présidente. 
 
Concernant les témoins, les accusations proviendraient de "personnes en conflit avec elle", a souligné le bâtonnier Normane Omarjee. Des témoins, qui ne le seraient même pas selon Me Luc Brossolet. "Etre témoin, ce n’est pas simplement dire que l’on sait quelque chose, à savoir que c’est Nassimah Dindar qui a donné l’ordre, explique-t-il. Aussi, "a-t-elle proposé une candidature ? Imposé ? Pris part ? demande-t-il, on en sait rien". 
 
Un manque donc de témoignages dans un contexte chaotique avec 16803 contractuels au sein du SDIS. "Devait-elle vérifier toute publication de vacance de poste pour chacun d’entre eux ? Ce n’est pas possible et la loi ne l’oblige pas", ajoute l’avocat parisien. Un contexte si "bordélique" que la CRC avait commencé à effectuer un contrôle dès 2016, quelques mois avant que la femme de ménage ne soit embauchée au SDIS. "C’est assez maladroit de la part de Nassimah Dindar si cela était intentionnel, ironise-t-il. Les choses étaient mal faites mais c’est plus simple de tout mettre sur le dos de la présidente, elle est là pour ça". 
 
La conseillère départementale et sénatrice au casier vierge malgré son historique judiciaire et médiatique, sera fixée sur son sort le 13 avril prochain. 




1.Posté par almuba le 05/03/2021 12:06

Pourquoi les politiques ne vont jamais derrière les barreaux comme le commun des mortels ?
Toujours du sursis ou des peines aménagées.

2.Posté par Bernard rayeroux le 05/03/2021 09:07

c 'est trop peu depuis le temps qu'elle usé et abuse du système

3.Posté par Gepetto le 05/03/2021 12:07

La pinocchiote 974. On dit qu’elle se serait faite opérée 47 fois pour refaire son nez qui s’allonge après chacun de ses mensonges.

4.Posté par ousaouvadon le 05/03/2021 12:13

à quoi bon?
à mon avis, elle va être blanchie, ou écoper d'une amende / peine bidon.

alors qu'elle devrait pourrir dans un cachot pour le reste de sa vie.
idem pour hamilcaro.

5.Posté par papangue974 le 05/03/2021 12:14

un coup d'épée dans l'eau car il va y avoir appel ...

6.Posté par MT CRISTO le 05/03/2021 12:16

C'est une spécialiste de la magouille tout azimut. Opportuniste en politique pour se remplir les poches et non pour servir.

7.Posté par Le Jacobin le 05/03/2021 12:16

"Éric Tufféry, le procureur de la République rappelle également qu’il n’est pas là pour faire tomber les politiques."

C'est vraiment dommage Monsieur Le Procureur, car nous avons besoins d'un nettoyage au Karcher dans ce monde là à la Réunion.

Faut t-il faire appel à Paul Bismuth ?

8.Posté par Le Jacobin le 05/03/2021 12:23

Et elle ne rembourse pas ?

Dans le privé le chef d'entreprise aurait été obligé de passé à la caisse avec la CGSS au Cul.

Attendons le voix du Juge dans cette affaire !

Peut être qu'elle deviendra éligible de suite.

9.Posté par GIRONDIN le 05/03/2021 12:35

Moi je suis comme Gérald

Mon communiké:
"Je ne commente par définition jamais des décisions de justice, mais chacun sait l’affection, le respect que j’ai pour Mme Dindar, qui a été une grande présidente du département, qui en ces temps difficiles a évidemment mon soutien, mon soutien amical."

10.Posté par Rue la gare le 05/03/2021 12:38

Si elle avait rien à se reprocher
Pourquoi trois avocats à en croire que pour eux la case prison c est là honte
Si c était un citoyen lambda qui était à sa place qu' elle était là sanction
C est bien beau de vivre avec de l argent des contribuables comme certain président d association
Ou employer communaux

11.Posté par Virginia le 05/03/2021 12:39

Ah ah ah ah comme le rire de Virginia , la zot i perde zot temps , zot i TRAPPE pas moin ah ah ah ah .

12.Posté par muppets le 05/03/2021 12:43

Et l'excellente affaire de l'achat de sa maison du bas de la rivière, elle en est où au plan judiciaire ?

Et ce genre d'élue corrompue prétend continuer sa carrière politique.

13.Posté par PYMOS le 05/03/2021 12:52

Place maintenant aux syndicats et à ceux qui ont discriminés pour les audiences

14.Posté par zangoun le 05/03/2021 10:15

un peu fort de sa part de melanger la gouvernance du SDIS et une affaire privée où elle est jugée, pour avoir utilisé du soit disant personnel du SDIS à des fins personnelles. ces contractuels placés là politiquement qui n avaient pas leur mot à dire, de peur d être virer. Quand au bordel au ressource humaine, la faute à qui ?
vous aviez un directeur des RH dont on ne tenait pas compte de son avis, et qui est pour le droit, ni les organisations représentatives des perssonnels,ou le directeur . Aujourd'hui vous vous plaignez qu il y a du bordel. qui était la patronne de cette collectivité? vous. Et c est même vous qui devait faire regner l ordre si bordel il y a. mais comme vous êtes le mauvais exemple et la patronne......pendant ce temps cabri mange salade .

15.Posté par Batofou974 le 05/03/2021 13:19

Tous ces politiciens corrompus pour ne pas dire truands, ont encore le toupet de se présenter lors des élections. Notre loi française est plutôt contradictoire avec elle même et ça plait bien à ces énergumènes de politicards qui ont compris le système. Depuis le temps que j'entends des condamnations à droite et à gauche des hommes ou femmes politiques, eh ben à ma connaissance je n'en connais pas un qui a vraiment connu la prison et fait TOUT son temps. Pourquoi condamner si la peine ne sera pas observée. Tout ça c'est pour animer la galerie. En ce moment c'est Sarkozy, pareil même topo. Avec Balladur, 25 ans après on le condamne, c'est quoi ce bordel juridique en France. En revanche si t'es citoyen lambda, eh ben pas grand chose à attendre de cette loi...quoique ! Bref vous aurez compris " dolo si fey sonz" pour Nassimah, clique et compagnie. Le maire du Port c'en est où ? et la liste est longue; mais on les voit toujours sur la scène politique. Vraiment NAC (Nul A Chier) ces condamnations.

16.Posté par Dans Le Tranchées le 05/03/2021 13:29

«Il n’y a pas de fumée sans feu» 🔥 ... Si cette dame se retrouve dans cette situation, c’est qu’il y a eu une tentative d’escroquerie quelque part. Venant des politiques cela finit par devenir banal. Plus rien n’est étonnant, on dirait presque que l’escroquerie est un cursus obligatoire dans leur mandat, mais malheureusement ils finissent toujours par être sanctionnés. Dommage pour les électeurs qui croient en leur tête d’ange 😇 et qui leur donnent le «bon dié sans confession».

17.Posté par ti filou 974 le 05/03/2021 10:36

c'est sa la justice française et ne changera pas, justice à 6 vitesse

18.Posté par lor le 05/03/2021 13:43

et c est une sénatrice ! quel exemple !

19.Posté par boss974 le 05/03/2021 13:55

apel,cassation,europe,la vieille a des beaux devant

20.Posté par toto le 05/03/2021 11:01

les avocats tentent de sauver ces politiciens véreux coûte que coûte pour
moi ils se rendent complice de leurs clients c est intolérable .

21.Posté par ça moin ça le 05/03/2021 11:16

C est grave ce qu elle a fait elle ne mérite plus d être une élue de la république

22.Posté par CONtribuable le 05/03/2021 15:41

elle prend vraiment la population pour des cons!
pour elle, pas moins de 3 avocats!

avec ses manières de faire la gentille, voilà une politicienne dans toute son arrogance et dans la manipulation. il faut dire qu'elle manipule bien les couillons.

c'est jamais elle!!!! mais par contre pour encaisser la monnaie, là elle est là!
bientot elle va dire qu'elle est "misère" et qu'on la harcele!

elle fait vraiment pitié, ses poches sont trop lourdes, trop remplies!
Elle aura son diplome de championne de la manipulation.

23.Posté par Mwin la pa di le 05/03/2021 15:59

Quelle honte cette dame, vraiment c'est une honte et une menteuse. Comme pour le foyer de terre rouge elle n'est responsable en rien... C'est son mode de fonctionnement elle combine mais s'arrange de mouiller un administratif. Quand je pense que l'on à nommée cette dame à son poste actuel, quelle honte dans la caverne d’Ali baba que sont nos institutions.
Un conseil, si travaillez avec des politiques protégez vous car vous ne représentez rien à leur yeux sinon des coupables idéals... Car hommes de pailles c'est à dire que vous serez vite sur la paille...

24.Posté par ah,ahah, le 05/03/2021 16:09

Voyons elle est innocente puisqu'élue et réélue par des électeurs avisés!
Et en plus sénatrice donc innocente , forcément innocente!

25.Posté par Disaknapoudi le 05/03/2021 16:09

...avec les autres affaires qui l'attendent, elle va bénéficier de la "confusion" des peines, finalement zéro kalbass ! la peine a été calculée pour qu'après l'appel, la cassation, le conseil d'Etat, il n'y plus rien qui tient débout ! y a t-il complicité justice / politiques ? on est pas loin d'y croire. D'ici là Nassima aura alors 90 ans et aura perdu tous ses moyens de discernement. Mais la caisse pleine de pognon !

C'est juste affligeant pour le citoyen de base, le contribuable qui passe à la caisse à chaque fois !

Alé vol in mang ou va gout la séson : comparution immédiate, peine de prison ferme, obligation de se faire suivre par un psy, obligation de rembourser la victime au tarif européen, plus les dommages et autres intérêts, interdiction de fréquenter la rue d'habitation de la victime pendant vingt ans...

...et dire qu'il y a encore des électeurs qui vont voter pour elle aux prochaines départementales, c'est le délire construit et géré par nos politiques ! à qui le tour ? pour quand la suite ?

... et dire que le premier adjoint de sindni s'est allié à cette dame pour les départementales : c'est lamentable ! voter BLANC pour assainir cette classe politique.

Quand mettrons-nous fin à cette pièce de théâtre malsaine : même vu, on est pas pris !

26.Posté par Affaire à suivre le 05/03/2021 16:57

Comment fait N.Dinde pour payer 3 avocats alors qu'elle n'a pas de quoi s'offrir les services d'un jardinier et d'une femme de ménage?

27.Posté par Affaire à suivre le 05/03/2021 16:58

Comment fait Me Omarjee pour être efficace en défendant tous les escrocs Réunionnais? Il est sur tous les dossiers le type sérieux...
Ses clients sont vraiment cons...

28.Posté par Bonbay le 05/03/2021 18:05

Elle est trop mignonne pour ne pas faire de jaloux ses trois avocat maron aussi bon baisers de Dubaï.

29.Posté par klod le 05/03/2021 18:19

c'est comme pour bismuth , pas de "preuves factuelle" , juste un "faisceau d'indices" ………………

attendons le jugement dernier, pardon , le jugement final ……….

30.Posté par #lareunionnite le 05/03/2021 18:23

Élu = intouchable
(Et sans remboursement... )

1 pied zamal = 6 mois ferme !

31.Posté par Zarlor le 05/03/2021 18:33

Si la sofwa si, i bek pa Madame Dindar si lakol la zistis, ben i fo noute toute reyoné i dwa admètt' le bann' politik lé protezé et iminizé kont' toute domand' kondanasyon minm' si la prève lé la..
Mr Tuffery, mett'sa si la touss' pou au mwin 10zan..Et arète fé bef avek kreol souplé..

32.Posté par bob le 05/03/2021 19:43

C'EST TOUT ...ELLE MERITE LA PRISON !!! COMBIEN ON T'A PAYE TUFFERY ????

33.Posté par Association injustice 974 le 05/03/2021 21:07

BIEN FAIT POUR ELLE, DEPUIS LE TEMPS QU ELLE AURAIT DU ETRE CONDAMNÉE BRAVO AU PROCUREUR ERIC TUFFERY SUR LE DEPART DOMMAGE QU IL NE RESTE PAS C EST QUELQU UN DE DROIT IL L A ENCORE PROUVÉ , QUI VA LE REMPLACER ?
MAINTENANT ON ATTENDS L AUTRE AFFAIRE OU ELLE EST MÊLÉE.
APRES ON VEUT QU IL Y EST UNE ENQUÊTE SUR ANNETTE...
ASSOCIATION INJUSTICE 974
FACEBOOK INJUSTICE 974

34.Posté par Equité le 05/03/2021 21:32

Malheureusement nos élus péï ne brillent pas par leur probité quelques soit leur bord politique. Mais il est incompréhensible que certaine tête d’affiche face la Une de tous les médias locaux quand ils sont face aux juges et que pour d’autres ce soit le silence total. Comme si pour certains, il était interdit d’informer pour ne pas égratigner leur image préfabriquée. Exemple : Fin 2017 sous le coup de plusieurs plaintes pour harcèlement la maire de La Possession se fait voter une protection fonctionnelle illimitée pour faire payer tous ses frais de justice par la ville. Suite à un recours, la délibération est annulée par le Tribunal Administratif en avril 2019. Mais la maire de La Possession démontre tout le respect qu’elle a pour le tribunal en se faisant attribuer une nouvelle protection fonctionnelle en mai 2019. C’est cette deuxième délibération qui vient d’être à nouveau annulée par le Tribunal Administratif de Saint-Denis le 1er mars dernier. La question aujourd’hui est « va-t-elle encore oser bafouer la justice en se faisant revoter une 3e protection fonctionnelle » ? Avez -vous lu quelque part une ligne, un mot sur ce nouveau jugement du TA ? Si elle s’était appelée Dindar ou Robert, toute la Réunion serait déjà au courant.

35.Posté par Guétali le 05/03/2021 22:40

Lors de ses réquisitions, Éric Tufféry, le procureur de la République, a rappelé qu'il y a prise illégale d'intérêts lorsqu’une personne que l’on connaît personnellement est embauchée par son pouvoir dans une collectivité.
..................................
N'est-ce pas la majorité des embauches à la Reunion ?

Il attend quoi pour agir le proc....? Pourquoi que contre Nassimah D ?

36.Posté par Guétali le 05/03/2021 22:42

Elle va être condamnée sur des ouï-dire...?

37.Posté par TICOQ le 06/03/2021 07:31

Le métier d'avocat est décidément le job que je déconseillerai à mes enfants. Pour ce qui est de la malhonnêteté des politiques, ça donne envie de vomir. Le pire, comme toujours c'est que les gens continuent à voter pour ces rapaces.

38.Posté par TICOQ le 06/03/2021 07:32

L'avocat de Pablo Escobar était aussi corrompu que son patron.

39.Posté par dave974 le 06/03/2021 05:00

pourquoi prendre 3 avocats hors de prix si l'on se sait innocent🤔.
de toutes façons il n'y aura pas de condamnation forte.
encore de l'argent public dépensé inutilement.

40.Posté par SOMANKE le 06/03/2021 08:30

Drôle d’époque !!!
On gouverne au rétroviseur.....
Le passé est constamment convoqué pour occulter le présent et nous plonger dans la peur et la colère. Tout cela ne nous permet pas d’imaginer un avenir choisi et de jouir d’un présent pas si sombre (a bien y regarder).
En fait, c’est de notre liberté qu’il s’agit. Et à lire les commentaires, ça marche!
« Nous sommes en guerre » avait dit l’autre, autrement dit, circulez tout ça vous dépasse nous (trop fort pou ou) laissez nous vous libérer..........
Bon...!!!!!!

41.Posté par Giorgio le 06/03/2021 09:01

Pauvre Nassima....que 3 avocats ??avec 4 vous étiez relaxée !!

42.Posté par Emmanuelle HOARAU le 06/03/2021 12:17

je parie un oeuf de huit jours contre tout le thé de la Chine, qu'elle s'en sortira banche comme neige .

43.Posté par Mwin la pa di le 06/03/2021 16:59

Pourquoi classer cette info dans les faits divers et non dans Justice ?

44.Posté par pers/ILE BOURBON le 11/03/2021 08:33

certes -la justice des hommes tranche...
mais n'oublions jamais qu'il existe une LOI d'où l'on ne peut tricher, voler, acheter .....nommons là comme nous le voulons...qu'est ce que le grand MAITRE DE L'UNIVERS avait bien œuvré dans l'INTERET DE NOUS TOUS....

45.Posté par pers/ILE BOURBON le 11/03/2021 10:01

après tout, -classer cette affaire dans la rubrique faits divers- lé pas grave sa marmay, un ti proverbe créole y dit "fourmi y passe sous la terre domoune y connaît-;;;laisse le temps fait son affaire....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes