Politique

Suspension de 15 contrats PEC par la DIECCTE: Une décison "inadmissible et désinvolte" pour Jean-Hugues Ratenon

Mercredi 23 Janvier 2019 - 12:08

Suspension de 15 contrats PEC par la DIECCTE: Une décison "inadmissible et désinvolte" pour Jean-Hugues Ratenon
Dans un courrier adressé au Préfet de La Réunion, le député de la 5e circonscription Jean-Hugues Ratenon interpelle ce dernier sur la décision de la DIECCTE de suspendre des contrats PEC que devaient bénéficier 15 demandeurs d'emploi pour exercer au Groupement pour l'insertion des personnes handicapées (GIHP). Pour le parlementaire, le comportement de la DIECCTE est "inadmissible et désinvolte", qui a suspendu ces contrats la veille de leur signature.  
 
Monsieur le Préfet,

J’ai été alerté par des représentants syndicaux au sein du GIHP sur des recrutements qui n’auraient pas été fait.

15 demandes de PEC auraient pourtant bien été validées par Pôle Emploi et les bénéficiaires devaient signer leur contrat ce jour 23 janvier pour débuter le 25 janvier. Or hier, 22 janvier, toujours selon ces représentants syndicaux, la DIECCTE aurait demandé à Pôle Emploi de suspendre ces contrats sans explications !!!

Si cela s’avère exact, ce serait une décision incompréhensible et cavalière d’autant que selon le bilan que vous avez-vous-même dressé il y a quelques jours : sur les 1000 contrats supplémentaires débloqués en novembre dernier : 778 ont trouvé preneurs, 222 sont restés non attribués.

Je trouve scandaleux déjà que dans un département avec un taux de chômage record, on n’arrive pas à créer des postes pour des personnes qui souhaitent travailler. La DIECCTE a également un comportement inadmissible et désinvolte pour suspendre ces contrats la veille de leur signature. Imaginez la grande déception de ces demandeurs d’emplois qui se réjouissaient déjà de pouvoir travailler et d’avoir un salaire à la fin du mois. Est-ce que la gestion humaine a encore sa place dans les administrations réunionnaises ? Nos demandeurs d’emplois ne sont pas des robots avec lesquels on peut se permettre de jouer.  

Une décision irréfléchie aussi et lourde de conséquence pour le GIHP qui va se retrouver en manque de moyens pour satisfaire les besoins des ayants droits à la rentrée.

Aussi Monsieur le Préfet, je vous saurais gré d’intervenir et de débloquer ces contrats et de bien vouloir m’en tenir informé.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer Monsieur le Préfet l’expression de mes salutations respectueuses.
NP
Lu 3148 fois




1.Posté par Tijean le 23/01/2019 13:48 (depuis mobile)

Et Ratenon au lieu de crier il devrait expliquer que ce sont les entreprises qui créent des emplois. La misère des uns c'est son fond de commerce.

2.Posté par marc le 23/01/2019 14:26

c'est lui qui est scandaleux, avec son foulard. est il compétent ? non . est il capable de proposer quelque chose de sensé ? non . est il capable d'aller au dela des clivages politiques, au lieu d'être clivant (car insoumis donc très soumis à son chef d'extrème gauche) ? non bien sûr. donc à quoi cela sert il de parler pour ne rien dire, comme toujours

3.Posté par Le boss le 23/01/2019 14:32 (depuis mobile)

Enfin la dieccte commence a ouvrir les yeux sur cette association et son directeur souprayenmetry qui se croit tout permis

4.Posté par Manu le 23/01/2019 15:52 (depuis mobile)

Les contrat pec me ratenon sont dirigé commandé par les politique qui les distribue au militants famille le lol emploie vérifie que éligibilité de la personne les maire ou collectivité territoriale .donc emploie politique..

5.Posté par licenciée en colère le 23/01/2019 16:00

et tous ces cdi qui ont été licenciés au gihp, qui en parle ?

6.Posté par Messager le 23/01/2019 16:39

Monsieur RATENON

Avant d'attaquer la DIECCTE allez voir ce qui se passe au GIHP. Depuis Février 2018 il y a eu plus d'une trentaine de licenciements si les salariés ne vont pas dans le sens de la Direction. Cette Association utilisait a outrance les contrats aidés sans aucune embauche à la fin des contrats. Avez vous oublié la grève de la Faim d'une salariée pendant 14 jours. Les heures complémentaires non payées, un salarié qui à tenté de mettre fin à ses jours et j'en passe. Pour ma part il est temps que les choses bougent et je dis que la DIECCTE doit continuer son travail dans ce sens. Aujourd'hui pensez vous qu'il soit normal qu'une Association reste fermée (les bureaux de la Direction) quand le Président et son Directeur sont peut être hors département où en vacances !!!! Une seule salariée qui assure ses heures de travail pendant que les autres apparaissent et disparaissent. Il y a eu un licenciement pour faute grave d'un salarié en lui reprochant d'avoir cassé un pare brise, c'est d'une abération Monsieur RATENON et j'en passe des motifs bidons. Aujourd'hui il faut que la Justice ouvre une enquête car il faut arrêter d'abuser. Le siège de cette Association est vétuste, les toilettes ne sont pas nettoyées même les bureaux, il y a eu des photos de prises par un contrôleur d'intermetra.

7.Posté par Yab le 23/01/2019 16:39 (depuis mobile)

C'est qui Jean Hugues Ratenon ?

8.Posté par Leonardevincui le 23/01/2019 16:47 (depuis mobile)

Yo, Ratenon blablate plus qu''il agit, continue cogiter, brayer, le saint esprit du paradis vous attend.Venez dans mon royaume Her Ratenon, buvez ceci est mon sang, mangez ceci est mon Corp, touchez pas ceci est mon culYab Yvelines

9.Posté par cita le 23/01/2019 16:57

Hello,
Encore le GIHP en question. Près de 30 licenciements pendant l'année 2018, seul motif : faute grave. Le président passe son temps à licencier les salariés en CDI temps partiel pour les remplacer par des contrats aidés. GIHP, c’est le Président qui est responsable du personnel, aucun diplôme dans le domaine, aucune compétence. Pendant des années, le GIHP a profité de subventions des contrats aidés, pratiquement pas de contrats pérennes. En novembre 2018, une grève des salariés, pour dénoncer les conditions de travail. Rien n’a changé le Président passe plus de temps en procédures de licenciement pour faute grave que de s’occuper des conditions du personnel. Il n’en n’a rien à foutre, mais il ne peut pas quitter son poste, imaginons que le futur président est un homme intègre, il va découvrir la marmite… Mon dieu, il faut qu’il ait les reins solides. Le Directeur du GIHP, serait payé à plus de 12000€ par mois, avantages nombreux, voyages, frais d’essence 1000€ deux CDI temps partiel juste pour les frais d’essence etc… Monsieur RATENON, vous êtes sans doute de bonne foi, renseignez-vous un peu plus, vous avez les moyens vous êtes député. Ou bien découvrez la marmite. Bonne chance. La DIECCTE connait mieux que vous le dossier du GIHP.
Good bye.

10.Posté par Garde pas zot le 23/01/2019 17:21 (depuis mobile)

Pour information, les personnes qui ont été en grève en Novembre même pas 10 était toujours salarié au GIHP sur 130 salariés c’est à se poser des questions sur eux... le reste était leurs familles ou autre pour faire le tas devant le bureau

11.Posté par licenciée en colère le 23/01/2019 17:45

BRAVO cita, tout est dit !!!!!!!!!!!!

12.Posté par MISTY le 23/01/2019 18:07

Post 10
Seulement en lisant votre post montre que vous êtes du côté de la Direction et certainement avec un salaire de misère même en dessous de la durée légale. Lisez le post 9 tout est vérité. Sachez que votre tour viendra pour prendre la porte. a bon entendeur salut !!!!!

13.Posté par batofou le 23/01/2019 20:56

allez à la baston avec votre boxeur favori !

14.Posté par vérité le 23/01/2019 21:48

il fait le gros zozo, et , lu sar gagne galop avec son foulard rouge , lu lé pu simple ce gard ,il aime se mettre en avant devant les médias , mais en tant que député il n'a jamais occupé sa circonscription dommage pour les életeurs de la 5ème.

15.Posté par gilet rouge le 24/01/2019 03:53

IL DEVRAIT TOUS LES EMBAUCHER AVEC SES INDEMNITÉS AU LIEU DE CRIER POUR SE FAIRE REMARQUER IL DEVRAIT ALLER AU FOND DES CHOSES LE POURQUOI DU COMMENT ET DÉSAVOUER SON CHEF QUI QUI DONNENT DES FAKES NEWS DANS UN SEUL BUT RESTABILISER LA RÉPUBLIQUE ET S EMPARER DU POUVOIR QUE LES ÉLECTEURS LUI ONT REFUSE NE FEREZ T-IL PAS MIEUX DE COOPÉRER AFIN QUE LA RÉPUBLIQUE AILLE MIEUX.

16.Posté par Medicosocial et truelles le 24/01/2019 04:28 (depuis mobile)

3.
+1000000000

17.Posté par Lucky Luciano le 24/01/2019 05:59 (depuis mobile)

Et pour les quarantaines de personnes qui travaillaient dans les paillotes et qui sont au chômage dont Mr Ratenon à soutenu les énergumènes qui on permis leur destruction ça lui pose aucun problème !!! Un vrai rigolo et aucune conscience surtout

18.Posté par J M H le 24/01/2019 10:35

monsieur le député, votre combat pour l'emploi est louable. mais dans cette entreprise (parole d'ancien salarié) ce n'est pas de l'emploi mais de l'esclavagisme.
j'arrivais chez moi le soir à 19h00 après avoir commencé un circuit à 5h00 du matin. il arrivait que je pouvais me reposer dans la journée mais pas toujours. la plupart du temps après les circuits scolaires les chauffeurs enchaînent avec les circuit dits de vie quotidienne. là on transportait les adhérents. et encore quand ils plaisaient aux responsable d'antenne.
Du temps ou je travaillais au GIHP, plus de 90% de l'antenne ou j'étais étaient des CAE CUI. bien sur quand on entre on nous fait miroiter une possible embauche. mais bien vite on comprend qu'il n'en sera rien.
les personnes qui arrivent ne sont pas formées au début mais près d'un an plus tard (parce que le CAE CUI imposait un volet formation) et encore des formations très théoriques qui n'avaient rien à voir avec la réalité du métier.
Le management quand à lui tant au niveau de l'antenne que de la direction générale c'est ordre et contre ordre et surtout aucune visibilité ne serait ce que sur la semaine. tout la veille pour le lendemain. d'ailleurs à l'époque la pauvre secrétaire d'antenne ne savait plus ou donner de la tête tellement les travaux de fond (qui demandent parfois plusieurs semaines) étaient réclamés à la dernière minute. Au niveau de la direction générale, les employés étaient infantilisés. Il n'était pas rare que ceux qui étaient convoqués se fassent crier dessus (je l'ai entendu une fois quand les responsables d'antenne étaient tous dans le bureau on aurait dit un père qui crie sur ses enfants mais monsieur le directeur nous sommes dans une relation d'adulte a adulte et combien même il existe une relation de subordination rien ne vous permet de crier sur les employés).
les heures supplémentaires ne sont pas payées mais récupérées. alors la c'était encore une bonne blague parce que le mode de calcul était si bien fait dans l'avantage de l'entreprise qu'il était impossible de récupérer ne serait ce qu'une heure !
et je ne parle pas de la propreté douteuse de l'antenne ou j'étais (en deux ans les déchets se sont amoncelés dans un véhicule hors d'usage) les toilettes dans un état déplorable (jamais nettoyées) et comble du luxe non accessibles aux personnes à mobilité réduite.

durant ces dernières années il y a eu une politique de recrutement en CDI (temps partiel et CDI de mission) mais ces derniers se font licencier à tour de bras ces derniers temps. 40 licenciements ces derniers mois remplacés par des contrats aidés. bien sur licenciement pour faute histoire de na pas avoir un centime à verser en indemnités.
jusqu'où cela va t'il durer ?

Et demain matin si on se voit par Dieu seul sait quel miracle proposer un emploi et qu'on ne veut pas a cause de l'ambiance sociale qui y règne c'est encore nous les demandeurs d'emploi qui risquons la sanction ?
grève de la faim, licenciement du DRH (après avoir licencié la DRH précédente) départ du responsable du parc, départ de la comptable, départ de l'assistante de gestion, départ d'une responsable d'antenne.
tous les cadres et les anciens quittent peu a peu le navire. il doit y avoir une raison non ?

19.Posté par Beber974 le 24/01/2019 11:06 (depuis mobile)

Un sacré bonhomme ce Ratenon?_il saute sur tout ce qui bouge...mais est ce la bonne méthode? L''avenir nous le dira....A force de s''eparpiller, la chute risque d''être brutale.





20.Posté par Adeline le 24/01/2019 12:54 (depuis mobile)

Y’a des gens ki veule travaillé mais avec toute cet bana pour fait zot grève de merde zot courrier zot i fait pou intel
Direction le oblige occupe zot prudhom Pcke bana le pousse par un boug orgueilleux

21.Posté par Adeline le 24/01/2019 12:55 (depuis mobile)

Et La na deux trois i gaine pu prend délégation pour aller coiffer et manucurer,là bas n’importe ki peut rentre défenseur syndicale alors que zot connais pas défend à zot même

22.Posté par Totoche le 24/01/2019 17:33

Oula Jean Hugues la pété!

23.Posté par le boss le 25/01/2019 20:23

JMH a bien resumé la situation du GIHP
soutien bien zot directeur adorée quand va languette a zot parce oui lu va languette a zot
sera nous va rire a ce moment la band tas creveur c un boug qui pense a lu tout seul au cas ou zot lavai pas compris zot tour va vnir et plus vite que zot i croit

24.Posté par president le 25/01/2019 20:30

un president qui prend des employés et des vehicules pour ses besoins personnels ou va t on ?
et c est lui qui ose parler d abus de biens sociaux faudrait commencer a montrer l exemple monsieur le PRESIDENT et payer votre transport pour aller a l aeroport ( direction madagascar ou le gihp n existe pas )..........

25.Posté par zot tour va venir le 26/01/2019 07:42

Oui J M H, le boss et president, il faut que ces gens là payent car leurs profits a que trop duré. Comment pouvez-vous profiter ainsi des pauvres personnes qui travaillent pour vous et surtout comment-osez vous dire à ces personnes qu'ils sont obligés de faire ça ? Il y a longtemps que l'esclavage est fini. N'oubliez pas cher président du gihp, le directeur vous laissera tomber comme une grosse Merde

26.Posté par zot tour va venir le 26/01/2019 08:27

Oui J M H, le boss et president, ça a que trop duré tous leurs profits, et la façon dégradante qu'ils ont à traiter leurs employés, il y a longtemps que l'ESCLAVAGE est fini. Cher président, vous serez seul dans vos déboires car personne ne sera à vos côtés quand le couperet va tomber;

27.Posté par chaffar le 28/01/2019 18:27

Lo présidan GIHP avek 350 éros o moi, li voyaz, a croir li lé capab mitipli l'arzan. Ek 350 éros, li lé touzour dan lavion pou madasgascar sirtou la ba li fé lo for, li frékent. Sa in bon gestioner, avek 350 éros li pé dépans 3500 éros. i paré lo gran présidan la frans i cont embos a li kom minis dé finans; Zilet zaune pani problem, la frans lé sové. Présidan GIHP isar sove toute di mou.anfin un bon nouvel. na lontan ni attane sa. GIHP reynion le tro bien zéré, lé normal son présidan i pé ete minis dé finansde a frans entié. sa va fait di bien la reynion. Jésus la miltipli qé ti pin.
viv la reynion viv la frans. lir sa i fé di bien anfin larzan i sar koul à flo.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 11:27 Ste-Marie : Richard Nirlo entendu par les gendarmes