MENU ZINFOS
Economie

Surendettement des particuliers à La Réunion: Des dettes de la vie courante dans 81 % des cas


L’Institut d’Émission des Départements d’Outre-mer de La Réunion publie le bilan 2021 de la commission de surendettement des particuliers du département. La typologie de l’endettement pour le département fait apparaître que des crédits à la consommation sont présents dans 56 % des cas ; des dettes de la vie courante dans 81 % des cas et, dans 50 % des situations, des dettes de loyer ou encore des crédits immobiliers dans 8 % des cas.

Par N.P - Publié le Jeudi 10 Mars 2022 à 10:23

La commission de surendettement des particuliers de La Réunion de l'IEDOM livre ses chiffres pour l'année 2021.

Au niveau national, la tendance à la baisse des dépôts de dossiers de surendettement s’est poursuivie en 2021

En 2021, 120.968 situations de surendettement ont été soumises aux secrétariats des commissions de surendettement de France métropolitaine, soit une hausse de 11,2 % par rapport à 2020, année cependant atypique en raison du contexte sanitaire. Cependant, par rapport à 2019 (143.059), la tendance à la baisse constatée depuis 2015 se poursuit.

A noter que 12.118 demandes, soit 10 % du total, ont été déposées en ligne : en effet, depuis le 7 décembre 2020, la Banque de France offre la possibilité de déposer son dossier, de façon sécurisée, dans un espace personnel.

Cette tendance se confirme également à La Réunion. 1204 dossiers ont été déposés en 2021 contre 1101 en 2020 (et 1292 en 2019), soit une progression des dépôts de 9,4 % par rapport à 2020, année atypique en raison du contexte sanitaire et notamment des périodes de confinement mais constitue une baisse de 6,8 % par rapport à 2019.

Les points marquants de 2021

En 2021, la proportion des redépôts se situe à 27 % contre 44 % au niveau national.

Cet indicateur est particulièrement suivi dans le cadre de la recherche systématique de solutions pérennes en vue de régler la situation de surendettement.

Comme les années précédentes, les mesures pérennes représentent une part élevée des dossiers traités (70 % en 2021), la commission étant toujours confrontée à des redépôts dus à une modification de la situation des surendettés (perte d’emploi, baisse des ressources, changement dans la situation familiale, par exemple).

L’insolvabilité totale ou partielle des personnes présentant un budget structurellement déséquilibré est également source de redépôt.

94 % des déposants bénéficient d’une décision de recevabilité

Une faible proportion de dossiers n’est pas retenue par la commission. Il s’agit de dossiers déclarés irrecevables pour des motifs tels que l’absence de surendettement ou l’inéligibilité du débiteur à cette procédure qui est réservée aux particuliers.

Les personnes propriétaires (ou en cours d’acquisition) de leur résidence principale représentent 11,5 % des dossiers recevables. Ces dossiers font l’objet d’une attention toute particulière afin de permettre la conservation du bien immobilier résidence principale dans un maximum de cas.

43 % de ces dossiers sont orientés vers la procédure de rétablissement personnel (soit un effacement total des dettes) contre 39 % au niveau national.

Cette procédure est envisagée lorsque le débiteur ne dispose d’aucune capacité de remboursement au moment de l’étude de son dossier et que sa situation financière n’est pas susceptible d’évoluer favorablement à terme (situation irrémédiablement compromise).

La typologie de l’endettement des dossiers recevables évolue peu au fil des ans

Cette typologie a guère évolué depuis plusieurs années : les dossiers déclarés recevables concernent majoritairement des personnes ne vivant pas en couple, âgées de 35 à 54 ans, locataires (67 % des cas) et, dans plus de 72 % des cas, sans activité rémunérée (chômage, retraite, congé maladie longue durée, invalidité…). Par ailleurs, dans 61% des dossiers, la capacité de remboursement s’avère inférieure à 0.

En 2021, la typologie de l’endettement pour le département de La Réunion fait apparaître que des crédits à la consommation sont présents dans 56 % des cas, des dettes de la vie courante dans 81 % des cas et, dans 50 % des situations, des dettes de loyer. Enfin des crédits immobiliers sont présents dans 8 % des cas.

Par ailleurs, l’endettement moyen des déclarations de surendettement s’élève à 14.500 € en 2021 contre 16.000 € en 2020 et 15.000 € en 2019. Enfin, le nombre moyen de dettes par dossiers est de 4.




1.Posté par lavérité le 10/03/2022 11:37

avec 3 ou 4 loto rutilantes dan la kour, il ne peut en être autrement, et j'oublie les Iphone dernière génération.. L'indispensable quoi !!!

2.Posté par cheche le 10/03/2022 11:37

Normal on veut peter plus haut que son cul...on s,achete des grands ecrans de tele a 800/1000€, un ipad pour chaque enfant et une voiture neuve a credit pour frimer..sans songer aux lendemains qui dechantent et ses surprises (maladie,perte d'emplois,divorces,..) et on bouffe au macdo

3.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 10/03/2022 12:24

Ils ont bien raison! Aujourd'hui mieux vos être en mode surendettement plutôt que d'avoir un capital en banque vu l'inflation galopante

4.Posté par Radical le 11/03/2022 02:59

Facile de juger pour certain on dirait .

5.Posté par C''''est la vérité le 11/03/2022 11:00

N'en déplaise au post 4, le constat établi par les deux premiers commentateurs est malheureusement une triste réalité sur l'île.
Plutôt que de se voiler la face et de s'offusquer, il suffit simplement d'ouvrir les yeux. À la Réunion, beaucoup vivent au-dessus de leurs moyens. Par jalousie envers son voisin et faire comme lui ou bien pour paraître, faire le beau devant la famille et les amis, les gens n'hésitent pas à rouler (voire parader) dans des voitures hors de prix (regardez sur nos routes la quantité de SUV, de grosses cylindrées, de berlines allemandes rutilantes), à s'équiper du téléphone portable dernier cri, à changer de canapé, de frigo ou de TV (là aussi, regardez les tas d'ordures et de cartons d'emballage qui jonchent les trottoirs, notamment dans les cités).
Ajoutez à ça l'abonnement complet aux chaines payantes, les vêtements de marques de la tête aux pieds y compris pour les enfants (il faut surtout pas être has been hein).
Mes parents m'ont toujours appris à gérer, à ne pas dépenser plus que ce que je gagne.
On arrête pas de nous marteler qu'une grande partie de la population réunionnaise vit en-dessous du seuil de pauvreté mais c'est vraiment pas ce que je constate dans la vie de tous les jours. Les voitures sont toujours plus récentes, plus grosses, plus puissantes, les caddies débordent toujours autant (promos ou pas), les boutiques d'opérateurs téléphoniques sont toujours aussi bondées.
Comment peut-on acquérir des véhicules aussi chères quand on vit en HLM (quand c'est pas dans une case en tôle) et/ou qu'on perçoit le RSA?
Tou sa po fé le dentelle é mange la po patate en fin de mois?

6.Posté par Maria le 11/03/2022 11:10

dans 95% des cas les surendettés roule en 206 hdi ou en seat tdi acheter 10 fois sa valeur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes