Société

Suppression des TP à l'Université : Le syndicat étudiant UNI réagit

Mercredi 20 Septembre 2017 - 15:52

L'UNI (Union Nationale Interuniversitaire) Réunion a réagi sur la suppression des Travaux Pratiques en première année à l'Université via un communiqué de presse:


"Les étudiants paient encore une fois l’immobilisme de l’UNEF Réunion. Le 18 septembre nous avons appris par voie de presse que la gouvernance universitaire avait pris la résolution d'entériner une décision actée par l'ancienne mandature visant à supprimer les TP (travaux pratiques) pour les premières années des filières scientifiques ainsi que l’allégement des TD (travaux dirigés) pour la filière AES (Administration Economique et Sociale).

Nous déplorons que la représentation syndicale étudiante déjà en responsabilités à l’époque soit restée silencieuse et inactive face à ce choix dicté par des motifs purement économiques au détriment des aspects pédagogiques qui devraient être une priorité en matière de politique de l’enseignement.

Nous déplorons l'impact négatif de ces décisions sur la qualité des enseignements dispensés par l'Université de la Réunion pour les filières concernées. La première année est une année de transition entre le monde de l’enseignement secondaire et le monde universitaire.

Concernant les filières scientifiques, il semble bien compliqué d'envisager s'agissant pour l'exemple de la chimie, une approche purement théorique non confrontée à une matérialisation pratique des savoirs enseignés. Nous risquons de faire face à des problèmes d'orientation sans précédent en cas de mauvais choix dans le cursus initial.

L'Université de la Réunion souffre déjà d'une mauvaise presse liée au taux de réussite en L1 : pour rappel avant dernière au classement national des Université française, l'UNI Réunion se questionne de l'efficience de ce nouveau dispositif et condamne l'immobilisme de l'UNEF sur ces questions qui vont impacter directement les étudiants réunionnais qui pour beaucoup sont déjà les sinistrés d’un système éducatif local à la traîne".
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 2189 fois



1.Posté par BELLETHEET le 20/09/2017 15:56

Enfin une organisation qui se saisi des vrais problèmes des étudiants à la Réunion. Pour nous étudiants de sciences la fin des tp c'est vraiment inconcevable...

2.Posté par juliette noury le 20/09/2017 15:59

Ben oui a part se dandiner dans la rue L'UNEF ne se positionne jamais dans l'intérêt des étudiants. Merci d'apporter une vision novatrice nécessaire dans ce milieu du syndicat étudiant

3.Posté par Kilian le 20/09/2017 15:59

Enfin je suis content de cette position pour 2 raisons

L'UNI revient enfin sur l'université !
la regne dictatorial de l'UNEF va enfin cesser

4.Posté par lekip bary le 20/09/2017 16:00

a oui enfin je me demandais si quelqu'un allait enfin réagir sur cette problématique. Ou est l'UNEF aux abonné absent...a part venir faire les zoizos en période éléctorale ou grater des poste à droite à gauche par copinage que font ils réellement pour défendre nous les étudiants de la réunion

5.Posté par fifa le 20/09/2017 16:05

L'UNI le syndicat au service des etudiants

6.Posté par Renaudeau le 20/09/2017 16:17

Merci de défendre les interets des etudiants !!!

7.Posté par GIRONDIN le 20/09/2017 16:23

N'importe quoi.
Il faudrait supprimer la 1ere année !

8.Posté par Ophélie le 20/09/2017 16:36 (depuis mobile)

L''UNEF majoritaire depuis des années et rien ne change...

9.Posté par usager le 20/09/2017 16:36

une question tout de même : il se dit que les TP sont supprimés depuis trois ans à l'initiative de l'ancienne présidence de l'université et que l'actuelle ne fait que l'entériner. A vérifier bien sûr mais si c'est vrai, pour quoi n'en parle-t-on que maintenant? Et où étaient l"UNEF et l'UNI il y a trois ans?

10.Posté par Usager réponse le 20/09/2017 18:08 (depuis mobile)

Post 9 l'UNI vient tout juste de renaître à l'université.

11.Posté par L'étudiante le 20/09/2017 19:43 (depuis mobile)

Comme beaucoup d'étudiant je dis ENFIN ! L'Uni de retour est une bonne chose pour La Défense des étudiants. Marre de l'UNEF et des alcoolo de la FER

12.Posté par usager le 20/09/2017 20:18

post 10
Merci pour la précision. Tout cela semble tellement surréaliste ! Mais il est vrai qu'il s'en passe de belles du côté de l'université! Ma question demeure pour l'UNEF : où sont-ils depuis la suppression des TP?

13.Posté par polo974 le 21/09/2017 07:51

et si on supprimait la prime de vie chère afin de pouvoir créer 50% de postes d'enseignants en plus ? ? ?

14.Posté par JeanJean le 21/09/2017 09:28

Je suis un ancien (très très ancien) étudiant de l'Université de la Réunion, en facultés de sciences. Ce sont surtout les TP (chimie, physique, informatique...), bien plus riches et intéressants que ceux du collège et du lycée -qui soit dit en passant disparaissent eux aussi de plus en plus- qui m'ont fait réellement apprécié ces disciplines jusqu'à en faire aujourd'hui mon métier. Je trouve vraiment dommage une telle décision, basée essentiellement sur des raisons purement économiques, qui pénalisent surtout les étudiants locaux qui n'ont pas l'envie, l'opportunité ou tout simplement les moyens de partir suivre des études ailleurs. Déjà que sur le plan des résultats l'Université de la Réunion était en bas de tableau, là, on sera hors tableau tout en bas de la page.
Je dis bravo à ce syndicat étudiant de défendre les intérêts des universitaires. Tous UNI !

15.Posté par Rien de nouveau le 21/09/2017 11:33

Comme d'habitude, encore une récupération politique d'un groupuscule de faux étudiants qui, comme l'UNEF, ne se battent que pour le pouvoir. Ils auraient fait la même chose, ils s’entraînent juste a la langue de bois pour une futur carrière politique c'est tout. Ils n'ont jamais rien dit par le passé mais maintenant que le sujet semble préoccuper plus de monde, bizarrement la ils arrivent au galop.
Ce n'est pas un hasard si de moins en moins d'étudiants s’intéressent aux "associations" étudiantes, ils ont les même stratégies que nos politiques.
Juste ridicule.

16.Posté par usager le 21/09/2017 15:05

on vit quand même une époque formidable : on est prêt à faire des manifs pour surfer, pour des sens de circulation modifiés, pour tout et rien mais personne pour défendre les jeunes, pour se mobiliser pour leur avenir! On bloque des routes pour un pet de travers, radio commérages est saturée d'appels pour le moindre petit événement mais rien pour nos jeunes qui sont livrés à eux-mêmes. Ils sont pourtant l'avenir du pays, non? Les instruire, les former c'est un devoir ! Les abrutir de télé poubelle, de smart phones c'est avec ça qu'ils construiront le futur de notre pays? Pourquoi on les sacrifie? A qui profite le crime?

17.Posté par un_prof_à_la_retraite le 22/09/2017 14:08

Mais que fait le CREFOM pour favoriser la réussite de nos étudiants? L'avenir de notre île?
Le CREFOM, qui pendant plus d'un an a bataillé pour qu'une universitaire nantaise ne vienne pas dispenser des cours de qualité à nos étudiants!
Que font-ils pour améliorer les conditions d'apprentissage à l'université de La Réunion?
Mais oui, que fait le CREFOM?
Pourtant des bruits courent sur le recrutement d'une autre candidate d'origine métropolitaine, étudiante de Madame Combeau pour prendre la relève de Sudel Fuma. Rien, pas un bruit, pas un geste! Pourtant le concours pour ce recrutement ne s'est pas déroulé dans les règles!
Ben, oui le nom de la lauréate était connue avant la parution du poste et la directrice de thèse de cette dernière participait au jury! C'est peut-être le seul moyen pour certains d'arriver au résultat souhaité! Une lauréate qui avait pourtant échoué au concours de recrutement précédent... même pas classée!
Mais que fait le CREFOM? N'y avait-il pas des étudiants réunionnais pour occuper ce poste? Tout d'un coup l'argument " à compétence égale, préférence régionale" retombe comme un soufflé.. Mais peut-être que cette fois-ci, les quelques enseignants du département d'histoire n'ont pas eu besoin de la publicité du CREFOM...une petite affaire rondement menée en catimini: rien de plus efficace!
Que font les médias? Rien sur ce nouveau recrutement pour préparer le remplacement de la Nantaise dans la presse?
Ah, peut-être qu'elle ne vient pas de Nantes et que du coup, c'est moins vendeur!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter