Politique

Suppression de l'indexation sur les primes du personnel hospitalier : David Lorion écrit à la ministre de la Santé

Mardi 15 Mai 2018 - 11:27

Le député réunionnais David Lorion a adressé à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, un courrier en faveur du personnel hospitalier sur la question de la suppression de l'indexation sur les primes :


Suppression de l'indexation sur les primes du personnel hospitalier : David Lorion écrit à la ministre de la Santé
Madame la Ministre,

Permettez-nous d’attirer votre attention sur la situation administrative et financière à laquelle est confrontée une partie des agents du personnel hospitalier de La Réunion.

La loi du 3 avril 1950 portant sur les conditions de rémunération et les avantages dans les départements d'outre-mer a permis à de nombreux agents de bénéficier d'une majoration de traitement de 25 %. S'y ajoute, depuis un décret du 22 décembre 1953, prévoyant, notamment pour La Réunion « un complément payé à sa contre-valeur en monnaie », c'est-à-dire le franc CFA, monnaie qui avait cours dans l'île jusqu'en 1975.

Puis, un décret du 15 mars 1957 a porté ce complément à 10 % et a institué un index de correction visant à couvrir le risque de dévaluation de ce franc par rapport au franc métropolitain.

Par décret du 22 juin 1971, cet index a été étendu à l'ensemble de la rémunération, soit une majoration totale du traitement brut de base d'un agent affecté à La Réunion de 53,63 %.

Selon un rapport public annuel rendu en février 2015 par la Cour des Comptes, les magistrats considèrent que cet index de correction précité, n'a plus de base légale depuis l'abandon du franc CFA, soit le 1er janvier 1975. Cette irrégularité juridique avait déjà été soulignée dans une communication du Procureur général près la Cour des Comptes adressée le 29 juin 1989 au Ministre d’État, Ministre de la Fonction Publique et des réformes administratives. Cette alerte était restée sans suite.

La décision de supprimer l'indexation sur les primes de ces agents, décidée de manière arbitraire, va générer une incidence économique importante sur La Réunion et d'une manière générale sur les Départements d'outre-mer. Cette décision si elle est appliquée, entraînera une diminution salariale, et de ce fait, une perte de pouvoir d'achat pour un personnel déjà confronté aux difficultés de la profession (manque d'agents, horaires à flux tendus, visibilité financière aléatoire).

Il est indubitable que cette suppression de l'indexation sur les primes doit être circonscrite dans un dispositif législatif. En premier lieu, les agents qui bénéficient actuellement de ce complément de rémunération pourront continuer à le percevoir sur une base légale. En second lieu, il sera nécessaire d’apporter à ce personnel hospitalier, de nouvelles dispositions législatives pour l'avenir.

Face à cette situation, nous sommes unis et solidaires contre cette décision qui tombe comme un couperet pour de nombreux agents hospitaliers.

Ainsi, nous vous sollicitons pour la mise oeuvre rapide d'une concertation générale entre les partenaires sociaux et les institutionnels, afin d'apporter une solution valorisante, satisfaisante et pérenne pour le personnel hospitalier.

En vous remerciant par avance, veuillez agréer Madame la Ministre, l'expression de notre haute considération.

David LORION
Viviane MALET
N.P
Lu 1883 fois



1.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 15/05/2018 11:38

C'est que l'on appel de la langue de bois (vert pour la circonstance), dommage que je ne vote pas à Saint Pierre car j'aurais fait campagne contre vous Monsieur

2.Posté par Depute senatrice incompetents le 15/05/2018 11:51 (depuis mobile)

On créée la legalité à posteriori??

3.Posté par VIEUX CREOLE le 15/05/2018 12:33

INTERVENTION FERME ET ARGUMENTÉE DU DÉPUTÉ DAVID LORION (contresignée par la Parlementaire Mme MALET ) ...JE LUI DIS " BRAVO" !! IL AURAIT PU -ou dû )- FAIRE CONTRESIGNER SA LETTRE PAR TOUT " LE COLLECTIF DES PARLEMENTAIRES" DE NOTRE ÏLE":cela aurait eu "de la gueule " et prouvé l'unanimité de nos Représentants à PARIS sur cette question précise !!

4.Posté par Avoupa le 15/05/2018 14:03

Les revoilà le loup et la louve qui sortent des bois ! Avant ces revendications du personnel hospitalier, ces 2 pingouins étaient dans leur bulle...Dès lors qu'un mouvement social prend de l'ampleur, c'est là qu'ils se mettent à écrire au Ministère...quelle com ! (ce courrier ne sera peut-être jamais posté).En clair, une cautère sur une jambe de bois. Grotesque.

5.Posté par geronimo le 15/05/2018 14:59

Tous les députés de La Réunion doivent être aux côtés du personnel hospitalier. C'est comme ça qu'on fera bouger les choses et non en se tirant dans les pattes !

6.Posté par JORI le 15/05/2018 15:24 (depuis mobile)

Ratenon serait malade !!. Il se laisse supplanter par lorion ?.

7.Posté par Marie le 15/05/2018 15:48

allez arrêtez de blablater sur cette prime qu'elle soit supprimée comme les 35% et on en parle plus....baisse de votre pouvoir d'achat ah bon, et que dire des autres ceux du privé qui en bénéficient pas....! à lire certains on la le sentiment que le système va s'écrouler si on supprime cette surémunération qui n'a plus de raison d'être!

8.Posté par REUNIONNAIS le 15/05/2018 15:57

nous avons un problème à La Réunion : nos députés sont clientélistes, demander une base légale à un dispositif qui n'existe qu'à La Réunion et non dans les outre-mer va être compliqué pour le gouvernement, mais nos député(é)s pourront toujours dire : "voyez moi j'étais avec vous...j'ai même écrit au gouvernement. Monsieur LORION, cet index de correction n'existe qu'à La Réunion et dans aucun autre DOM (Aux antilles la majoration de la vie chère est de 40 % ainsi qu'à Mayotte) Il aurait été plus intelligent de demander l'alignement de la majoration de vie chère sur les autres à 40 % et de demander au gouvernement un moratoire afin de programmer la suppression de cet index de correction qui n'a plus aucune base légale depuis 40 ans. Ce moratoire pourrait à l'instar de qui a été fait pour la retraite proposer une suppression sur 10 ans avec une fraction tous les ans. Au lieu de cela vous faites comme vos collègues députés de la surenchère en demandant toujours plus en sachant que cela n'existe pas pour les salariés du privé...nous avons changé de monde avec le nouveau gouvernement, soyez à la hauteur de vos responsabilités et arretez de flatter dans le sens du poil....

9.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 15/05/2018 16:13

Je plussoie 4 et 8...

10.Posté par Ti Kaf Terre Sainte le 15/05/2018 16:48

Je trouve là un David LORION des plus opportuniste. Lui qui n'a jamais trop transpiré pour accéder à ses différentes fonctions électives. Il a toujours surfer sur la vague "MF", mais tout seul il ne dépasserait à peine la barre des 5% on est très loin des 53,63%.

11.Posté par Post 10 le 15/05/2018 17:36 (depuis mobile)

@ post 10 : vous n'avez peut être pas tout à fait tord.
On appelle cela un veilleur la coque.

12.Posté par Le gratin ! le 15/05/2018 17:52 (depuis mobile)

La politique nourrit bien son homme . On comprend mieux pourquoi tous les candidats recherchent leurs morceaux de graton . Le bulletin de vote est la clé pour vivre au pays ''MANGE MA PAYÉ ''

13.Posté par PFFFFF le 15/05/2018 19:32

Marie arr^te de faire la scientifique tu dis des conneries parce que tu es ignorante du milieu! Tu as été originale parfois mais là tu t'engouffre dans les lieux communs sans aucun argumentaire.

14.Posté par Dignité le 15/05/2018 22:13

Voir un député demander le vote d'une loi pour légaliser une majoration de salaire en faveur d'une catégorie d'agents publics est d'une rare cocasserie pour ne pas dire bétise.

A t-on vu une loi concernant une frange déterminée de fonctionnaires? Moi qui croyais que la loi avait vocation à s'appliquer de manière générale.

Dans l'hypothèse où une telle loi serait votée, il y a de fortes chances pour que tous les fonctionnaires en poste à la Réunion demandent également l'indexation de leurs primes qui ne le sont pas actuellement.

Les fonctionnaires hospitaliers doivent être les seuls de l'île à avoir obtenu l'indexation de leurs primes. Sans doute décidée par des conseils d'administration soumis à des volontés syndicales.

Seul l'histoire pourrait livrer les conditions dans lesquelles cette indexation a été décidée.

Le blocage des routes par les syndicats ne pourra aucunement faire fléchir les comptables publics qui risquent gros s'ils décidaient de continuer à verser les primes indexées.

15.Posté par Marx le 15/05/2018 22:57

Tiens? Encore un socialiste de droite...l'opportunisme politique n'a franchement plus de limites...

16.Posté par Babar le 16/05/2018 03:06

Il faut dégraisser les éléphants.

17.Posté par Arrangé le 16/05/2018 03:16 (depuis mobile)

Arrangé ..... comme le punch .... Lorion tu es sérieux là ?

18.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 16/05/2018 08:26

Merci post 15 c'est exactement ce que je pensais, mais dans le style il y a pire Nathalie BASSIRE.....
C'est ce qui me choque le plus, car entre ce qu'ils disent à la Réunion et le vote qu'ils font à l'assemblée nationale c'est le jour et la nuit.

19.Posté par cmoin le 16/05/2018 10:31

Un député qui demande à ce que l'illégalité continue!Ca en dit long sur lui!

20.Posté par Lili le 16/05/2018 13:32 (depuis mobile)

Ce que vous ne comprenez pas, c''est que, peu importe le salaire de ses agents, si on leur retire du jour au lendemain, des centaines d''euros sur leur salaires, comment vont-ils faire pour solder leur crédits qu''ils ont pu avoir il y a qqe mois?

21.Posté par Denise le 16/05/2018 15:29 (depuis mobile)

Mr lorion auriez vous l'amabilè de bien vouloir envoyè un courrier à mr fontaine lui demandant de bien vouloir dèratiser l'ensemble des ècoles de la ville de saint pierre.merci par avance

22.Posté par JMR974 le 16/05/2018 17:27

Je me demande quand ce gouvernement de guignols va cesser de foutre la merde dans le pays. Suppression de l'ISF (merci de la part de riches et très riches), suppression de la taxe d'habitation (remplacée par quoi ?), SNCF, 80km/h, suppression de l'indexation sur les primes du personnel hospitalier (ce qui ne devrait pas rapporter grand chose, donc pourquoi ?)), ponction sur les retraites, etc, etc. Pendant ce temps, l'hôpital ne va pas bien, les EHPAD encore moins, la police est misérable, l'armée n'a plus les moyens de défendre le pays, l'agriculture se meurt, l'industrie (pourtant de bonne qualité) reste rétrograde et perd les marchés, Air France est malade, les djihadistes "français" (!) et autres échappent à toute surveillance et égorgent où et quand ils veulent. Et Macron et ses polichinelles plastronnent et occupent quotidiennement l'espace médiatique !!!!

23.Posté par JMR974 le 16/05/2018 18:05

Quand donc ce gouvernement de guignols va-t-il cesser de foutre la merde dans le pays ? Ils prétendent qu'il est nécessaire de "réformer". Réformer quoi ? Et en faisant quoi ? En cassant tout ? En mettant les gens dans la rue ? En rendant les riches encore plus riches et ceux qui essaient de s'en sortir (malgré tout !) encore plus pauvres ? En attaquant les retraités, la SNCF, le monde hospitalier (qui n'en peut plus), en supprimant l'indexation des primes du personnel hospitalier (ce qui ne devait pas rapporter grand chose), en limitant la vitesse sur les nationales à 80km/h, etc, etc ! Pendant ce temps l'agriculture crève à petit feu, l'industrie se porte mal et ne vend pas bien (pourtant nos produits sont bons, mais l'industrie est très rétrograde), Air France ne va pas bien, l'hôpital est malade, les EHPED encore plus, la police paupérisée et manquant d'effectifs, l'armée à un stade où elle ne peut plus faire face à ses problèmes budgétaires, l'Université malade du gauchisme et les djihadistes "français" ou autres sont trop nombreux pour être correctement surveillés et égorgent où et quand ils veulent. Quand donc cet état de merde va-t-il commencer à s'occuper VRAIMENT des VRAIS problèmes. Pendant ce temps Macron et ses polichinelles occupent quotidiennement les médias. Pour ne rien dire la plupart du temps, une façon comme une autre de non-gouverner un pays en souffrance.

24.Posté par klod le 16/05/2018 19:04

mais si post 20 ........... on comprend .............. ce qu'il n'empeche que l'indexation des primes est illégal : maintien du net salarial, ces erreurs sont du aux payeurs : l'administration !!!! mais régularisation pour les nouveaus salariés .

demander l'égalité dans les drom , ne peut se faire que si les inégalités locales disparaissent .

25.Posté par pas couyon le 17/05/2018 06:22 (depuis mobile)

Viviane malet ferdolet, ne fait que cosigner, là avec lorion hier avec nassimah pour faire un rougail saucisse au sènat. Voilà pour qui certains grands èlecteurs ont votès fait pitiè

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop