Education

Suppression de l'Histoire-Géo en Terminale S : "Un problème de culture générale"

Mardi 8 Décembre 2009 - 18:08

Luc Chatel, ministre de l'Education Nationale, souhaite réformer l'enseignement de l'Histoire-Géographie en série Scientifique. Le quota horaire passerait ainsi de 2h30 à 4 heures par semaine pour les Premières, alors que les Terminales verraient cette matière supprimée. Pour le SNALC Réunion (Syndicat National des Lycées et Collèges), le projet est discutable.


Suppression de l'Histoire-Géo en Terminale S : "Un problème de culture générale"
Le projet du gouvernement de supprimer l'enseignement de l'Histoire-Géo en Terminale S fait réagir, localement, dans les collèges et les lycées. L'Histoire-Géo est une "matière indispensable à l'ouverture et à l'esprit critique des élèves" explique Jérôme Motet, du Syndicat National des Lycées et Collèges (SNALC). "Elle ne doit pas être réservée aux littéraires ou aux séries économiques et sociales mais ouverte à tous" poursuit-il, et ce afin d'avoir une solide culture générale.
Au même titre que la philosophie et les langues vivantes, l'histoire et la géographie doivent faire partie intégrante de l'enseignement de base de tout bachelier insiste le SNALC. 

Au delà de cette question de culture générale, Jérôme Motet s'interroge sur la maturité des élèves de Première qui, à 17 ans, devront se confronter au programme de Terminale et risquent de faire preuve d'un désintérêt pour des évènements explicatifs du monde actuel. Les sujets abordés vont des guerres mondiales à la puissance américaine en passant par la guerre froide. "Il faut diversifier les programmes pour toutes les filières" insiste le syndicaliste qui voit en ce projet une "dévalorisation de la filière scientifique". Elle bénéficie actuellement d'une réputation de "soi disant voie de réussite : un réel écueil", regrette l'enseignant exerçant en collège.

Le SNALC craint qu'à travers cette "évacuation de certains champs", les passerelles soient coupées justifiant qu'un "enseignement important de matières scientifiques pourrait mettre en difficulté les élèves s'étant trompés de voie". Le SNALC souhaite que le système éducatif français continue à offrir le plus de savoir possible au plus grand nombre.
C. L
Lu 2164 fois



1.Posté par Choupette le 08/12/2009 18:14

OK. Alors, on supprime les maths en philo. Kif kif bourricot.

2.Posté par vive mada le 08/12/2009 19:51

post 1 : c'est déjà fait il me semble

3.Posté par youppy le 08/12/2009 21:48

et pourquoi pas aussi le français, l'anglais, le sport et tout ce qui ne touche pas les maths comme ça on aura des matheux sans culture générale

4.Posté par boyer le 08/12/2009 22:14

la lettre de guy Moquet est-elle supprimée elle aussi?

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/12/2009 23:12

pas étonnant que l'ump ne se soucie de "culture générale"..sans nul doute ne savent ils pas ce que cela revêt comme "matières".....quand on ne sait pas à quoi cela sert, on essaie de le supprimer..c'est sans doute un des aspects de la révision des politiques publiques...

6.Posté par Stephane TARDIF le 09/12/2009 09:28

Il me parait halucinnant que sous pretexte d emodernisation de reforme ou autre ideologie on prenne la decision de trancher simplement dans le lard ... les scientifiques ne sont ils donc bon car utiliser les nombres .... Je suis un ancien de terminale s et quoi qu'il ensoit je ne regrette pas mes années d'histoire geo je pense etre moins ignorant grace à cette matiere et en tous cas plus reflechit (merci à mon prof de premiere s qui nous aobligé a nous remettre en cause sur nos petits a priori) .
Ce n'est en tous cas surement pas en la suprimant que nos bacheliers seront plus intelligents ou meilleurs. J'espere que l'ensemble des enseignats vont se reunir pour empecher se desastre car il ne me semble pas que d autres modeles etrangers ou l histoire geo n'existe pas dans puissent servir d'exemple je suis pret à parier que peu d'eleve americain soient capable de situer sur une carte sur laquelle on aurait supprimer les noms l'afghanistan . En France j'ose croire que si !!! Je l'espere en tous cas

7.Posté par thibaud le 09/12/2009 10:10

La bonne connaissance de l'histoire est indispensable à ,la formation du citoyen ...Par exemple, la façon dont les rois de France ont formaté l' unité de la France dans leur lutte contre le danger mortel de la féodalité n' a pas été remise en cause par la Révolution , bien au contraire, la révolution a accentué l'unité ! De même, le siècle des lumières a conduit à la séparation des pouvoirs.....
Tous ces principes se retrouvent dans les fondamentaux de nos institutions
De même, l'exacerbation des nationalismes a conduit aux crimes contre l'humanité que l'on connait ( nazisme, yougoslavie , rwanda )....il faut enseigner tout celà....!
Supprimer l'histoire c'est former de sous citoyens !

8.Posté par pimanzoizo le 09/12/2009 11:24

@post 6: à vous lire,on se demande si les acquis d'orthographe et de français ont fondu depuis la terminale,ou si vos prof ne vous ont jamais conseillé de relire votre copie.Désolé,mais quand c'est trop,c'est trop !
Cela dit,je suis partisan du maintien de l'histoire-geo en terminale,et....de la langue française aussi,comme dirait Félicie ,oh si !

9.Posté par Bienvenue à Gattaca le 09/12/2009 11:46

Déjà que ds l'état actuel, et avec le coefficient que prend cette matière au "grand final"... les élèves de ces filières... s'en tapent royalement.... des duchesses et des tranchées...(!!) Là, au moins, ils pourront se lâcher.

Formons des hyper spécialistes c'est vrai quoi merde !!!!! Des gens qui ne se posent pas 20 mille questions, et qui font ce qu'on leur demande!! Vite, et bien.

Efficaces, comme la poudre ds un canon. Que ça marche. Que ça fonctionne.

Catégorique. Sans aucune subtilité. Allons droit au but.

10.Posté par Low Coast le 09/12/2009 22:55

« Le spécialiste, en effet, est un personnage qui ne fait jamais de petites erreurs en se dirigeant vers la grande. »

Pour comprendre les médias (Herbert Marshall McLuhan, 1968, essai)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter