Culture

Sundri Feeling en résidence au Port en l’honneur d’Anne Mousse

Dimanche 19 Mai 2019 - 14:59

La chanteuse et danseuse Cendrine Cingala rend hommage à Anne Mousse, “grand-mère de tous les réunionnais”. Le destin de cette grande dame lui a inspiré de nouvelles chansons qu’elle a partagées avec les enfants et mamans du quartier “Voie Triomphale” au Port, en partenariat avec la SHLMR. Les riverains ont redécouvert une partie de leur histoire.


Lyse, Kayla, Matisse, Rehanne, Chanaelle et les autres enfants, Véronique, Jasmine et les autres mamans, personne ne connaissait le fabuleux destin d’Anne Mousse. A travers le conte, le chant et la danse, ils sont entrés dans l’histoire de la première femme née à La Réunion et ont imaginé ensemble la vie de l’époque, en 1663. Cendrine, artiste leader du groupe Sundri Feeling a réussi à les faire voyager dans le temps et revenir dans leur quotidien avec une force et une conscience grandie.

"Nous avons fait 2 semaines de résidence de création au sein du Quartier Voie Triomphale du Port, pour tester les premières chansons d’un futur projet Sundri Feeling. Je souhaite partir du destin de la 1ère femme, pour offrir un message universel aux femmes d’aujourd’hui", affirme Cendrine.

Entre cours d’histoire interactifs, témoignages des grand-mères du quartier, et ateliers chorégraphiques, les voix des enfants ont fait vibrer les murs, résonné dans les coeurs et les sourires ont illuminé les visages.

“Raconte amwin la vi dann tan lontan !”
“Kossa zot té mange ?”

“Koman zot té sa va toilet ?”


Autant de questions dont les réponses ont été apportées par Véronique et Jasmine, les 2 grand-mères du quartier inspirées par leur propre histoire pour jouer dans le spectacle de restitution qui s’est déroulé le 18 Mai dans le local de l’association APQL. Les grand-mères ainsi ont témoigné d’une époque où l’on se brossait les dents avec du charbon et où l’on mangeait patates, songes et manioc pour le goûter.

La chanteuse a rappelé à tous qu’Anne Mousse était aussi surnommée "la négresse créole" et qu’elle a bravé l’interdiction du gouverneur en épousant un Breton. Elle a construit la "Chapelle blanche", eu 8 enfants, et les fait remarquables sur sa vie ne manquent pas, malgré le peu d’importance que lui accorde l’histoire officielle.

Elle ajoute: "Ces rencontres ont nourri ma créativité et ce projet va prendre forme petit à petit. Ce sont des conditions de travail très privilégiées et j’ai encore plus confiance maintenant que j’ai vu comment les enfants ont adhéré aux chansons pendant les ateliers, mais aussi le public présent lors de la restitution. Je suis aussi en relation avec l’historien Alexis Miranville, passionné par la vie des 1ers habitants de l’Ile."
 

Côté scène, Sundri Feeling se consacre à la promotion du spectacle musical issu du 2ème album "Dancing Souls". Ils sont notamment sélectionnée pour représenter La Réunion lors du festival et marché de la musique "The Music Imbizo" en Afrique du Sud en Août prochain, tandis que les Canaries et le Mozambique les appellent pour d’autres projets avant la fin d’année. 

"Ce processus de création continue me pousse vers l’avant. Un 3ème album va bien finir par s’imposer!", sourit la chanteuse qui écrit tous les textes et co-compose avec l’excellent bassiste Mishko M’Ba (Ziskakan, Johnny Halliday, Ray Charles, Dee Dee Bridgewaters). Le pianiste Jérôme Vaccari et le batteur Philippe Baraka ont le talent pour enrichir le propos musical.

Côté cour, il y a aussi Marie, coordinatrice du projet pour l’association de quartier APQL. Elle s’est donnée à fond pour mobiliser les riverains, convaincre les enfants d’ajouter ces ateliers artistique aux nombreuses activités sportives proposées en période de vacances et faire de cette expérience un succès.

On retiendra la force, le courage et la solidarité que les enfants se sont ré-appropriés, en imaginant la vie d’Anne Mousse et des premiers habitants de La Réunion. Bien sûr, ils en ont profiter pour chanter "Allez Le Port, allez, allez!"
Cette action de médiation culturelle a pu se mettre en place avec le précieux soutien de Nancy Houngonseing, chargée de développement local à la SHLMR.

Tout cela promet de belles surprises pour le public de Sundri Feeling.
Zinfos 974
Lu 1313 fois



1.Posté par Zorg la légende le 21/05/2019 08:57

Kossa zot té mange?
Koman zot té sa va toilet?

Sa sé un mal o vente,mi crois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Septembre 2019 - 10:05 Concours de la correspondance : Semaine trois

Vendredi 6 Septembre 2019 - 16:16 Opéra Fridom: Une ode à la liberté