MENU ZINFOS
Faits-divers

Sully Dalia mortellement poignardé: l'auteur présumé jugé devant la cour criminelle


Décrit comme un bon père de famille sans histoires, Sully Dalia a été tué de plusieurs coups de couteau le 1er mai 2020 à Piton Saint-Leu à proximité de son domicile. Son agresseur est jugé aujourd'hui et demain devant la cour criminelle pour avoir donné la mort sans intention de la donner à un voisin du quartier. Il encourt 20 ans.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 23 Août 2021 à 06:44

Sully Dalia, un bon père de famille, a été poignardé par son voisin en mai 2020. (DR)
Sully Dalia, un bon père de famille, a été poignardé par son voisin en mai 2020. (DR)
En plein confinement, vers 21 heures, ce vendredi 1er mai 2020, Sully Dalia était mortellement poignardé par un de ses voisins sur la place de la maison de quartier de Grand Fond à Piton Saint-Leu.

Selon les témoins vivant à proximité, cela faisait plusieurs jours que l'auteur présumé des coups de couteau, Jean-Yannick Marivan, 33 ans, et la victime avaient un différend. Peut-être au sujet de la voiture que venait d'acheter Sully, surnommé Timer, et qui se trouvait garée sur le parking non loin du domicile des deux hommes. Certains racontaient après la tragédie que cette voiture aurait suscité des jalousies. D'autres évoquaient plutôt des propos désagréables échangés entre les protagonistes au sujet de leur compagne respective.

Des propos désagréables au sujet de leur compagne respective ?

Le soir des faits, les deux hommes s'étaient disputés plusieurs fois avant de se faire face en pleine rue. Jean-Yannick Marivan, déjà connu de la justice pour des violences aggravées, aurait donné trois coups de couteau à Sully Dalia: deux au thorax et un proche de la tête. Il avait été interpellé le jour même et mis en examen pour meurtre. Malgré l'intervention d'une infirmière sur place, puis celle des pompiers, le quadragénaire n'avait pas survécu.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'accusé qui comparait aujourd'hui et demain devant la cour criminelle avait consommé beaucoup d'alcool. Lors de sa garde à vue, il avait reconnu les faits.

Jean-Yannick Marivan est poursuivi pour violences avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Un crime passible de 20 ans de réclusion criminelle.

Au cours de ce procès, Brice Bomel, soupçonné d'avoir commis des actes de violence cette nuit-là sera également jugé.
 




1.Posté par aprillon le 23/08/2021 07:02

Je ne savais pas que l'on pouvait donner des coups de couteau au thorax et à la tête sans avoir l'intention de tuer.

2.Posté par MôvéLang le 23/08/2021 07:20

Si les faits ont bien été relatés, dans un ralépoussé, un moun iramass in galet dancoco, c'est un accident.
Mais après 3/4 jours d'alimaz, 3 coups de couteau, kan mi pass mon couto sikolé volaye, mèm similé bouré ek l'alcool ou zamal, c'est pou manz inbon massalé, pas in lomlèt dezèf

3.Posté par Sérieux le 23/08/2021 07:41

"Sans intention de la donner" Avec plusieurs coup de couteau ?

4.Posté par DLT le 23/08/2021 08:32

Son avocat dira que: c’était un bon marmaille, quand li l’était p’tit son momon la tape a li paské li la vole dé sik dans la cuisine et c’est la première fois que li tié un moune, donc fo pas mette a li en prison sinon va tromatise a li. 👩🏻‍🎓

5.Posté par Papapio, "Pére Amor" le 23/08/2021 10:39

1)... Oui, pareil... 3 coups de couteau sans vouloir donner la mort ?!

20 ans, c.est la peine encourue par les Pères aux JAFs... Sans remise de peine possible ni sursis, ni COUTEAU...

Cherchez l.erreur

6.Posté par Toti le 23/08/2021 19:44

Oui mais il avait trop bu...c'est la faute a l'alcool...g compren pas le gars déjà condamné pour violence agravé connu de la justice...et la 3 coup de couto et li voulais pas tué...si li noré mettre 10 coup de couto la justice noré dit crise de demence 3 ans en psychiatrie...ah justice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes