Economie

Subventions de l'Etat : Les éleveurs réunionnais inquiets et en colère

Jeudi 5 Septembre 2019 - 14:23

Les représentants des différentes filières animales réunionnaises étaient réunis hier sur une exploitation à Ste-Suzanne pour tirer la sonnette d’alarme. Afin d’assurer la production locale de bovins, porcs, volailles, lapins et lait, il manque 2 millions d’euros de subventions pour cette année 2019. Des subventions provenant d'une enveloppe de l’État du Comité Interministériel de l'Outre-Mer (CIOM) de 40 millions à se partager pour toutes les filières des DOM couplées au programme POSEI (européen et national). La Réunion bénéficiait d’un reliquat des crédits non consommés par les autres DOM. Or cette enveloppe est insuffisante depuis 2018, dénonce l’interprofession. 

Malgré les actions et alertes, l’État semble rester sourd à l’ inquiétude et la colère des producteurs-éleveurs. "Pourtant, les filières ne peuvent se passer de ce soutien de l’État à la fois eu égard au contexte spécifique qui est le nôtre et au vu de leurs efforts pour répondre aux ambitions gouvernementales, notamment en matière d’accessibilité des produits répondant aux attentes des consommateurs, en termes d’installation de jeunes, mais aussi de 'verdissement' de l’agriculture", précisent-ils. 

"Les efforts de développement et de structuration réalisés depuis 40 ans pourraient être réduits à néant dès 2020", avec pour risque l'augmentation des prix, moins d’installations de nouveaux éleveurs et l'arrêt de productions. 

Les producteurs-éleveurs promettent "des actions fortes à La Réunion comme à Paris pour défendre nos filières, notre économie, notre territoire et l’ensemble de la population réunionnaise".
N.P
Lu 1084 fois




1.Posté par Verite le 05/09/2019 15:59 (depuis mobile)

Messieurs. Certains se gavent sur votre dos. Bientôt vous connaîtrez la vérité. Le problème n est pas là où vous croyez. Désolé.

2.Posté par Vert dollars le 05/09/2019 16:42

.... de 'verdissement' de l’agriculture".....

Tout est dit !

3.Posté par klod le 05/09/2019 17:59

stop aux élevages en "batterie" et à l'élevage intensif soutenu par deux trois certains ! vive le plein air ! là, un soutien deviendrait effectif .

vives les œufs issus de poules en plein air , question de choix, et de fric , aussi, étant plus cher, c'est sur , mais l'éthique n'a pas de prix comme l'amour d'une société meilleur et plus humaine et l'amour en général !

4.Posté par JORI le 05/09/2019 23:10 (depuis mobile)

J'ai l'impression que nos agriculteurs ne savent pas faire sans subventions !!. Ou plutôt, comme c'est la course aux subventions n'importe qui s'improvise agriculteur pour essayer de s'en mettre plein les poches.

5.Posté par balayedovantzotportavant le 06/09/2019 12:56

des places sont libres à vous les subventions et les crédits qui vont avec certains pensent que les agriculteurs se remplissent les poches venez vous remplir les poches vous serez riche avec bien souvent un salaire frisant à peine le smic je ne suis pas un agriculteur mais j'ai de la famille au tapage ils ne sont pas riche et ils bossent 7 /7 et en plus sans eux?

6.Posté par Bleu outre mer le 07/09/2019 18:07

5.Posté par balayedovantzotportavant
C'est bien le soucis certains travaillent et gagnent pas grand choses. Par contre d'autres encaisses et profitent bien.Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier (à oeufs, et de catégorie 3). Il faut dénoncer aussi les profiteurs des aides........Nos élus sont ou pou faire le ménage, a oui j'oubliais les petits commerces entre amis et les futurs élections.......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie