Océan Indien

Subutex : Décision reportée pour la jeune française

Mercredi 5 Septembre 2012 - 10:23

Subutex : Décision reportée pour la jeune française
Aurore Gros-Coissy espérait une bonne nouvelle hier matin, après plus d'un an d'emprisonnement. Elle va devoir patienter encore : l'audience prévue a été reportée au 15 octobre. La jeune française âgée de 25 ans reste donc en détention provisoire, comme l'écrit Le Quotidien ce matin.

Arrêtée en octobre 2011 à l'aéroport dès son arrivée sur l'île Maurice, avec 1680 comprimés de Subutex cachés dans deux paquets de biscuits, la jeune femme clame aussitôt son innocence. Les médicaments (un traitement de substitution à l'héroïne, considéré comme une drogue dure à Maurice) auraient été camouflés dans sa valise à son insu par son ex petit ami mauricien, qui l'avait convié à passer des vacances chez sa famille avant d'annuler sa propre venue au dernier moment.

Ce dernier reste introuvable, et une demande à Interpol vient seulement d'être faite pour le localiser. C'est cette demande qui est la cause du renvoi du procès, alors que l'enquête est terminée par ailleurs. Les avocats de la jeune femme mettent en avant ce délai étonnant avant de contacter Interpol...

Huit "mules" françaises, quatre hommes et quatre femmes, sont toujours incarcérées à Maurice, arrêtées après avoir, volontairement ou à leur insu, tenté de faire passer du Subutex à Maurice.

Les autorités de l'île Maurice sont devenues très fermes et réticentes envers la liberté conditionnelle, depuis l'affaire Christophe Catalino, ce steward d'Air France arrêté en mai 2007 avec 50 000 cachets de Subutex et condamné à quatre ans et demi de prison. Remis en liberté conditionnelle, il s'est échappé de manière rocambolesque alors qu'il attendait son procès en appel.
SB
Lu 1551 fois



1.Posté par Gajik le 05/09/2012 23:22

Juste un point de sémantique, on ne dit pas "liberté conditionnelle", on emploie l'expression "liberté provisoire" en matière de libération de personnes détenus non encore jugées.

La liberté conditionnelle est le terme en Droit consacré pour la remise en liberté de personnes condamnées définitives.

C'est vrai que la liberté provisoire est aussi soumise à un panel de "conditions" à respecter et qu'elle est donc aussi conditionnelle, mais il fallait bien différencier les deux sortes de remise en liberté en les baptisant différemment.

Rappelons aussi qu' en France le Subutex, l'Artane, le Rohypnol, etc ... ne sont pas légalement qualifiés de produit stupéfiant ou de "drogue" alors qu'à Maurice oui.

En France, un détenu "primaire" inculpé de trafic de subutex ne peut être placé en détention provisoire que moins de 6 mois et, s'il n'est pas jugé avant les 6 mois, il doit être libéré en liberté provisoire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >