MENU ZINFOS
Economie

"Stop au braconnage, achetez des palmistes cultivés par nos agriculteurs !"


En cette période de fêtes et de consommation importante de choux de palmistes, le Parc national rappelle qu'il existe une filière légale à La Réunion. Le braconnage conduit à la raréfaction de cette espèce endémique et à la modification des paysages des Hauts de l'île.

Par Emilie Carassou - Publié le Lundi 21 Décembre 2020 à 17:23 | Lu 2711 fois

Choux de palmistes saisis au cours d'une affaire de braconnage en juin 2020 © Parc national de La Réunion
Choux de palmistes saisis au cours d'une affaire de braconnage en juin 2020 © Parc national de La Réunion
Comme chaque année, le palmiste aura une place de choix sur les tables réunionnaises. Si on prévoit une « salade palmiste » ou un « cari camarons palmiste », n’oublions pas de l’acheter aux cultivateurs pour ne pas favoriser les filières de braconnage. C'est le conseil que donne le Parc national de La Réunion.

Le palmiste rouge est une espèce unique au monde. Il y a moins de 100 ans, elle était très présente, partout dans l’île. Si elle disparaît de La Réunion, elle disparaît de la planète. Il est indispensable que les Réunionnais s’orientent vers la filière légale. Des agriculteurs produisent la même variété de palmiste, sur des terrains privés, en respectant la législation.

Des braconniers condamnés à de la prison ferme

Souvenez-vous, en juin dernier l’établissement public du Parc national communiquait sur l’interpellation de 3 braconniers présumés.

Le jour de leur interpellation, les 3 hommes détenaient 49 choux de palmistes. Ils exerçaient cette pratique depuis de nombreuses années et de manière très régulière. 

À ce titre, le 12 novembre 2020, le tribunal correctionnel de Saint-Denis a prononcé des peines d’emprisonnement à l’encontre des 3 braconniers. Elles vont de 1 an à 9 mois de prison ferme auxquelles il faut ajouter des périodes de sursis.

Ces braconniers devront indemniser la partie civile, c'est-à-dire le Parc national de La Réunion et l’ONF, dans le cadre de la restauration du milieu touché et ne pourront plus se rendre dans la forêt de Takamaka pendant 3 ans. Leur chauffeur a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis et a vu son véhicule personnel confisqué.

La coupe des palmistes entraîne la privation d'habitat et de nourriture pour de nombreux insectes

Le palmiste rouge des hauts (Acanthophoenix crinita), espèce endémique de La Réunion, est classé vulnérable sur la liste rouge de l’UICN ( Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Très répandu à la fin du XIXe siècle dans les forêts des Hauts de La Réunion, le palmiste rouge est devenu rare à l'état sauvage. Même s’il est cultivé, il continue à être braconné dans les forêts des Hauts. Les braconniers coupent les palmistes jeunes, qui n'ont pas encore produit de graines, mettant en péril le renouvellement naturel de l’espèce. Un palmiste coupé est en incapacité de repousser. Le braconnage a également un impact sur la valeur paysagère des Hauts de l’île. Les palmistes dépassant le reste de la canopée constituent un élément capital des paysages originels de l’île, dont une partie est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

De plus, la coupe des palmistes entraîne la privation d'habitat et de nourriture pour un certain nombre d'insectes, d'oiseaux et pour le Gecko vert de Bourbon ou Lézard vert des Hauts (Phelsuma borbonica), espèce endémique de La Réunion, classé « en danger » sur la liste rouge de l’UICN, rappelle le Parc national.




1.Posté par Jacob le 21/12/2020 19:11

Si c ce qui a de mieux en bouche pourquoi on l’achèterais pas !!!

2.Posté par taz le 21/12/2020 20:20

Le vocabulaire choisi est tendancieux. C'est du vol et non du braconnage. Ce n'est pas par ce qu'on est à La Réunion que l'on ne doit pas appeler un chat, un chat et un voleur, un voleur. Le braconnage est l'action de braconner c'est-à-dire de chasser ou de pêcher illégalement (au mépris des lois et règlements). Seules des espèces animales peuvent être le fait du braconnage. Le palmiste ne se pêche et ne se chasse pas. Donc c'est du vol.
A La Réunion, le braconnage tient presque de la tradition, celle de ces petites activités informelles qui améliorent le cari en fin de mois lorsque l'on ne travaille pas ou pas suffisamment ou que les salaires sont insuffisants. Il est presque toléré. Nombreux sont ceux qui avouent pratiquer plus ou moins occasionnellement le braconnage (tangues, guêpes, bichiques ou palmistes) et on leur accorde même une certaine légitimité sous prétexte de maintenir les traditions. En parlant de braconnage plutôt que de vol, vous minimisez le problème en le portant au rang du folklore en plus de faire une entorse à la langue française.

3.Posté par Taloche le 22/12/2020 07:32

Même les palmistes cultivés ils les volent.

4.Posté par giorgio le 22/12/2020 08:22

c'est super bon, mais ou peut-on en trouver?

5.Posté par bob le 22/12/2020 20:27

VIVE LE BRACONNAGE !!! ACHETEZ LES PALMISTES RECUPERES EN FORET PAR LES BRACONNIERS CAR LES CULTIVATEURS SONT TROP VOLEURS ET AFFICHENT DES PRIX EXHORBITANTS !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes