Politique

Stéphane Travert : Une visite qui n'engage à rien

Vendredi 13 Juillet 2018 - 15:55

Hier mercredi, au second et dernier jour de sa visite à La Réunion, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a rencontré des acteurs de la pêche, dans la ville du Port. La pêche industrielle, tout d'abord, avec la visite de l'usine Réunipêche, qui conditionne des poissons essentiellement d'importation; la pêche artisanale, enfin, avec une rencontre à huis-clos au Comité des pêches.

A cette occasion, le maire du Port Olivier Hoarau s'est entretenu avec le ministre sur la nécessité de créer un lycée de la mer, en étroit lien avec l'école d'apprentissage de la mer, déjà implantée au Port. Le ministre a "porté une oreille attentive" au maire, sans toutefois se prononcer.

Interrogé sur la ciguatera, dont les tests sont désormais réputés invalides, les souris étant plus résistantes que les hommes à la toxine, le ministre a insisté sur la nécessaire "sécurité alimentaire". Il semble qu'il soit urgent d'attendre "un miracle scientifique", pour citer Jean-François Nativel. En effet, il faudra attendre l'élaboration d'un nouveau test, préalable à un nouveau protocole de recherche de présence de la toxine dans la chair de requins, soit quelques années encore avant que la commercialisation de la chair de requins ne soit envisagée.

Une sécurité alimentaire qui en revanche semble être moins prioritaire concernant la leucose bovine, une exception territoriale, car la maladie bovine est éradiquée en métropole, par l'abattage systématique des animaux malades, ce dont il n'est pas question à La Réunion, dont le cheptel est touché à 80% par la leucose. La sécurité alimentaire semble décidément être à géométrie variable pour Stéphane Travert, qui, lors du vote pour l'interdiction ou non du fameux glyphosate, s'est dit satisfait que la France autorise toujours le controversé biocide.

La rencontre avec le Comité des pêches s'est déroulée hors la présence des journalistes, nous avons donc contacté le président Bertrand Baillif, qui s'est dit relativement satisfait de l'entrevue, bien que n'ayant reçu aucun engagement de la part du ministre, mais un encouragement à poursuivre l'organisation des petits producteurs : "Les organisations de producteurs fonctionnent très bien", a estimé le ministre. En effet, les pêcheurs artisans demandaient au ministre la reconnaissance de l'OPPAR avant 2019, afin que les subventions soient affectées aussi aux pêcheurs artisans, et non plus seulement aux industriels.

Bérénice Alaterre
Lu 1461 fois



1.Posté par Choux à l'ail le 13/07/2018 17:55 (depuis mobile)

Pourquoi il est venu à la réunion alors ? Pour faire campagne pour le futur candidats de la 7e circonscription, en l'occurrence pierik robert.

2.Posté par Pro no stick le 13/07/2018 18:18 (depuis mobile)

Honte à l'Etat.

CREOLES, REVEILLE TOI !!

3.Posté par Vous attendiez quoi? le 13/07/2018 21:32

Réveillez vous! Ce mec se fout bien de l’écologie, des vaches malades et autres ciguatera....il est en fait le porte parole de l’an FNSEA et de LRM...et il est venu caresser les élus dans le sens du poil !
Le reste , il se tape !

4.Posté par mandelamarley le 14/07/2018 08:59

Visite de courtoisie. Une visite qui ne sert à rien.

5.Posté par DEHORS le 14/07/2018 10:06

2020 PREPARE OUT GAULETTE LA PËCHE HOARAU, OU BIEN ALLER SOIGNE COCHONS!

6.Posté par Coupe Trois Coté le 14/07/2018 15:52

un lycée de la mer oté ousa i lé bassin ou la promet. A LES VRAI outé coté pas le port terrain les pas adapté tellement ou connais la ville.la asters ou vé un lycée la Mer pou mette un piranhas a la tête ou dent la mer comme ou mi mange boir ek ou moin la pa la ek sa.

7.Posté par Frigidaire le 14/07/2018 16:07

Il a traversé ;) Celles et ceux qui croyaient ou croient toujours (les marcheurs entre autres) qu'un Ministre va amené du pognon ce n'est pas aujourd'hui la veille, ils viennent uniquement en balade.

8.Posté par polo974 le 14/07/2018 16:34

donc pour un truc dont on n'a pas vu le début du commencement de preuve, on interdit la vente de requin
et par contre, alors qu'il y a des doutes sur l’innocuité de la leucose bovine on ferme les yeux...

c'est du gros n'importe quoi (pour rester très poli) ! ! !

9.Posté par Honte à la France le 14/07/2018 19:53 (depuis mobile)

8.
Il ne faut pas rester poli ..

10.Posté par Pamphlétaire le 20/07/2018 02:23

Savez-vous ce qui s'est passé lors de la dernière conférence des Neuf sur l'Europe agricole ?
Pendant que les neufs ministres de l'Agriculture débattaient du prix du porc, il y a un paysan mécontent qui a fait entrer neuf veaux dans la salle.
Une confusion... !
On ne savait plus qui était qui !
A la fin de la conférence, le paysan, au lieu de remporter ses neuf veaux, dans la bousculade qui a suivi n'en a remporté que huit !
Il a emmené un ministre avec.
On ne dit pas lequel !
Ce n'est qu'en arrivant sur le marché qu'il s'en est aperçu.
Au moment de vendre les veaux, il y en avait un qui était invendable.
C'était le... eh oui !
Parce qu'un ministre, ça ne se vend pas !
Ça s'achète parfois ! Mais ça ne se vend pas !

Raymond Devos.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter